Temple mégalithique (Tarxien, Malte)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Temple de Tarxien
Des siècles durant, les paysans de la paroisse de Tarxien, au sud de La Valette, se plaignirent des gros cailloux contre lesquels leurs charrues butaient sans cesse. Leur seule réaction était de les briser. Ce n'est qu'en 1913 que l'un d'eux eut l'idée d'en informer le Musée national.
Des fouilles furent aussitôt entreprises: elles devaient révéler l'un des plus grands monuments mégalithiques de la préhistoire. Les archéologues ont permis de reconstituer ce que dut être l'édifice au IIIe millénaire av. J.-C., avec ses hautes et vastes salles, reliées par des passages minumentaux, où s'accomplissaient les rites pour apaiser les esprits des ancêtres.
Le dessin ne représente qu'une partie (reconstituée) du monument qui s'étend sur plus de 8 hectares et dont plusieurs salles ont été dégagées: le temple I, ou temple sud, qui comprend deux salles (à gauche et au centre); une salle du temple III (à droite) et le début du temple II (à l'extrême droite).
La toitute (1), incomplète afin de laisser voir la structure interne du monument, était faite, semble-t-il, de poutres et de brindilles recouvertes d'argile et de plâtre. Une avant-cour (2) donnait accès au temple dont la façade monumentale, faite de blocs de calcaire (3) ajustés sans mortier _ comme l'ensemble des murs extérieurs _ étaient couronnée d'assises horizontales (4) et de corniches (5).
A l'intérieur, les différentes salles, dont les murs étaient également formés de dalles immenses (3), comportaient des absides (12, 16, 17, 18) abritant des autels de pierre auxquelles on accédait par un portail (11, 15) rappelant une façade de temple.
Le portail principal (6) ouvrait sur la chambre centrale du temple I (7), dominée par une statue gigantesque (8) _ vraisemblablement une déesse de la Fédondité. A droite se dresse un autel sculpté (9) où furent retrouvés des ossements d'animaux et un couteau de silex; non loin, un vase de pierre (10) a peut-être contenu des instruments de sacrifice. Dans l'abside (12), une frise sculptée d'animaux surmonte l'autel. Un passage monumental (13) mène à la seconde salle du temple I (14) dans laquelle s'ouvrent trois absides (16,17, 18). Celle de droite (18) relie, par un autre passage au seuil sculpté (19), le temple I à la chambre principale du temple III (20).
Dans cette salle, on a retrouvé deux grandes vasques de pierre (21) qui servirent peut-être à cuire des aromates ou la chair des animaux sacrifiées. Des autels de sacrifices (22) flanquent le passage (23) menant aux autres salles du temple III (non représentées). Une porte (24) conduit au temple III (25) qui s'ouvre sur l'extérieur (27). Dans ce dernier, un escalier aboutit à une étrange plate-forme (26) dont on ignore l'usage.
Les gravures en spirale que l'on retrouve à plusieurs reprises dans Tarxien pourraient être une figuration des yeux de la déesse mère.
L'édifice est flanqué d'une petite construction (28) dont le sol est une dalle percée de trous. Des boules de pierres ont été retrouvées à proximité. Les faisait-on rouler et tomber dans ces trous (golf ?) Dans l'affirmative, s'agissait-il d'un rite ou d'un sport _ sorte de billard préhistorique ? C'est un des mystères mégalithiques dont la clé est à jamais perdue.

Comprendre simplement  Up Page
Temple mégalithique

Domaines de présence  Up Page
Temples aux alentours
A Malte, les villages de Hagar Qim, de Mnajdra et de Tarxien conservent des structures complexes colossales faites les unes de rocs à peine dégrossis, les autres de calcaire poli. On leur a donné le nom de "temples" à cause de leurs chambres intérieures profondes et obscures qui ressemblent à des sanctuaires et de leurs dalles de pierre qui évoquent des autels.
Dans la petite île voisine de Gozo s'élève un "temple" plus impressionnant encore, que les gens du pays ont nommé Ggantija, "l'œuvre des Géants". On a dit que sa façade en dalles de calcaire, qui mesure encore 8 mètres de haut, était peut-être la plus ancienne conception architecturale qui soit au monde.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Chambre funéraire
Dans l'hypothèse de Hal Saflieni, à Malte, labyrinthe creusé dans le calcaire, les restes de plus de 7 000 corps ont été retrouvés. Cette chambre, dont le plafond taillé dans la roche imite une voûte en encorbellement, communiquait avec une petite salle obscure baptisée le saint des saints.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Derniers Mystères du Monde Sélection du Reader's Digest
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir