Les sept cités de Cibola
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Naissance d'un légende
Le nom de Cibola apparaît aussi sous la forme Ceuola ou Cevola. Chose étrange, ce sont les Espagnols qui ont importé d'Europe le mythe des sept villes. On raconte qu'un évêque, fuyant les Arabes au VIIIe siècle, avait quitté Lisbonne et traversé l'océan en direction de l'ouest pour fonder sept villes florissantes.

Comprendre simplement  Up Page
Les sept grottes
Ce récit rejoignait un myte indien du Mexique et de l'Amérique centrale, peut-être aussi ancien, celui des "sept grottes" dont plusieurs tribus tiraient leur origine. Dans une des très nombreuses Histoires écrites à une époque ancienne, on trouve le mot "Chicomuxtoque", formé sur le nahuatl chicomoztoc, qui signifie "sept grottes". Les deux mythes se fondirent en une légende, un récit détaillé et puis finalement une relation d'apparence authentique.

Domaines de présence  Up Page
Les vallées d'Oxitipar
Un soldat, qui n'aurait pourtant pas dû s'y laisser prendre, un certain Pedro de Castaneda au service du conquistador Coronado, en faisait encore la description suivante: "En l'an 1530, Nuno de Guzma, président de la Nouvelle-Espagne, possédait un Indien natif de la vallée ou des vallées d'Oxitipar ...
Cet Indien lui dit qu'il était fils d'un marchand mort depuis longtemps, et qui, alors que l'enfant était encore très jeune, parcourait l'intérieur du pays pour vendre les belles plumes dont les Indiens se font les coiffures. En échange, il ramenait chez lui des quantités d'or et d'argent, métaux très communs dans la région. Il ajouta qu'il avait lui-même accompagné son père une fois ou deux et vu des villes si grandes qu'il pouvait les comparer, pour les dimensions, à Mexico avec sa banlieue. Il y en avait sept, avec des files entières de rues habitées par des artisans qui travaillaient l'or et l'argent. Il dit en outre que pour atteindre ces sept villes, il fallait traverser pendant quarante jours un désert où il n'y avait aucune végétation, sauf une herbe qui n'atteignait pas huit centimètres de haut et la direction était celle du nord, entre les deux océans."

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Amérique du Nord
Le premier qui, trois cent cinquante ans après, les analysa scientifiquement et donc détermina l'emplacement réel de ces villes (elles n'étincelaient plus insolemment d'or et d'argent, mais étaient néanmoins très remarquables à un autre point de vue) fut le célèbre Adolph F. Bandelier, grand pionnier de l'anthropologie et de l'archéologie des régions sud-ouest de l'Amérique du Nord, qui ne trouva alors aucun éditeur américain pour son étude si détaillée; c'est ainsi que, curieusement, le premier ouvrage scientifique sur Cibola a bien paru en Amérique mais en allemand dans le Staatszeitung de New York qui le publia en 1885-1886. Ses sources étaient essentiellement des relations de voyage espagnoles dont deux écrites par d'extraodinaires aventuriers qui, même à l'époque extraordinaire de la Conquista, avaient fait sensation, voire scandale, et devaient pour la première fois mettre les Occidentaux en présence non seulement des aborigènes nors-américains mais des témoins de leur histoire.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Merveilles du monde précolombien Guy Rachet
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir