Zircon lunaire
Cataclysme planétaire
Cristallisation du magma
Un paradoxe résistant
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil Arborescence Page précédente


La petite histoire Up Page
Cataclysme planétaire
On pense aujourd'hui que la lune s'est formée par consolidation de débris provenant d'une collision entre un objet de la taille de Mars avec la Terre, il y a environ 4500 millions d'années. La lune primitive était couverte d'un magma liquide ou océan de magma lunaire (OML). La durée et la chronologie des différents épisodes de la cristallisation du magma ne sont pas encore établies avec précision.

Comprendre simplement Up Page
Cristallisation du magma
Des géologues australiens de l'Université de technologie Curtin à Perth, allemand et américain ont daté un zircon lunaire découvert dans une roche rapportée par les astronomes de la mission Apollo 17. Les analyses U/Pb indiquent un âge de 4,417±6 millions d'années pour ce grain de zircon situé dans la matrice d'une brèche, en faisant ainsi le zircon lunaire le plus ancien découvert à ce jour. Cet âge fournit une date précise pour le dernier stade de la cristallisation du magma.

Les chercheurs proposent un modèle qui suggère un taux de cristallisation exponentiel, en prenant en compte les deux dates chronologiques disponibles, c'est-à-dire l'âge du zircon lunaire le plus ancien et l'âge de l'impact qui a donné naissance à la lune. La presque totalité du volume de l'OML aurait cristallisé pendant les 100 premiers millions d'années de l'histoire de la lune. L'existence de zircons plus récents trouvés dans d'autres brèches indique que la cristallation du faible pourcentage du mélange restant aurait continué pendant 200 à 400 millions d'années supplémentaires.

Domaines de présence Up Page
Un paradoxe résistant aux scientifiques
Toute la communauté astrophysique s'accordent pour dire que la Lune et la Terre sont de composition similaire, mais aussi que la Lune hérite majoritairement de la matière et donc de la composition de l'astre heurtant la Terre. Selon toute vraisemblance, une candidate de la taille de la Terre, telle que Mars ou Vénus, serait du domaine possible.

Or, Mars et Vénus sont de composition différente de la Terre, et de ce fait de la Lune. Le professeur Hagai Perets et le docteur Alessandra Mastrobuono-Battisti de la faculté de physique du Technion en Israël se sont penchés sur ce paradoxe astrophysique. En collaboration avec le docteur Sean Raymond de l'université de Nice, un modèle statistique, dénombrant les différentes collisions pouvant apparaître entre deux corps de masses similaires, a été proposé.

Après une simulation de notre système solaire sur ces 4,5 milliards d'années, ils ont établi que Mars était la candidate idéale, et que, puisque les ordinateurs ne se "trompent jamais", la planète Mars devait avoir, il y a 4,5 milliards d'années, une composition voisine de la Terre...

Analyse objective des faits
POINTS POSITIFS
Le Soleil est né il y a 4,5 milliards d'années.
Le système solaire s'est formé également à ce momentlà.
Les 169 objets de notre Voie lactée (planètes et satellites) gravitent autour de nous.
La Terre et la Lune sont de composition similaire, au vue des roches de leur sol.
La Terre et la planète Mars sont de composition différente.

POINTS NEGATIFS
Le grand cataclysme terrestre théorique coïncide avec l'origine de notre Voie lactée.
Pourtant de même ancienneté, la Terre n'a pas autant d'impact d'astéroïdes que la Lune.
Aucune loi astrophysique ne permet de comprendre pourquoi Mars et la Terre sont devenues subitement différentes.
Le Lune est le seul satellite de la Voie lactée à présenter sa même face à sa planète.
Vous changez de conditions initiales (ici, l'âge de l'impact = l'âge de la Terre), et le modèle proposé n'est plus valide.
Les débris de la ceinture d'astéroïdes ressemblent étrangement aux débris d'une planète antique...

Son interprétation dans l'avenir Up Page
Monde futur


Les références Up Page
Réseau Pepe
BE Australie 2 mars 2009 - n°62 - article 58009.htm
Guinness World Records 2008
Veille scientifique et technologique en Israël (Paul Balança & Angélique Toulon, 30 juillet)

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir