Thérapie réalité virtuelle
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Précurseurs
A l'époque du naturiste Offroy (ou Offray) de la Mettrie, exilé au XVIIIe siècle pour avoir soutenu dans son Histoire naturelle de l'âme, que la pensée résultait de l'organisation corporelle, notamment de celle du cerveau. Puis, ce fut au tour du docteur Cabanis de scandaliser en affirmant que "le cerveau sécrète la pensée comme le foie sécrète la bile". Et jusqu'à Kant, qui défendait l'idée de forces chimiques à l'œuvre dans le système nerveux.

Comprendre simplement  Up Page
Dualité corps-esprit
Trois siècles plus tard, les neurosciences ont définitivement aboli la trop vertueuse frontière entre corps et esprit, démontrant que la pensée est un "événement" produit par le corps lui-même. "Le dialogue esprit/corps occupe à présent une place essentielle dans la compréhension de l'homme et suscite des centaines d'expériences à travers le monde", constate Michael Irwin, directeur du centre de psychoneuro-immunologie Norman Cousin à Los Angeles (Etats-Unis).

Domaines de présence  Up Page
Réalité virtuelle
Atténuer de très grandes souffrances physiques est possible juste en s'immergeant dans un univers 3D. Tel est le verdict d'un test fascinant mené à Seattle.
 
Soulagement durable
C'est dans le service des grands brûlés de l'hôpital américain de Seattle que le neuropsychologue Hunter Hoffman a tenté en 2000 cette première: expérimenter une méthode antidouleur basée sur l'immersion virtuelle. Directeur du centre de recherche sur la thérapie par réalité virtuelle de Washington, il peaufine cette technique depuis 1993. Après l'avoir expérimenter avec succès sur des personnes souffrant de phobies, il a voulu tester son efficacité sur les grandes douleurs et éviter ainsi le recours aux médicaments Pour ce faire, Hunter Hoffman a développé opportunément glacé du programme SnowWorld avec Paul Allen, cofondateur de Microsoft.
 
Avec l'aide de Hunter Hoffman, un adolescent participe à une expérience préliminaire: sur ses yeux, un masque de simulation virtuelle l'immerge dans un univers en 3D. Un paysage polaire, peuplé d'icebergs, d'igloos et de personnages que l'adolescent anime en pianotant sur un clavier d'ordinateur. Pourtant, on est loin ici d'une salle de jeux ! Car tandis qu'il joue, une infirmière dénoue avec précaution ses bandages: il y a quelques semaines, une explosion l'a brûlé au 3e degré.
 
Les soins achevés, Hunter Hoffman questionne ce dernier: "Peux-tu évaluer le niveau de ta douleur ?" L'adolescent pointe 38 sur une échelle de 0 à 100 ! Un bénéfice dû à la réalité virtuelle ? Pour en avoir le cœur net, les pansements du jeune homme ont le lendemain éété changés tandis qu'il jouait à un jeu vidéo classique. Cette fois, la graduation de la douleur atteint 91.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Force virtuelle démultipliée
Les travaux de Dr Simon Graham (Rotman Research Institute, Toronto) portent sur l'utilisation de la réalité virtuelle comme méthode de réadaptation pour les survivants d'ACV (Accidents Cerebro-Vasculaire). L'objectif consiste à creer un monde virtuel au sein duquel les patients peuvent réaliser leur potentiel et travailler à mieux contrôler leurs fonctions motrices, et particulièrement celles de la main.
"L'utilisation de la réalité virtuelle peut passer, par exemple, par l'usage d'un gant, relié à un système de jeux vidéo. L'utilisateur peut ainsi manipuler des objets à l'aide d'une main virtuelle. Chez les personnes dont le mouvement est limité", explique Dr Graham, cette technologie permettra au thérapeute d'amplifier le mouvement de la main. Ceci, signifie qu'une personne capable de bouger son doigt d'un millimètre peut avoir l'impression de le bouger d'un centimètre en réalité virtuelle, et ainsi agir comme source de motivation tout comme de mise en confiance.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Canada
Science & Vie novembre 2004 n1046
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir