Voie Lactée
Les quatre bras de notre Amas-galactique
Le groupe local
Etoile rebelles
Voie Lactée barrée
Les références
Nouvelle voisine galactique
by Pepe ©
 
Accueil Arborescence Page précédente


La petite histoire Up Page
Les quatre bras de notre Amas-galactique
Notre planète, tout comme les huit autres planètes du Système solaire, tourne autour du Soleil qui tourne autour de la Voie Lactée, notre galaxie, à 240 km/s. Actuellement à une distance de 27 000 années lumière du centre, il faut au système solaire 250 millions d'années pour accomplir un tour autour du coeur de la Voie-Lactée. Mais en plus le Soleil plonge et remonte comme une vague. Il est à 48 années lumière au dessus du plan et en phase ascendante à la vitesse de 7 km/s. Tous les 30 millions d'années le Soleil traverse le plan de la Voie-Lactée. C'est lorsqu'il traverse les bras de la galaxie qu'il s'expose à subir des ondes de choc de supernova ou de nuage de gaz. Toutes les extinctions ont justement eues lieu quand la Terre était dans un bras galactique.

Le bras extérieur de la galaxie où nous nous trouvons tourne autour de son axe en 230 millions d'années. Les étoiles situées à mi-chemin du centre tournent en 120 millions d'années, et celles situées encore plus près du centre tournent encore plus vite.

Comprendre simplement Up Page
Le groupe local
La Voie Lactée, dont nous faisons partie, aurait 200 millions d'étoiles. Elle constitue ce que nous appelons une galaxie. Certaines galaxies peuvent contenir jusqu'à plusieurs milliards d'étoiles. L'association de plusieurs galaxies se nomme amas de galaxies. La Voie lactée elle-même fait partie d'un groupe de galaxies, le "groupe local", dont les deux nuages de Magellan, notre sœur jumelle Andromède (réplique presque exacte de la Voie lactée), trois autres galaxies situées à 1 300 000 années-lumière dans la constellation du Lion, d'autres dans le Triangle, le Dragon, la Petite Ourse, d'autres encore à plus de deux millions d'années-lumière, etc.
Le tout tournerait autour d'un centre gravitationnel inconnu situé quelque part dans la direction d'Andromède. A 50 millions d'années-lumière, on découvre encore des domaines de famille galactique _ le plus vaste, situé dans la direction de la Vierge, comprenant à lui seul des dizaines de milliers de galaxies.
La limite actuelle de notre perception est de 5 milliards d'années-lumière.

Domaines de présence Up Page
Des étoiles rebelles à proximité du soleil
Une équipe d'astronomes composée de Belges, d'Espagnols, de Suisses et de Français a récemment découvert que de nombreuses étoiles suivaient des trajectoires inhabituelles à proximité du soleil. Ces étoiles "rebelles" représenteraient 20 % des étoiles situées à moins de mille années-lumière du soleil. Une équipe d'astronomes européens, dont l'équipe belge de Benoit Famaey (Institut d'astronomie et d'astrophysique de l'Université Libre de Bruxelles), a découvert plusieurs groupes d'étoiles qualifiées de rebelles, au vu de leurs trajectoires particulières. En effet, si la plupart des étoiles proches du soleil suivent une orbite quasiment circulaire autour de la Voie Lactée, les étoiles rebelles peuvent évoluer aussi bien en suivant la direction du centre galactique que celle de l'extérieur de la galaxie, à l'image des rayons d'une roue de bicyclette.
Ces étoiles particulières sont d'âges très différents, ce qui signifie qu'elles n'ont pas été formées au même endroit et à la même époque. L'équipe d'astronomes, dont Benoit Famaey, pense que ces étoiles "ont été placées" sur leur trajectoire inhabituelle par un "coup" recu d'un des bras spiraux de la Voie Lactee". Ces bras spiraux, appelés "ondes de densité", sont en fait des régions de plus grande densité de gaz et d'étoiles, dont le passage compresse le gaz rencontré en favorisant la naissance de nouvelles étoiles ou en perturbant le mouvement des étoiles préexistantes.

Les galaxies "naines de marées"
Comme la plupart des autres galaxies massives, la Voie Lactée est accompagnée d'un cortège de petites galaxies satellites, dont le nombre a été porté à quatorze en mai 2006 après la découverte de deux nouvelles dans les constellations des Chiens de chasse et du Bouvier. Jusqu'à présent, les chercheurs pensaient que ces galaxies satellites de moins d'un milliards d'étoiles (cent fois moins que les géantes) étaient des briques primordiales survivantes, encore épargnées par l'appétit de leur grande voisine.
Formées en grand nombre dans l'enfance de l'Univers, ces toutes jeunes galaxies auraient pour la plupart fusionné les unes avec les autres pour en former de plus grosses. Ce schéma est peut-être simpliste. Déjà mis à mal par des observations dans notre Groupe local, ce scénario standard est maintenant remis en question par des simulations numériques menées par des chercheurs de l'observatoire de Paris et du service d'astrophysique du CEA. Selon ces travaux, une partie de ces galaxies satellites seraient nées lors de collisions entre géantes qui étirent, par effet de marée, des traînées de gaz et d'étoiles. Dans ces antennes peuvent se former des mini-galaxies, appelées "naines de marées". Les simulations, qui ont reproduit la collision de centaines de galaxies, ont fait naître quelque 600 naines de marées, ce qui a permis une analyse statistique détaillée de leurs travaux de formation, durée de vie et distribution dans l'espace.

Son interprétation dans l'avenir Up Page
Voie Lactée barrée
La Voie lactée présente une barre centrale, alors que les astronomes pensaient jusqu'à récemment que c'était une spirale pure. Vue horizontalement en infrarouge proche (seule longueur d'onde à percer la poussière du centre galactique) par le relevé 2MASS (en haut), la galaxie apparaît plus épaisse qu'attendu, et son cœur est plus large et plus grand à gauche qu'à droite. Ces deux caractéristiques trahissent une barre orientée de 25 à 45 degrés par rapport à la ligne de visée du centre galactique, comme représenté sur la vue d'artiste ci-dessus.


Les indices s'accumulent depuis 1975: les étoiles et le gaz du centre de la galaxie ne suivent pas les orbites attendues si la spirale s'étendait jusqu'au cœur galactique. Les dernières observations font ainsi état d'une barre d'environ 25 000 années-lumière de longueur, soit un quart du diamètre de la galaxie. Les astronomes ont compris cette dernière décennie que des propriétés en apparence immuables des galaxies, telle leur forme, évoluent spectaculairement avec le temps.
Le cannibalisme galactique est le processus le plus connu qui transforme l'apparence des galaxies. Les processus ondulatoires sont peut être encore plus importants dans l'évolution de la forme des galaxies.

Les références Up Page
Réseau Pepe
BE Belgique
Ciel & espace juillet 2007 n°446
Grandes énigmes de l'astronomie Jean Charon Encyclopédie Planète
Pour la Science novembre 2005 n°337
Science & Avenir juillet 2004 n°689
Science & Avenir août 2006 n°714

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore Up Page
Nouvelle voisine galactique
La Voie lactée vient de faire la connaissance d'une nouvelle voisine en juillet 2004.  Elle s'appelle Andromède IX, et elle est très discrète. 100 000 fois plus pâle que la galaxie Andromède (M31) ou que la Voie lactée, c'est désormais la galaxie à l'éclat le plus faible jamais détectée. Identifiée par une équipe d'astronomes du Sloan Digital Sky Survey (SDSS), elle a un diamètre d'environ 3 000 années-lumière et loge à 2 millions d'années-lumière du Soleil.

Univers - Voie Lactée

La bande claire de la Voie lactée semble encercler la voûte céleste. En faisant abstraction de la Terre, qui sous nos pieds masque la moitié du ciel, nous pourrions la voir tout autour de nous. Tout cela parce que nous l'observons alors que nous sommes à l'intérieur de la Voie lactée. La partie visible en été est la plus brillante, autrement dit la région centrale. Sur ce dessin ci-contre figure l'aspect de la Voie lactée selon qu'on l'observe de l'intérieur (comme le bonhomme) ou de l'extérieur (vue générale).