AZT: Poison mortel
A.Z.T.: azothymidine
Traitement AZT: génocide thérapeutique
70 facteurs
Le pouvoir de l'autosuggestion
Les références
Les rouages politiques
by Pepe ©
 
Accueil Arborescence Page précédente

© On nous cache tout

La petite histoire Up Page
A.Z.T.: azothymidine
L'A.Z.T. est un composé chimique (azothymidine) qui a été développé comme agent chimiothérapeutique contre le cancer, il y a trente ans. La chimiothérapie consiste à tuer toutes les cellules en croissance dans le corps, y compris bien sûr les cellules cancéreuses qui sont en croissance perpétuelle. Beaucoup sinon la plupart des cancéreux ne survivent pas aux traitements qui détruisent les agents du système immunitaire. L'A.Z.T. a été abandonné dans le traitement du cancer il y a trente ans en raison de sa toxicité, euphémisme médical signifiant qu'il s'agit d'un poison mortel. Une expérience de 1964 sur des souris cancéreuses montrait la foudroyante efficacité de l'A Z.T. dans la destruction des cellules nouvelles, aussi bien saines que cancéreuses. Les souris mouraient en quelques jours. Le produit fut mis au rancart. Mais, en 1984, vingt ans plus tard, l'entreprise pharmaceutique américaine Burroughs & Wellcome (depuis devenue Glaxo-Wellcome), soucieuse de rentabiliser ses vains investissements dans l'A.Z.T. a soudain eu l'idée de ressortir la mortelle guenille. Puisque, de toute façon, les malades devaient mourir, quelle importance !

Comprendre simplement Up Page
Traitement AZT: génocide thérapeutique
Peter Duesberg, trois prix Nobel dont Kary Mullis, de très nombreux médecins comme David Rasnick et Michel Henrard, des sidéens, tous ont déclarés qu'ils ont cessé tout traitement médical et se portent comme un charme, et les membres de "l'association pour la réévaluation du HIV comme cause du sida", soutiennent que le traitement à l'A. Z. T. constitue un génocide thérapeutique, car les victimes sont mortes de ce poison et de l'effet nocebo.

Domaines de présence Up Page
70 facteurs (dont la grippe et la diarrhée) positif au test VIH ...
Il faut savoir qu'il existe 70 facteurs qui peuvent vous rendre positif au test, alors que vous n'êtes infecté d'aucun virus – jamais isolé – du sida. Parmi ces facteurs : la grippe ! Dans toutes les maladies virales, par exemple la grippe, l'activité duvirus, en phase finale, est intense, les virus se comptent par milliards. Dans le cas du sida, en phase finale, l'activité du virus est soit quasi-nulle, soit nulle ! Et on n'a jamais trouvé un seul virus. Ce qu'on appelle sida n'est pas une maladie spécifique. C'est un ensemble de 30 maladies bien connues, dont la diarrhée ! En d'autres termes, il n'y a pas de symptômes spécifiques du sida. Les symptômes sont ceux des 30 maladies connues. Ainsi, à l'heure actuelle, en Afrique, où l'on n'utilise pratiquement pas les pseudo tests qui coûtent trop cher pour les "sous-développés", sont déclarés sidéens des gens qui ont la diarrhée depuis une semaine et qui toussent depuis quinze jours ! En Occident, on soigne la diarrhée avec des constipants. En Afrique, on la soigne avec de l'A.Z.T., dès que le patient est également affecté d'une toux persistante parce qu'alors il est déclaré sidéen. Pourquoi ? Pour écouler les stocks d'A.Z.T. dont l'Occident ne veut plus, parce qu'on a compris, après douze ans d'emploi, que l'A.Z.T. détruisait le système immunitaire des patients.

Son interprétation dans l'avenir Up Page
Le pouvoir de l'autosuggestion: le SIDA virtuel
A propos du pouvoir de l'autosuggestion: un homme, qui s'était enfermé par mégarde dans un camion frigorifique est mort de froid en présentant tous les symptômes d'une personne morte de froid. Eh oui, mais la réfrigération n'était pas branchée parce que la chambre du camion était vide ! Il existe plusieurs cas de ce genre. Le sida est la première maladie virtuelle de l'Histoire de la médecine, les malades meurent d'une maladie imaginaire qui n'existe pas.

La preuve que le sida n'existe pas ? On a trouvé des échantillons d'A.D.N. d'un Zaïrois, qui avaient été prélevés en 1956. Passés au test ils se sont révélés positifs. Par conséquent, le prétendu virus jamais isolé (celui qui l'aurait isolé aurait eu le prix Nobel) du sida était présent en Afrique tout près de 30 ans avant l'épidémie.
Conclusion: l'Afrique était contaminée depuis 30 ans sans que le sida y ait provoqué la moindre épidémie ni brutalement décimé les populations. Quelqu'un peut-il alors me dire pourquoi pendant 30 ans aucun Africain n'est mort du sida, qui n'était alors pas censé exister et pourquoi, soudain, 30ans plus tard, grâce à des statistiques truquées et au fait qu'on y déclare sidéen quelqu'un a qui la toux et la diarrhée, les partisans du VIH soutiennent qu'une épidémie ravage l'Afrique et que les Africains mourraient du sida alors qu'ils ne meurent que de la malnutrition et des affections spécifiques aux pays du Tiers-monde ? En particulier le stress du non-emploi, de la misère et de la quasi-famine qui provoque l'émigration. Toute maladie est toujours le produit d'un stress. Les gens non stressés ne tombent pas malades, leur système immunitaire fonctionne et leur cerveau contrôle les virus et les bactéries (c'est d'ailleurs pourquoi les épidémies de grippe ne frappent pas tout le monde, comme elles le devraient s'il était exact que le seul facteur de la grippe est le virus, ce qui est évidemment faux puisque tout le monde ne l'attrape pas).

Les références Up Page
Réseau Pepe
On nous cache tout

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore Up Page
Les rouages politiques
Les Pouvoirs Publics, l'OMS et les grands instituts pharmaceutiques, continuent à inventer de nouveaux vaccins, encore plus dangereux, et à les inoculer plus ou moins de force, ou par conditionnements, mensonges, trucage des statistiques mondiales ou nationales, campagnes publicitaires médiatisées un maximum ou par la manipulation du corps médical qui est tellement naïf.