Explorateurs maliens
Population
Description
Activités
Présence
Particularités
Tendance
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

Population  Up Page
Qui est-elle, famille, genre
C'est en 1939 que l'Américain Mattew Stirling, dirigeant une expédition au lieu dit Tres Zapotes, sur la côte orientale du Mexique, découvrit une gigantesque tête de pierre qui, à analyse se révéla dater du premier millénaire avant notre ère.  On devait retrouver par la suite une douzaine de ces têtes, d'un peu moins trois mètres de haut, sculptées dans un basalte noir et pesant une quarantaine de tonnes.
A la place du nez busqué, un nez épaté; à la place de la bouche fine, des lèvres larges et typiquement négroïdes. A la place des yeux bridés (hypothèse d'envahisseurs mongols, à l'époque), des yeux droits. De plus, la forme des crânes était, elle aussi, caractéristique des Africains.

Description  Up Page
Comment elle est, physiologie, phylogénie
Un chercheur de l'université Rutgers, Ivan van Sertima reprend en janvier 1982 à zéro dans un ouvrage (Ils y étaient avant Colomb), et sur la piste d'Alexander von Wuthenau, spécialiste de la poterie précolombienne qui, lui aussi, se laissa tenter par l'hypothèse d'une immigration africaine en Amérique centrale plusieurs siècles avant Colomb. Il conclut à la probabilité d'un débarquement ... malien !
Sertima procède sur deux plans, l'un purement iconographique et iconologique, l'autre ethnographique. Sur le premier, son mérite est de relever une singularité assez considérable et jusqu'ici méconnue: c'est le fait que certaines têtes de l'art précolombien, et justement celles qui représentent des individus négroïdes, sont peintes en noir. Sans doute, parfois le noir est utilisé chez les Aztèques, par exemple, comme couleur cérémonielle; mais comment expliquer alors la représentation de cheveux crépus coïncidant avec des représentations négroïdes ? Il n'existe pas d'ethnies mongoloïde qui présente à la fois des traits négroïdes et des cheveux crépus.
Sertima note également que la représentation "africoïde" n'apparaît pas une seule fois au cours des millénaires, mais qu'elle refait surface à toutes les grandes époques; il y aurait donc une présence africaine constante en Amérique centrale, issue, soit d'une seule immigration remontant au premier millénaire avant notre ère, soit de plusieurs débarquement successifs.
L'anatomiste polonais Andrzej Wierczinski, étudiant de fait des vestiges humains de cimetières olmèques, note la présence de crânes de type négroïde. Et en 1513, le navigateur portugais Balboa, arrivant à Panama, constate la présence d'esclaves noirs; il demande aux indigènes leur origine, mais ces derniers s'en révèlent ignorants; les Noirs sont là, un point c'est tout. Ils ne sont pas venus avec Colomb, donc ils étaient là auparavant; mais depuis quand ?

Activités  Up Page
Ce qu'elle fait, démarches
Fray Gregoria Garcia, un moine qui passa neuf ans au Pérou, cite une île au large de Cartagène, en Colombie, où des Noirs étaient tenus dans une sorte de camp de travail: "Nous avons trouvé des esclaves, des nègres, ce furent les premiers que nos gens virent dans les Indes."
On sait qu'en 1311, le roi Aboubakri II du Mali confia la régence du royaume à son frère Kankan et se lança dans une traversée de l'Atlantique à la tête d'une flotte de commerce; il semble bien qu'il soit arrivée à destination, c'est-à-dire à Hispaniola, le Cuba d'aujourd'hui, car lorsque Colomb y débarqua, les indigènes lui rapportèrent qu'ils faisaient commerce avec des Noirs qui leur avaient vendu des pointes de lance de 18 parts d'or, 6 d'argent et 8 de cuivre, exactement la proportion que les Maliens d'alors utilisaient.
 
Ce dominicain Fray Gregorio Garcia (1554-1637), qui passa neuf années au Pérou et trois au Mexique, nous raconte son témoignage dans son live Origen de los Indios en el Nuevo Mundo (Madrid, 1617, et 1729), ouvrage qui est partiquement inconnu et rarement cité par les historiens.

Présence  Up Page
Où la voit-on, environnement

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Derniers Mystères du Monde Sélection du Reader's Digest
Rêveries, hypothèses et impostures Guy Rachet
Science & Vie janvier 1982 n772 page 85
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Particularités  Up Page
Ce qui la distingue des autres

Tendance  Up Page
Pourquoi elle le fait