Explorateurs chinois
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
L'amiral Zheng He (1428)
Une dépêche de l'Agence Reuters en date du 9 mars 2002 nous apprend que l'histoire officielle pourrait bien encore une fois être remise en question. On savait déjà que Christophe Colomb n'avait certainement pas découvert l'Amérique, voilà qu'une nouvelle confirmation pourrait en être donnée, mais avec cette fois des découvreurs inattendus: les Chinois.
Gavin Menzies, un ancien commandant de sous-marin de la Royal Navy, a travaillé à partir de cartes d'époque. D'après lui, l'existence de l'Amérique était connue des Chinois au moins 70 ans avant Colomb. Les théories de notre historien amateur sont même considérées comme plausibles par les historiens professionnels .
Selon Menzies, il aurait existé en 1424 une carte de l'Europe et de l'Amérique montrant Porto-Rico et la Guadeloupe. Cette carte aurait été établie par deux amiraux de la flotte de l'amiral Zheng He au cours de sept voyages d'exploration effectués entre 1403 et 1433.
La flotte de Zheng He aurait atteint l'Afrique de l'est et le Cap de Bonne Espérance, et serait même allée jusqu'en Amérique latine, aux Caraïbes et en Australie, effectuant ainsi un premier tour du globe un siècle avant Magellan
Les Occidentaux auraient pris connaissance de la carte grâce à des Portugais qui la tenaient de Nicolo da Conti, un voyageur italien ayant participé à certaines des expéditions chinoises.
Menzies ajoute que des éléments de cette carte, dessinée en 1428 et aujourd'hui perdue, étaient connus à l'époque et qu'ils avaient été recopiés sur d'autres cartes qui faisaient figurer des "bouts" des continents américain et australien, bien avant qu'ils ne soient "redécouverts" par Christophe Colomb, Ferdinand Magellan ou James Cook.

Comprendre simplement  Up Page
L'amiral Zheng He (1418)
Liu Gang va-t-il bouleverser l'historiographie ? Cet avocat vient de dévoiler une carte ancienne, jamais montrée au public, qui pourrait établir que les Chinois ot découvert l'Amérique en 1418.
L'hypothèse n'est pas nouvelle. De 1405 à 1432, le navigateur Zheng He a bien accosté en Afrique. Selon certains, il ne se serait pas arrêté en si bon chemin. L'historien anglais Gavin Menzies pense que Zheng He aurait tout simplement "découvert" l'Amérique plusieurs décennies avant Christophe Colomb et aurait même emprunté le détroit qui porte aujourd'hui le nom de son lointain successeur, Magellan. Ce sont ces travaux qui ont incité Liu Gang à regarder de plus près sa carte, achetée 500 euros. Certes, admet le propriétaire, sa précieuse archive date de 1763, mais elle serait la réplique exacte d'un original tracé en 1418. Peu d'historiens, même en Chine, sont convaincus. Les archives de l'époque ayant brûlé, aucune preuve tangible ne vient valider sa thèse.

Domaines de présence  Up Page
Art chinois
De nombreux  archéologues et historiens d'art ont noté l'extraordinaire ressemblance de l'art péruvien avec l'art chinois tchéou, de l'art maya ancien avec les arts hindou et indonésien, de l'art maya récent avec l'art khmer, ressemblances parfois poussées jusqu'à la quasi-identité.
Or, ces ressemblances sont très diverses et indiquent donc des apports asiatiques effectués à des siècles d'intervalle. Autant dire  que si l'Europe et l'Orient ont découvert l'Amérique trois ou quatre fois, l'Asie ne l'a pas découverte moins souvent.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Le lapin dans la Lune
Les Chinois ont longtemps cru qu'il y avait un lapin dans la Lune. Idée bizarre. Toutefois, les mythologies précolombiennes d'Amérique centrale représentent aussi un lapin dans la Lune. Cela seul ne peut suffire à prouver l'origine mongoloïde des populations américaines anciennes, qui n'a d'ailleurs pas besoin d'être prouvée, mais c'est un point de plus qui la conforte.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Science & Vie mars 1963 n546
Science & Vie août 1986 n827
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
L'autodafé
L'autodafé volontaire des anciens livres par Mao Tsé Toung en Chine. Plus de cent millions de morts pendant la "révolution culturelle" ! Interdiction de l'acupuncture et en règle générale de toutes les connaissances venues du passé.