Rose-Croix
L'empereur Charlemagne
Cycle de 108 ans
Christian Rosencreutz, personnage fictif
Visibles et invisibles
Les références
Frères de la Rose-Croix
Martin Luther
by Pepe ©

Accueil Arborescence Page précédente

La petite histoire Up Page
L'empereur Charlemagne
Au quatorzième siècle surgirent, pour la première fois dans ce monde, et précisément en Allemagne, les plus grands initiés de la "Confrérie du Serpent" (ou culte du serpent) sous le nom latin d' "Illuminati" (le mot biblique originel pour le serpent "nahash" découle de la racine NHSH qui signifie "déchiffrer, découvrir;" en latin "illuminare" signifie "illuminer, connaître, savoir").

Une des branches les plus importantes des Illuminati en Allemagne fut celle des "Rose-Croix", ordre mystique introduit par l'empereur Charlemagne au début du 9ème siècle. La première loge officielle fut créée à Worms en 1100 ap. J.-C. Les "Rose-Croix" se permirent d'affirmer qu'ils connaissaient l'origine (extraterrestre) de l'homme ainsi que les doctrines ésotériques de l'Egypte. Ils devinrent célèbres grâce à leur travail sur les symboles mystiques et sur l'alchimie. Il y avait un lien si étroit entre les "Rose-Croix" et les Illuminati que le fait de monter dans les grades secrets d'initiations chez les "Rose-Croix" avait souvent pour effet d'être admis chez les Illuminati.
Comprendre simplement Up Page
Cycle de 108 ans
Il était difficile de poursuivre les Rose-Croix du fait que chaque grande branche de la confrérie travaillait en public pendant les 108 ans qui suivait sa fondation pour être active dans l'ombre les 108 année suivantes. Ces phases alternantes donnaient l'impression que l'ordre avait entre-temps disparu, ce qui facilitait le travail des frères.
Domaines de présence Up Page
Christian Rosencreutz, personnage fictif
Né en 1614 de l'imagination de trois intellectuels luthériens, le mot Rose-Croix ne désigne pas un courant de pensée continu. Il est, à travers les époques, utilisé par diverses associations ésotériques sans rapport direct avec les idées formulées à l'origine.

En 1614 paraît en Allemagne un manifeste en latin, le "Fama fraternitatis" _ les Echos de la fraternité de la Rose-Croix, accompagné de traités et de lettres, et notamment d'une biographie de Christian Rosencreutz (Rose-Croix), mage du XIVe siècle, visiteur de l'Orient et penseur mystique.

Le prétexte avoué de la publication est la découverte de la tombe de Rosencreutz en 1 604: elle aurait contenu des parchemins couverts de formules magiques et de règles de vie. L'ouvrage est réédité l'année suivante, en allemand, complété d'une Confession de la fraternité de la Rose-Croix promettant aux lecteurs de merveilleuses révélations alchimiques. En 1616, un troisième texte vient compléter les deux précédents: les Noces chimiques de Christian Rosencreutz.

Le récit de la vie du personnage, passionnant, est certainement imaginaire. Le message transmis, une fois débarrassé de sa mise en forme ésotérique, est clair: la véritable recherche doit se faire en soi, la lumière ne vient pas de l'extérieur mais de l'intérieur.

L'écrit qui exhortait (qui encourageait) les hommes à renoncer aux faux enseignements comme celui du pape, d'Aristote et de Galen (médecin populaire de l'Antiquité) raconte aussi l'histoire du personnage fictif de Christian Rosenkreuz qui avait été choisi pour symboliser la fondation de l'ordre. Aujourd'hui, on le désigne à tort comme le vrai fondateur. Le système d'alternance de périodes de 108 ans avait donc pleinement réussi !
Son interprétation dans l'avenir Up Page
Visibles et invisibles
Paris, août 1623, la capitale est tapissée de bien singulières affiches, ainsi libellées: "Nous, Députés du Collège Principal des Frères de la Rose-Croix, faisons séjour visible et invisible en cette ville par la grâce du Très Haut, vers lequel se tourne le cœur des Justes. Nous montrons et enseignons sans livres ni masques à parler toutes sortes de langues des pays où voulons être, pour tirer les hommes nos semblables d'erreur de mort."

Archives de France
Tout imprimé, à cette époque, devait être revêtu du privilège royal, c'est-à-dire soumis à autorisation préalable. Dépourvues de ce privilège, les mystérieuses affiches avaient dont été éditées et placardées illégalement. C'est ce qui engagea la police à mener une enquête sur les Rose-Croix. De cette enquête sortit un rapport anonyme, conservé aux Archives de France. Ce rapport n'est qu'une synthèse de rumeurs récoltées ici et là.

On y trouve néanmoins quelques grains de vérités: l'histoire embrouillée des Rose-Croix n'est pas tout  fait sans rapport avec certaines cavernes Pyrénéennes, avec la ville de Lyon et avec la fête solsticiale (23 juin cette-là) de la Saint-Jean.
Les références Up Page
Réseau Pepe
Grandes énigmes Nadeije Laneyrie-Dagen Larousse
Matin des magiciens Louis Pauwels et Jacques Bergier Le Livre de Poche
Porte des étoiles: Mystère ou conspiration ? Lynn Picknett et Clive Prince
Rose-Croix Gérard de Sède L'Aventure Mystérieuse
Les Sociétés Secrètes et leur pouvoir au XXème siècle - Jan van Helsing Editions Ewertverlag 1995

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).
Mais encore Up Page
Frères de la Rose-Croix
"On attribuait aux Frères de la Rose-Croix les secrets suivants: la transmutation des métaux, la prolongation de la vie, la connaissance de ce qui se passe en des lieux éloignés, l'application de la science occulté à la découverte des objets les plus cachés."
Serge Hutin

Supériorité des Rose-Croix
La société Rose-Croix se serait formée naturellement, des hommes parvenus à un état de conscience élevé, cherchant des correspondants, d'autres hommes, semblables à eux par la connaissance, avec qui le dialogue soit possible.

De tels esprits savent avec évidence qu'ils n'ont aucune sorte d'intérêt à faire étalage de leur puissance. Obligés à une sorte de clandestinité, des hommes ne peuvent établir de contacts satisfaisants qu'avec leurs égaux.
S'ils ont un langage particulier, c'est que les notions générales que ce langage exprime sont inaccessibles à l'esprit humain ordinaire. C'est dans ce sens, et uniquement, que nous acceptons l'idée de société secrète.
Les autres sociétés secrètes, celles qui sont repérées, et qui sont innombrables, et qui sont plus ou moins puissantes et pittoresques, ne sont à nos yeux que des imitations, des jeux d'enfants copiant les adultes.
Ce que vous avez toujours voulu savoir Up Page
Martin Luther
Martin Luther a eu d'étroites relations avec les Illuminati et les Rose-Croix, d'ailleurs son sceau personnel le laissait comprendre à l'initié (une rose et une croix avec ses initiales, comme chez les Rose-Croix). C'était à l'époque où l'Eglise était dirigée par le Pape Léon X, fils de Lorenzo Di Medici. Ce dernier était le dirigeant d'une riche banque internationale à Florence. Une génération plus tôt, le Pape avait confié à la famille Médicis la charge de recueillir les impôts et les dîmes pour la papauté, ce qui aida les Médicis à faire de leur banque une des plus riches et des plus influentes d'Europe.

La révolte de Martin Luther contre l'action de l'Eglise catholique était justifié; cette dernière était devenue plus une entreprise commerciale qu'un lieu de foi. Un des personnage-clé soutenant la Réforme fut alors Philippe Le Magnanime. Il fonda l'Université protestante à Marbourg et organisa une alliance politique contre l'Empereur catholique Charles Quint.

Après la mort de Martin Luther, sa communauté de foi fut soutenue par Sir Francis Bacon, le plus gand dirigeant des Rose-Croix en Angleterre.
Du temps du Roi James I, Sir Francis Bacon fut le coordinateur du projet visant à créer une Bible protestante anglaise reconnue. Cette version, connue alors en 1611 sous le nom de "King James Version", est, aujourd'hui, la Bible la plus répandue dans le monde anglophone.

La Contre-Réforme fut menée par une nouvelle confrérie, la Compagnie de Jésus, qui est mieux connue sous le nom de l'ordre de Jésuites et qui fut fondée par Ignace de Loyola en 1534. Il s'agissait d'une société secrète militante et catholique avec des rituels secrets, un symbolisme et des grades d'initiation (le serment du deuxième degré exigeait la mort de tous les francs-maçons et protestants). Les Jésuites furent envoyés en Angleterre pour y combattre les hérétiques protestants. Ils s'appliquaient à rechercher les hérétiques (adeptes d'une loi a-cathlique, d'une loi contraire aux idées et conceptions admises) qui devaient être punis, ce qui signifiait que les francs-maçons avaient intérêt à bien garder leurs secrets s'ils ne voulaient pas être décapités.