Transmutation des métaux
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
A la poursuite de l'or et de l'immortalité
C'est en avril 1382, que Flamel réalise l'élixir rouge, la pierre philosophale. "Je fis la projection avec de la pierre rouge sur semblable quantité de mercure, en présence de Pernelle seule, en ma maison, le vingt-cinquième d'avril suivant de la même année, sur les cinq heures du soir, que je transmuay véritablement en quasi autant de pur or, meilleur très certainement que l'or commun plus doux et plus ployable."
A cinquante-deux ans, le petit écrivain public détient un pouvoir plus grand encore que celui du roi: il peut fabriquer de l'or. Mais il reste discret et ne modifie pas ses habitudes de vie, de crainte d'attirer l'attention.

Comprendre simplement  Up Page
Recette de fabrication de l'or
Dans son ouvrage "Des divers arts", le moine du VIIe siècle Théophile, de son vrai nom Rogerus, qui vivait dans le nord de la Germanie, nous explique comment les alchimistes fabriquent de l'or espagnol, un or particulièrement souple et facile à travailler. Tout d'abord, il faut générer des basilics, reptiles pondus par un vieux coq:
"Ils ont sous terre une chambre dont le haut, le bas et toutes les parties sont en pierre, avec deux petites fenêtres si étroite qu'à peine on voit quelque chose à travers. Ils y mettent deux vieux coqs de douze ou quinze ans, et leur donnent suffisamment à manger. Ceux-ci, quand ils sont engraissés, par la chaleur de leur embonpoint s'accouplent et pondent des œufs. Alors on ôte les coqs, et l'on met, pour couver les œufs, des crapauds: on leur donne du pain en nourriture. Les œufs couvés, il en sort des poulets mâles comme les poussins des poules, auxquels ou bout de sept jours croissent des queues de serpent; aussitôt, si la chambre n'avait un pavement de pierre, ils entreraient dans la terre. Pour prévenir cela, ceux qui les élèvent ont des vases airains ronds, de grande capacité, perforés de toutes parts, dont les orifices sont resserrés: ils y placent ces poulets, bouchant les orifices avec des couvertures de cuivre, les enfouissent sous la terre; et les poulets se nourrissent six mois de terre fine qui pénètre par les trous. Après cela, ils enlèvent les couvertures et allument un grand feu jusqu'à ce que les animaux soient dedans entièrement brûlés. Lorsque c'est refroidi, ils retirent et broient soigneusement, y ajoutant un tiers de sang d'homme roux: ce sang desséché sera trituré. Ces deux choses réunies sont détrempées de vinaigre fort dans un vase propre. Ensuite, on prend des lames très minces de cuivre rouge très pur, on y met de chaque côté une couche de cette préparation, et l'on met au feu. Quand elles ont chauffé à blanc, on retire, on éteint et on lave dans la même préparation: on fait ainsi jusqu'à ce que la préparation ronge le cuivre de part en part, et prenne de là le poids et la couleur de l'or. Cet or est propre à tous les usages."

Domaines de présence  Up Page
La fortune de Flamel
Cette histoire est tirée des textes que l'on dit rédigés par Flamel lui-même, dans lesquels bien entendu il ne parle jamais clairement de sa méthode de travail, se contentant d'évoquer ses "projections". Mais un fait demeure: Nicolas Flamel, après 1382, devient un homme très riche. Il participe à de nombreuses œuvres de charité, fonde quatorze hopitaux et trois chapelles. Les rumeurs sur sa fortune courent dans la capitale. D'où vient l'or ? Pour les uns, aucun doute, il possède ke secret de la pierre philosophale; pour d'autres, c'est simplement sa boutique d'écrivain qui lui assure de bons revenus: il a, à son service, plusieurs copistes et parmi sa clientèle on trouve alors les meilleures familles de Paris.
Dans "Trésor de Recherches et Antiquitez Gauloises et Françoises", Borel, médecin et conseiller de Louis XIV, écrit en 1655: "Aussi vint-elle (la richesse de Flamel) aux oreilles du roi, qui envoya chez lui monsieur Cramoisy, maître des requêtes, pour savoir si ce qu'on lui avait raconté était véritable, mais il le trouva dans l'humilité, se servant même de vaisselle de terre. Mais, pourtant, on sait par tradition, que Flamel se déclara à lui, l'ayant trouvé honnête homme, et lui donna un matras plein de sa poudre, qu'on dit avoir été conservé longtemps dans cette famille, qui l'obligea à garantir Flamel des recherches du roi." Après la mort de Flamel, le 22 mars 1417, sa maison et sa tombe sont mises à sac par des gens qui cherchent la cachette de la pierre philosophale. Ils ne trouveront rien. Le livre d'Abraham le Juif réapparaît, deux siècles plus tard, dans les mains de Richelieu. On ne sait aujourd'hui ce qu'il est devenu.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
La pierre philosophale
D'après ce qu'on sait des pratiques alchimiques en général, on peut reconstituer ce que recherchait Nicolas Flamel et quelles furent ces pratiques. Depuis toujours, c'est à la découverte de la pierre philosophale que s'attachent les alchimistes.
Elle représente pour eux, non seulement le moyen de réaliser la transmutation tant souhaitée, mais elle est aussi porteuse de médecine universelle et d'immortalité. La fabrication apparaît comme un processus lont et complexe. L"alchimiste doit tout d'abord extraire sa matière première des profondeurs du sol, puis procéder en quatre étapes: rendre la matière liquide, évaporer l'eau superflue pour obtenir un produit visqueux, séparer et purifier chacun des éléments de la matière, enfin réunir ces esprits purs pour former la pierre philosophale.
C'est donc un expert qui doit maîtriser plusieurs techniques: "l'Œuvre au noir", qui est l'art de débarrasser la matière de ses impuretés; "l'Œuvre au blanc", qui permet de fabriquer la pierre blanche transmutant les métaux visl en argent; "l'Œuvre au rouge", qui produit la pierre rouge transmutant le mercure en or. Le langage alchimique ne peut être dissociée du langage symbolique: "l'Œuvre au noir" est aussi la mort, "l'Œuvre au blanc" la restitution de l'âme au cœur purifié, et "l'Œuvre au rouge" la vie spirituelle éternelle.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Grandes énigmes Nadeije Laneyrie-Dagen Larousse
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
L'alchimie chinoise
L'achimie occidentale naît aux environs des IIe et IIIe siècles avant notre ère, à Alexandrie puis gagne l'Europe par l'Espagne arabe. Mais cet art était pratiqué bien avant, notamment en Chine. Une tradition extrêmement ancienne, puisque l'histoire de l'achimie en Chine se confond avec l'histoire de la métallurgie. Dès l'âge du bronze, les puissantes confréries de forgerons donnent un caractère magique à leurs réalisations et entourent la fonte d'un rituel ésotérique. A l'âge de fer, sous l'influence du taoïsme, l'alchimie devient en Chine une discipline autonome. Comme l'alchimie occidentale le fera plus tard, elle s'oriente autour de trois pôles: transformation des métaux, recherche cosmologique et recherche de l'immortalité.
La recherche de l'or, mais aussi d'une longue vie, citées dans le texte de Sima Qian "l'Hérodote oriental" du Ier siècle avant notre ère, relatant les recommandations du magicien Li Xaoiun à l'empereur Wou-Ti, qui vécut un siècle avant lui:
"Sacrifiez au fourneau, et vous pourrez faire venir des êtres. Lorsque vous aurez fait venir ces êtres, la poudre de cinabre pourra être transmutée en or jaune; quand l'or jaune aura été produit, vous pourrez en faire des ustensiles pour boire et pour manger. Alors votre longévité sera prolongée, vous pourrez voir les bienheureux de l'île Ponglai qui est au milieu des mers. Quand vous les aurez vu et que vous aurez fait des sacrifices feng et shan, alors vous ne mourrez pas." Wou-Ti ne put sans doute pour respecter intégralement les conseils de son magicien: malgré une exceptionnelle longévité (il occupe le trône pendant cinquante-trois ans), il meurt en 87 avat notre ère.