Japon
Informations générales
Institution
Energies alternatives
La préhistoire du Japon
Histoire de la capitale
Samouraï
Aromes & Saveurs
Références
Agriculture
Energies
Matières premières
by Pepe ©
Accueil Arborescence Page précédente



Informations générales  Up Page
Aperçu
Population: 127 637 200 habitants.
Superficie: 377 800 km2.
Point culminant: 3 776 m (Mont Fuji).
Capitale: Tokyo.


Institution  Up Page
Sujet


Economie  Up Page
Energies alternatives
La ville d'Hirata, préfecture de Shimane (Ouest du Japon) a démarré le "Projet de société basée sur l'hydrogène de la région d'Izumo". Le projet regroupe 8 entreprises, 2 universités, les villes d'Hirata et d'Izumo et 4 autres villes de la banlieue d'Izumo. Une centrale électrique qui fonctionnera grace à un gazéifieur de biomasse va être construite à Hirata, elle comprendra une unité de production d'hydrogène. Les ressources forestières de la région d'Izumo constitueront la principale source de biomasse pour la centrale. Une grande centrale éolienne sur la côte proche de la ville est également à l'étude, elle pourrait fournir l'électricité nécessaire à la production d'hydrogène. Hirata veut ainsi développer une société dont la source d'énergie principale serait l'hydrogène. Ce projet a été selectionné par le Ministère de l'environnement comme projet modèle de ville ou économie et environnement agissent de concert. Le ministère a selectionné en tout 11 projets similaires, qui sont gérés par les gouvernements locaux qui recoivent une aide du ministère. Les villes modèles doivent diversifier les sources d'énergie (hydrogène, éolien, solaire, biomasse...), promouvoir la conservation d'énergie et sensibiliser les citoyens aux problèmes liés à l'énergie. Par principe, les mesures prises en faveur de l'environnement ne doivent pas ralentir l'économie mais au contraire la dynamiser, comme dans la région très agricole d'Izumo ou ce projet doit relancer l'activité forestière et encourager la reforestation.

Détecteur biométrique
Le Mitsubishi Tokyo Financial Group a récemment présenté ses nouveaux distributeurs automatiques de billets qui peuvent identifier la disposition des veines dans la paume de la main des clients ainsi que les nouvelles cartes de crédit "intelligentes" qui contiennent les données biométriques nécessaires.
Lors d'un retrait, l'identité du client est donc vérifiée à la fois à l'aide d'un code numérique comme à l'heure actuelle mais également en placant sa main sur le lecteur du distributeur, ce qui rend le système de retrait très fiable puisque une personne réussissant à s'emparer de la carte ainsi que du code ne pourra cependant pas retirer d'argent.
L'abonnement annuel pour utiliser ces nouvelles cartes sera de 10500 yens (76euros) et les inscriptions seront acceptées par les principales banques japonaises à partir du 12 octobre 2004. A noter également que ces nouveaux distributeurs seront aussi compatibles avec la technologie de carte à puce intelligente déjà présente dans certains téléphones portables et qui donne à ces derniers les fonctionnalités d'une carte de crédit. Le remplacement progressif des distributeurs dans chaque banque devrait permettre d'offrir un service complet d'ici l'automne 2005.

Géographie  Up Page
La préhistoire du Japon
La période du Paléolithique est appelée Sen Doki (sans céramique) par les Japonais. Selon C. Serizawa (communication faite en 1966 lors de la rencontre de la Far Eastern Prehistory Association), ce Paléolithique supérieur du Japon remonterait à 40 000 ans. Le dépeuplement du Japon au Paléolithique est lié à l'existence d'un pont qui reliait l'archipel nippon d'une part à la Corée, d'autre part à l'île Sakhaline et à la Sibérie, pnt qui s'affaissa au cours du Pléistocène supérieur. La présence dudétroit de Tsugaru qui sépare Hokkaïdo de Honshû, (ancienne Hondo) interdit au mammouth l'accès au Japon central, sans toutefois expliquer l'existence de chasseurs paléolithiques. Par ailleurs, l'existence d'une petite race fossile, comparable aux Pygmées, est attestée au Japon.
Le Néolithique japonais est classé dans son ensemble sous le nom de Jômon, d'après sa poterie dont l'évolution a permis de distinguer cinq phases: proto-Jômon, Jômon ancien, moyen, récent et final. La chronologie du Jômon, obtenue par l'analyse du carbone 14, est bien trop haute pour pouvoir être retenue: à Natsoshima (préfecture de Kanagawa), la première phase du proto-Jômon est datée de 7491 ± 400 av. J.-C. et sa phase moyenne est datée, à Kijima (préfecture d'Okayama), de 6443 ± 350. La poterie Jômon, par ses phases anciennes, est une poterie "au panier", des motifs cordés étant caractéristiques de la céramique évoluée du Jômon moyen; la poterie cordée est datée du IIIe millénaire dans l'aire extrême-orientale et il faudrait alors relever cete date de plusieurs millénaires et admettre que la poterie a été inventée auJapon, hypothèse en contradiction avec tous les faits archéologiques connus par ailleurs. La date du Jômon ancien, fixée à 3145 ± 400 à Kamo (préfecture de Chiba), doit être rabaissée d'un millénaire ainsi que celle du Jômon moyen, pour lequel on a trouvé la date de 2563± 300 à Ubayama (préfecture de Chiba); seule la date de 1122± 180, obtenue à Kemigawa (préfecture de Chiba) pour le Jômon récent, pourrait être retenue.

Histoire  Up Page
Histoire de la capitale
En 1590, le seigneur Tokugawa Ieyasu prend en main l'essor d'une village de pêcheurs baptisé Edo ("La porte de l'estuaire").
La ville devient l'une des plus riches de la côte est japonaise. En 1968, elle prend le nom de Tokyo ("la capitale de l'Est").

Idéogrammes mis à mal
L'interdiction imposée par les américains aux japonais d'utiliser un grand nombre de leurs idéogrammes afin de briser leur culture ancestrale après la victoire conquise au lourd prix d'Hiroshima et Nagasaki.

Culture  Up Page
Samouraï
Apparu au Xe siècle, le terme samouraï vient du verbe japonais saburau, qui signifie "servir". Face à l'ennemi, le dévouement de ces guerriers était tel qu'ils se battaient en retraite ni ne se rendaient jamais, sauf sur l'ordre de leur seigneur.

Namazu
Il existe dans les anciennes légendes japonaises un énorme poisson-chat appelé Namazu. Enfoncé dan la vase, au fond de la mer, sous les îles de l'archipel nipon, il provoquait de gigantesques trenblements de terre. Pour éviter ces catastrophes, le dieu Kashima fut chargé de le surveiller et de l'immobiliser.

Espérance de vie
Les Japonais ont la plus grande espérance de vie. Selon le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé en 2002., elle est de 84,7 ans pour les Nippones et de 77,5 ans pour les hommes. Ces chiffres seraient notamment liés à une alimentation faible en graisse.

Arômes et Saveurs  Up Page
Sujet


Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Japon
ChallengeS
Energies dans le monde Ouvrage numérique
Lumières sur les origines des peuples Guy Rachet
Sens de la Vie
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).
AGRICULTURE Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Blé
(millions de tonnes)
0,828 0,875
(2008)
Bois
(millions de mètres cube)
15,216 16,276
(2008)
Cacao
(millions de tonnes)
Café
(millions de tonnes)
Canne à sucre
(millions de tonnes)
1,328 1,214
(2008)
Coton
(millions de tonnes)
Maïs
(millions de tonnes)
Millet
(millions de tonnes)
Oranges
(millions de tonnes)
0,099 0,075
(2008)
Orge
(millions de tonnes)
0,217 0,183
(2008)
Pomme de terre
(millions de tonnes)
3,074 2,749
(2008)
Riz
(millions de tonnes)
11,111 11,342
(2008)
Thé
(millions de tonnes)
0,084 0,1
(2008)
Vin
(millions de tonnes)
0,094
(2006)
0,09
(2008)
Bovins
(millions de têtes)
4,564 4,402
(2008)
Ovins
(millions de têtes)
0,011 0,011
(2008)
Porcins
(millions de têtes)
9,612 9,6
(2008)
Production halieutique
(millions de tonnes)
5,875 5,75
(2008)
ENERGIES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Production totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
96,877 100,381
(2008)
Consommation totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
509,007 518,898
(2008)
Consommation d'énergie par habitant
(tonnes équivalent pétrole)
3,494 4,061
(2008)
Production d'électricité
(milliards de kWh)
1 048,371 1 088,418
(2008)
1 036,4 TWh
(2012)
_ dont énergie biomasse (résidus forestiers & déchets agricoles) (MWh) 3,1%
31,8 TWh
(2012)
_ dont énergie éolienne (vent, courant aérien) (MWh) 0,4%
(2012)
_ dont énergie de déchets non renouvelables (industriels & municipaux) (MWh) 0,5%
(2012)
_ dont énergie fossile (combustible naturel: charbon, pétrole, gaz naturel...) (MWh) 85,7%
(2012)
_ dont énergie géothermique (chaleur du sous-sol) (MWh) 0,2%
(2012)
_ dont énergie hydraulique (barrage, pompage-turbinage) (MWh) 7,86% 7,03%
(2008)
8,3%
85,7 TWh
(2012)
_ dont énergie marine (marée, vague, courant, hydrothermale) (MWh)
_ dont énergie nucléaire (fission ou fusion de l'atome d'uranium) (MWh) 28,15% 28,00%
(2008)
1,1%
11,2 TWh
(2012)
_ dont énergie solaire (centrales photovoltaïques et centrales solaires thermiques) (MWh) 0,7%
7 GWc
(2012)
Consommation d'électricité par habitant
(milliers de kWh)
7,911 8,201
(2008)
8,146
(2012)
Consommation totale d'électricité
(milliards de kWh)
1 008,186 1 047,868
(2008)
MATIERES PREMIERES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Argent
(tonnes)
78,9 11,5
(2008)
Bauxite
(millions de tonnes)
Charbon
(million de tonnes)
1,340 1,360
(2008)
Charbon & lignite
(million de tonnes)
Cuivre
(millions de tonnes)
0,001 0,001
(2007)
Diamant
(milliers de carats)
Etain
(tonnes)
Fer
(millions de tonne)
0,001 0,001
(2008)
Gaz naturel
(millions de mètres cube)
2,836 3,263
(2007)
Lignite
(millions de tonnes)
Nickel
(millions de tonnes)
0,035 0,029
(2008)
Or
(tonnes)
8,1 8,9
(2008)
Pétrole
(millions de tonnes)
0,757 0,834
(2007)
Phosphates
(millions de tonnes)
Plomb
(millions de tonnes)
0,006 0,001
(2008)
Potasse
(millions de tonnes)
Uranium
(tonnes)
Zinc
(millions de tonnes)
0,045 0,072
(2008)
Réserves de gaz
(milliards de mètres cube)
39 39
(2008)
Réserves de pétrole
(millions de tonnes)
8 8
(2008)