Puce sous cutanée
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
La menace ultime pour l'humanité !
Depuis quelques années, nous trouvons les puces électroniques, aussi sur nos cartes de banques, voire nos cartes de sécurité sociale ou même…nos cartes d'identité ! On implante même aujourd'hui sur des animaux des micro-puces fort proches de celle dont il est question dans cet article, et qui contiennent des données médicales sur l'animal (nom,vaccinations etc.) et permettent de l'identifier, de le localiser, de le traquer et de le retrouver par satellite (GPS) lorsqu'il s'est perdu ou échappé. Bref, ce qui n'était hier encore que science-fiction est aujourd'hui bien réel.
 
En 1968, il participe à un projet de recherche concernant un pontage spinal, afin de soigner une dame dont l'épine dorsale était endommagée. Le but était de trouver une solution pour relier les nerfs moteurs etc. Ce projet aboutit à la création d'une micro-puce ("microchip", en anglais) qui se recharge de façon autonome grâce aux changements de température du corps humain, ce qui lui donne une durée de vie pratiquement illimitée. Pour ce faire, elle possède un circuit de rechargement thermo-électrique, ainsi qu'une petite pile au lithium (pile rechargeable). Il est intéressant de noter ici que le lithium était à cette époque beaucoup utilisé, notamment par la NASA.
Il fut confirmé au Dr. Sanders par un docteur du Centre Médical de Boston que si la micro-puce venait à se briser dans le corps humain, cela provoquerait une grave plaie, douloureuse et remplie de pus. Mais "on" décida malgré cela d'utiliser une pile au lithium pour la micro-puce…Les 2 endroits du corps humain où la température change le plus rapidement sont le front (juste en bas de la naissance des cheveux) et le revers de la main.


Comprendre simplement  Up Page
Identifier pour mieux traquer
Comme il avait été remarqué que le changement de fréquence de la micro-puce avait des effets sur le comportement une fois qu'on l'avait implantée dans le corps, "on" orienta les recherches sur la possibilité de modifier le comportement humain à l'aide de la micro-puce. Cette dernière pouvait diffuser un signal qui stimulait certaines parties du cerveau. On pouvait, par exemple, augmenter le taux d'adrénaline, ce qui provoquait un changement de comportement…
Lors d'une réunion devant des membres de la C.I.A. et d'importantes personnalités telle que Henry Kissinger (ancien secrétaire d'Etat américain partisan d'un Nouvel Ordre Mondial et au passé plus que douteux ; sous le président Nixon, il supervisa personnellement les opérations majeures de la C.I.A. et du F.B.I., et il dirigea les chefs d'état-major de l'armée), on fit remarquer au Dr. Sanders que, pour pouvoir contrôler un peuple, il fallait d'abord pouvoir l'IDENTIFIER.

Domaines de présence  Up Page
Fichage de la population
Il fallut donc encore une fois réorienter le projet et ajouter à la micro-puce la faculté d'emmagasiner (et de restituer) des données qui pourraient inclure le nom et le visage de la personne, son numéro de sécurité sociale (avec les codes internationaux), ses empreintes digitales, sa description physique, la généalogie de sa famille, son adresse, son occupation, des informations concernant ses rapports d'impôt et son dossier médical. La "restitution" des données peut se faire à l'aide d'un scanner spécial qui analyse et traite les données contenues dans la puce…
Parmi ses composantes, la micro-puce possède un émetteur-récepteur qui envoie un signal numérique à base de pulsions transmettant 85 éléments de données. Il émet aussi, à intervalles réguliers, un signal analogue créé numériquement. Utilisé comme un relais, ce signal envoie des informations essentielles, servant éventuellement à localiser le porteur. Le porteur de la microchip devient donc une "antenne vivante" pouvant être repérée à tout moment par satellite !!!

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur
A l'heure où la médecine utilise la micro-chirurgie et commence à utiliser de petites "pilules électroniques" photographiant notre corps de l'intérieur (renseignez-vous sur la pilule-caméra M2A); à l'heure où l'on parle de plus en plus de "nanotechnologie" (technologie miniaturisée jusqu'à une échelle pratiquement microscopique); alors que la pilule avortive est en vente dans les pharmacies, que les implants contraceptifs sont utilisés et que certaines expérimentations génétiques sur les embryons ont été adoptées ; alors que les expériences de clonage ont débuté, alors que l'on commercialise massivement des téléphones cellulaires (G.S.M.) dont les ondes et la fréquence se révèlent dangereuses pour la santé, que constatons-nous ?
 
Tout d'abord, nous avons été amenés progressivement à adopter les codes-barres, puis les puces électroniques sur nos cartes (bancaires, de sécurité sociale, voire même d'identité pour certains pays - la nouvelle carte d'identité belge en est un exemple), et enfin les micro-puces implantées sous la peau de nos animaux domestiques, et appelées "transpondeurs" pour l'occasion.
La question étant : quelle sera la prochaine étape ???
Ensuite, nous possédons à présent des systèmes performants d'orientation ou de repérage par satellite (les antennes relais et le système GPS - Global Positioning Satellite - par exemple)
Nos découvertes en matière d'armes chimiques, bactériologiques ou nucléaires ont nettement progressé
Les systèmes gouvernementaux et leurs institutions ont dépassé le simple cadre de l'Etat-nation et sont de plus en plus basés sur des conglomérats internationaux (O.N.U, O.M.C., O.C.D.E., F.M.I., banque mondiale) que l'on sent devenir de plus en plus mondiaux
L'économie prime sur énormément de choses et connaît le phénomène de la " mondialisation" ou "globalisation", avec une hégémonie d'entreprises multinationales dont le pouvoir est tel qu'il dépasse parfois celui de certains pays
Les médias disposent d'un pouvoir d'impact énorme sur les masses ; les systèmes de transmission et d'information sont plus rapides que jamais.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
On nous cache tout
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Contrôle de nos neurotransmetteurs
La CIA mène depuis belle lurette des recherches visant à pouvoir contrôler à distance le comportement humain par une action sur les neurotransmetteurs. Cette puce sous-cutanée pourrait bien servir de servo visant à déclencher certaines attitudes ou maladies chez les implantés. Elle est présentée comme le progrès nécessaire et qu'on ne peut arrêter. Elle ne sera (dans un premier temps ?) pas obligatoire (intégrité physique oblige !) mais la pilule sera tellement bien dorée (facilité, rapidité, efficacité, sécurité…) que la plupart des gens la demanderont d'eux-mêmes, comme ils auront été conditionnés à le faire. Et rapidement, on ne pourra plus s'en passer, elle sera devenue indispensable pour toute transaction.
 
Aveu d'un repenti
Le docteur Sanders assista à 17 réunions à travers le monde (dont Bruxelles et le Luxembourg) où ces sujets furent discutés dans l'esprit d'un gouvernement mondial et d'une monnaie mondiale.
Se rendant compte des possibilités terrifiantes de la micro-puce, Carl Sanders, après avoir terminé le projet, décida de faire de la prévention et d'avertir les populations des dangers que représente la micro-puce. Cette micro-puce, grâce à la miniaturisation, ne mesure pas plus d'un millimètre, contient 250.000 pièces et peut être implantée sous la peau à l'aide d'une seringue hypodermique et sous anesthésie locale.