Explorateurs indiens et javanais
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
En l'an 923 des commerçants et marins indiens et javanais touchent les côtes du Yucatán au Mexique ; 569 ans avant Christophe Colomb, qui le sait ?
 
Cette terre tant attendue est celle du Yucatán, au Mexique, royaume des Mayas qui savent déjà inscrire leurs propres glyphes dans la pierre.
 
"A partir du IIIe siècle avant notre ère, la brahmi s'est envolée, transportée par la foi des moines bouddhistes et l'audace des marins indiens. Au Xe siècle, l'un d'eux, commerçant javanais qui parle le sanskrit, le pâli et le dialecte kavi, touche des côtes inconnues. Sur une pierre, il grave en brahmi un texte retrouvé il y a un quart de siècle à peine : « En l'an 845 [923 apr. J.-C.], le mois d'Asadha [juillet], un vaisseau navire commercial explore la côte, le capitaine du bateau est Vusaluna, il veut nommer l'endroit Laki Bumi [la terre espérée]..."

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans
Au XVIIIe siècle, de Laet en 1643 et Horn en 1652, virent dans les Amérindiens des Scythes venus d'Asie centrale. Cette théorie d'une origine centre-asiatique n'était pas toute nouvelle puisque dès 1590 Fray José de Acosta avait soutenu, dans son Histoire natural y moral de las Indias, que l'Amérique avait été peuplée par vagues successives de migrations de populations asiatiques; il eut même l'audace de situer ces migrations deux milles avant la conquête.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
Cette thèse a été reprise par nombre de savants et en particulier en 1648 par le voyageur anglais Thomas Gage (1597-1655) qui, dans sa Description des Indes occidentales propose le détroit de Béring (non encore découvert ni nommé, Béring n'ayant entrepris sa navigation de découverte qu'en 1728, mais soupçonné) comme voie naturelle des migrations asiatiques.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monument de Boroboudour en Asie
Le monument de Boroboudour (ou Baraboudour) est couvert de bas-reliefs représentant des scènes de la légende du Bouddha ou de la mythologie indienne. Celui-ci se démarque de l'ensemble et nous montre l'un des bateaux utilisés par les Javanais au VIIIe siècle pour leurs navigations dans les mers du Sud.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Merveilles du monde précolombien Guy Rachet
Sens de la Vie
Pyramides et Tours de Babel Guy Rachet
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Au XVIIIe siècle, le célèbre humaniste Hugo de Groot, connu sous le nom latin de Grotius (1583-1646), dans son ouvrage sur l'origine des peuples des Amériques (De Origine gentium Americanarum) place le berceau des Amérindiens en Scandinavie; en fait, ils auraient suivi la route nordique des Vikings avec lesquels de Groot paraît les confondre.