Abri du Roc aux Sorciers (Vienne, France)
Vestibule de grotte
Sculptures pariétales magdaléniennes
Abri Bourdois
Cave Taillebourg
Les références
Mais encore …
by Pepe ©
 
Accueil Arborescence Page précédente


La petite histoire Up Page
Vestibule de grotte
L’abri du Roc aux Sorciers se situe sur la commune d’Angles-sur-l’Anglin, à environ 35 kilomètres à l’est de Châtellerault, dans le département de la Vienne. Il se trouve au pied de hautes falaises. Il peut se développer sur une cinquantaine de mètres. Il débute en amont par une cavité, la cave Taillebourg, qui ressemble plutôt à un vestibule de grotte en partie effondrée, et prend fin en aval, où, aujourd’hui, il présente un faible recul par rapport à l’aplomb de l’auvent. Dans cette zone, appelée abri Bourdois, il est conservé sur plus de quinze mètres de longueur.

Comprendre simplement Up Page
Sculptures pariétales magdaléniennes
Le site fut découvert et sondé par L. Rousseau en 1927 qui mis en évidence la présence de Magdalénien moyen. A partir de 1947, S. de Saint-Mathurin et D. Garrod reprirent le gisement en étude et y pratiquèrent des fouilles qui révélèrent, au terme d'une dizaine d'années de recherches, le plus important ensemble de sculptures pariétales magdaléniennes actuellement connu.
Les couches du Magdalénien moyen sont datées à 14160 ans (± 80) avant Jésus-Christ.

Domaines de présence Up Page
Abri Bourdois
Vénus de pierre
Ces trois corps sont limités à la représentation de l’abdomen et des cuisses. La première sculpture, celle de gauche, correspondrait à une femme non gravide; la femme du centre présente les caractères de la grossesse avec, en particulier, la forme élevée de l'abdomen ; la troisième femme, sculptée aux dépens des bisons, affecte une forme générale dépressive et peut figurer une femme dans un état postérieur à l’accouchement.




Son interprétation dans l'avenir Up Page
Cave Taillebourg
La zone amont, la cave Taillebourg, était ornée de représentations sculptées de bisons, de chevaux, de bouquetins, de chamois, de félins et de nombreuses gravures figurant des animaux et des humains. 
L’art de la cave Taillebourg, tout comme celui de l’abri Bourdois est orienté vers la représentation réaliste. Réalisme du point de vue anatomique jusque dans le traitement de détails très discrets comme, par exemple, la morphologie de l’œil et aussi, réalisme des attitudes et des postures, correspondant à des comportements, donnant ainsi une signification particulière aux représentations. Il faut y ajouter le traitement de la plastique des corps et des membres qui rend compte de leur anatomie interne, qui, souvent, transparaît : on devine la présence de muscles, tendons et articulations, que traduisent les faibles reliefs et le modelé de la sculpture. Cette tête de cheval en est un exemple parmi les plus remarquables.

Les références Up Page
Réseau Pepe
Arts et Préhistoire Jean-Pierre Mohen
Science & Vie décembre 2001 n°1011

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore … Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir