Transfert aux animaux
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Se faire épincer
On a souvent recours à des animaux pour emporter ou transférer le mal. Chez les Toradjas du centre de Célèbes, la fille d'un chef, atteinte de kleptomanie, fut guérie par une magicienne qui plaça sur les mains de la malade un sac rempli d'araignées et de crabes. La doctoresse escomptait que les griffes préhensibles de ces animaux, qui rappellent fort les mains d'un voleur en train de se refermer sur la proie convoitée, s'empareraient de la pernitieuse habitude logée dans l'esprit de la jeune femme, et l'en extirperaient aussi proprement que des pinces enlève une épine entrée dans la chair.

Comprendre simplement  Up Page
Le sceau de l'Enfer
Dans le Kumaon, canton du nord-ouest de l'Inde, on pratique quelquefois cette coutume de lâcher un jeune taureau comme bouc émissaire au cours de funérailles. On suspend une cloche au cou de l'animal, on lui en met d'autres aux pieds, et on lui annonce qu'on va le chasser afin de sauver des tourments de l'enfer l'esprit du mort.
Parfois on imprime au fer rouge un trident sur la cuisse droite du taureau, et un disque sur la gauche. Il peut se faire que le but initial de ces coutumes ait été de bannir la contagion de la mort par l'intermédiaire de la bête, qui l'emportait et assurait ainsi l'existence des survivants. L'idée de péché n'est pas primitive.
En d'autres endroits du nord-ouest de l'Inde, onze jours après un décès, on lâche un taureau marqué, eu fer rouge, d'un trident sur l'épaule ou la cuisse, afin "qu'il devienne peste". Dans le Behar, un des cantons du Bengale, on lâche aussi un jeune taureau le onzième jour qui suit la mort d'un proche parent.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Bouc émissaire James George Frazer Paul Geuthner
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir