Grotte de Blombos
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard

C'est en 1991 que le Docteur Christopher Henshilwood découvre la grotte de Blombos, située près de Still Bay, à environ 290 km à l'Est du Cap.
On y a retrouvé des outils en os travaillés, des armes et de nombreux fragments d'ocre rouge gravés, dont deux portent des séries de traits parallèles qui se croisent et forment des triangles. La grotte de Blombos se trouve à 100 m de la côte et à 35 m au-dessus du niveau de la mer (Cape Field School).
 

Un collier composé de coquillages, vieux de 75.000 ans, a été découvert dans une grotte en Afrique du Sud, constituant le premier bijou connu, environ 30.000 ans avant l'apparition des objets considérés jusqu'à présent comme les premiers signes de civilisation moderne.
Des archéologues ont découvert 41 coquillages de la taille d'un pois, percés d'un trou pour former des colliers de perles, portant des traces d'usure, dans la grotte de Blombos sur la côte sud-africaine bordant l'océan indien, selon des travaux à paraître vendredi dans la revue américaine Science.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans
Les coquillages trouvés par lots pouvant atteindre 17 perles, proviennent d'un petit mollusque charognard (Nassarius kraussianus) vivant dans les estuaires. Ils ont pu être transportés dans la grotte à partir de la plus proche rivière, située à 20 km à l'est ou à l'ouest du site, estiment les archéologues qui notent la sélection des coquillages pour leur taille et leur régularité. Ils ont été perforés avant ou après leur transport, précisent-ils. Des traces d'ocre rouge indique en outre que les perles de coquillage ou la surface sur laquelle elles étaient portées étaient couvertes de ce pigment très utilisé à l'époque.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
"Les colliers de la grotte de Blombos constituent une preuve absolue de ce qui est peut-être la plus ancienne façon de stocker des informations en dehors du cerveau humain", a estimé Christopher Henshilwood, qui a dirigé les fouilles, en référence à ces bijoux dotés d'une signification culturelle. La découverte a été faite dans une couche de sédiments datant du milieu de l'âge de la pierre, selon l'archéologue de l'Université de Bergen en Norvège.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur
Cette découverte vient renforcer la théorie selon laquelle l'évolution du comportement de l'homme anatomiquement moderne (lui-même apparu il y a au moins 160.000 ans) serait intervenue il y a au moins 75.000 ans et non il y 40.000 ou 50.000 ans comme on le considérait généralement.
L'équipe d'archéologues estime que le comportement moderne s'est développé graduellement durant le milieu de l'âge de pierre et non subitement quand l'homme est passé de l'Afrique à l'Eurasie.
Une découverte faite en Afrique de l'est il y a quatre ans mais présentée seulement en mars 2004 lors d'un congrès d'archéologie à Montréal (Canada) va dans le même sens, rapporte encore Science. Des archéologues ont découvert des morceaux d'oeuf d'autruche de forme arrondie, également percés d'un trou pour être portés en collier, d'une époque datant également du mésolithique, dans le parc national du Serengeti en Tanzanie.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
La Recherche (AFP)
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
"Si les dates sont confirmées, nous semblons voir une source d'objets symboliques de plus en plus anciens, alors que nous remontons dans le temps (d'Europe) vers l'Afrique", a commenté l'archéologue Randall White, de New York University, dans un autre article consacré à la découverte.
Jusqu'à présent, le plus ancien collier découvert en Afrique remontait à 45.000 ans, rappellent les chercheurs.
 
Thermoluminescence
Par thermoluminescence, les chercheurs ont confirmé l'ancienneté de ces objets, âgés de 77 000 ans. La thermoluminescence utilise la propriété qu'ont certains cristaux d'émettre de la lumière lorsqu'on les chauffe, à condition qu'ils aient été préalablement soumis à une irradiation naturelle ou artificielle. Cette méthode s'applique à certains minéraux, qui accumulent au cours de leur enfouissement une dose de radiation due à la radioactivité naturelle. En mesurant la dose de radiation accumulée, il est possible de calculer le temps écoulé. La thermoluminescence permet de remonter à 300 000 ans alors que le carbone 14 s'arrête à 45 000 ans.
Les scientifiques, qui dévoilent leurs conclusions dans la revue Science du 11 janvier, pensent que l'Homo sapiens sapiens, apparu en Afrique il y a 120 000 ans, a commencé à maîtriser la technique et à pratiquer un art symbolique il y a 77 000 ans.