Vallée de Mexico
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
A 2 300 mètres d'altitude, le minéraliste William Niven, découvre les traces de deux civilisations et trois sols ou pavements de ciment bien conservés. Profondeur allant de deux à dix mètres.
 
1er sol
Dépôt de petits rochers, de cailloux et de sable, recouvert d'une couche de 30 cm de sol fertile de la vallée. Mêlés au gravier et au sable, il trouva des fragments de poteries, de petites figurines de terre cuite, des perles de diorite, des pointes de flèches et de lances, des manches de quenouilles et autres objets, presque tous brisés.
 
2eme sol
A un ou deux mètres au-dessous du premier, la différence s'expliquant par les nombreuses fissures d'origine sismique. Pas le moindre fragment de poterie, aucune trace des gens qui ont vécu là.
 
3eme sol
Couche assez régulière de cendres, de 60cm à 1m d'épaisseur, d'origine volcanique. Au-dessous, les vestiges et les traces d'innombrables bâtiments, tous en ruine, murs écroulés.
Niven découvrira les vestiges d'une maison ayant appartenu à une orfèvre ou à un joaillier. Le plus remarquable sera une frise dans un état de conservation parfaite.
Sous cette salle, une crypte (tombeau), des milliers de figurines d'argile ou de terre cuite. Soit à 7 à 8 mètres de profondeur.
 
A San Miguel Amantla, près de Haluenpantla, à une trentaine de kilomètres du Palais National de Mexico, Niven trouve une petite statuette, aux bras cassés (manquants) d'un Chinois dans la tombe d'une homme. Le mort mesurait plus de 1,60m, et son crâne était de type mongoloïde. Le squelette portait au cou un rang de perles de jade vert. Le jade vert est un minerai qui n'existe pas au Mexique.

Comprendre simplement  Up Page
Auguste Le Plongeon
Dans son ouvrage Queen Moa and the Egyptian Sphinx, l'auteur apporte un indice sur les fresques de cette chambre funéraire: lorsque le Prince Coh de la dynastie Can de Mayach (Mayax) fut enterré il y a 26 000 ans dans ce lieu qui sera appelé plus tard Chichen Itza, sa vie était dépeinte à la fresque sur les murs de son mausolée.
Fresques décrites pour la première fois par John L. Stephens qui visita Chichen en 1842. Représentant une stylisation d'un homme qui pourrait être chinois ou mongol, il s'agit des ruines de Copan.
 
1er sol
Des milliers d'années séparent deux couches ayant chacune le même dépôt de gravier, ce qui conduit à penser qu'elles ont essuyé chacune d'elle un raz de marée.
Ivan Troeng cite l'histoire racontée à Cortès par le prêtre aztèque, un grand déluge inonda le Mexique, noya même le soleil et laissa le monde dans les ténèbres.
 
2eme sol
Churchward fait observer que le dépôt de couche d'environ 1,50m à 2m d'épaisseur, de petits rochers, de cailloux, de gravier et de sable, ne peut être causé que par de gigantesques raz de marée.
Une vague océanique ne pouvant atteindre au grand maximum que 80m de hauteur, cela suppose qu'à l'époque le plateau qui actuellement se trouve à 2 300m d'altitude, devait se trouver au moment du cataclysme 30 voire à 40m au-dessus de niveau de la mer.
 
3eme sol
La culture la plus profondément enfouie doit remonter à 50 000 ans au moins.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Dossier Mu Hans Stephan Santesson
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir