Le Vinland ou le pays de la vigne (Canada)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Côtes canadiennes
On sait depuis 1705, grâce aux travaux du savant danois Torfaeus, que les Vikings norvégiens, ces hardis marins, précédèrent Christophe Colomb en Amérique. Ils reconnurent le Labrador, Terre-Neuve et plusieurs autres points du littoral nord-américain, et ce dès l'an 1000.

Comprendre simplement  Up Page
Le Vinland, pays de la vigne
Le "Vinland" ou "Pays de la Vigne", "terre promise" des anciens Normands, c'est-à-dire l'Amérique, eut son heure de célébrité. Mais jusqu'à notre siècle, on crut, à tort, que les Normands n'avaient fait qu'effleurer l'Amérique du Nord, se bornant à explorer une étroite bande côtière.
Il existe sur le Vinland trop de documents historiques et géographiques de l'époque précolombienne pour qu'on puisse conserver le moindre doute de l'arrivée en Amérique du Nord dès 985 de colons normands venus du Groenland.

Domaines de présence  Up Page
Cultures céréalières
Le texte le plus ancien, où il est question du Vinland nous vient d'un chroniqueur allemand, Adam de Brême: il date de 1070 et fait écho à des informations recueillies par l'auteur en 1068 ou 1069 à la cour danoise de Roeskilde, soit de la bouche même du roi Sven Estrithson, soit du chef islandais Torkel Gellirson: "Il fut en outre question d'un pays que de nombreux voyageurs ont découvert dans cet océan et qu'ils ont appelé Vinland parce que la vigne y pousse à l'état sauvage. Les moissons y fleurissent sans qu'on ait besoin de les semer. Cela n'est pas une rumeur sans fondement, mais ressort de rapports des commerçants danois les plus sérieux."
Adam de Brême est un chroniqueur particulièrement digne de foi et d'esprit fort judicieux. Les "moissons miraculeuses" du Vinland, c'est ou le maïs sauvage (blé indien) ou le riz sauvage (zizania aquatica), dont Cartier découvrit encore d'énormes étendues en 1534 dans le gofle du Saint-Laurent, ou enfin la folle-avoine (elymius arenarius.
Après Adam de Brême, nous trouvons le Vinland cité dans l'Histoire de l'Eglise de l'Anglais Ordericus Vitalis, quelques dizaines d'années plus tard, vers 1125.
En 1130, le "Islandingabok" islandais fait mention du Vinland comme d'un pays connu de tous: "On peut en conclure, signale-t-il en parlant d'une peuplade inconnue, que ce sont là les mêmes gens que ceux qui habitent le Vinland et que les Normands appellent Skraelinger."

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Objets vikings
Il existe deux régions où des fouilles archéologiques sont venues confirmer la présence viking dans ces parties du Nouveau-Monde. Dans la péninsule d'Ungava, au Québec, els archéologues canadiens, sous la direction de Thomas E. Lee, ont mis au jour plusieurs sites dont les demeures en pierre présentent de troublantes analogies avec les plans et les structures des établissements nordiques fouillés au Groenland et en Islande. Néanmoins, tout le matériel recueilli et certaines autres formes de demeures sont d'origine indienne ou esquimaude. Il pourrait s'agir d'établissements d'ultimes descendants des premiers colons vikings partis dans le Nord à la chasse au caribou.
En revanche, les fouilles de l'Anse-aux-Meadows, au nord de Terre-Neuve, par le Norvégien Helge Ingstad et sa femme, ont révélé des fondations de demeures typiquement vikings; la découverte d'une forge avec des scories de fer et du minerai de fer, d'une bobine en pierre de quenouille de type viking, d'une épingle de cheveux de même origine, ont confirmé l'origine nordique de l'établissement. Par ailleurs les datations par le carbone 14 de deux charbons de bois ont donné mles dates de 890 (±90) et 1060 (±70), ce qui situe l'établissement à l'époque historique que donnent les sagas.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Rêveries, hypothèses et impostures Guy Rachet
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir