Theorie du Tout
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

©  Dr Mills

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Il s'agit de rechercher une théorie de l'Univers qui unisse les deux fondements de la physique moderne, la relativité générale d'Einstein concernant les phénomènes à grande échelle, planètes, systèmes solaires, galaxies, et la mécanique quantique, qui étudie le domaine du très petit, à l'échelle nanométrique et en dessous: molécules, atomes, particules élémentaires.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans

Domaines de présence  Up Page
Quatre types d'interactions physiques
Interactions fortes
Les intarctions fortes, comme celles entre nucléons, pour maintenir associés entre eux les protons et les neutrons composant les noyaux atomiques. Ce sont les plus fortes des intarctions connues. On peut leur attribuer une valeur de référence égale à 1, pour comparer les valeurs des autres forces d'interarction.
 
Interactions électrostatiques
Les intarctions dites électrostatiques, comme celles qui retiennent les électrons sur les orbites entourant le noyau. Ce sont les interactions entre particules électriquement chargées. Elles ont sensiblement la force 1/100, comparées aux interctions foftes.
 
Interactions faibles
Les interactions dites faibles, sont les dernières découvertes (1950), et aussi les plus mal connues. Elles jouent un rôle dans la désintégration des particules instables, et semblent concerner de manière plus précise une interaction indirecte entre matière neutre et potentiel électrostatique (c'est-à-dire être "à cheval" sur les deux types d'interaction: forte et électrostatique).
Elles interviennent, par exemple, dans la transformtion du neutron en proton. Encore que la "force" de ce type mal connu d'interaction soit difficile à préciser quantitativement, on considère généralement que cette force vaut 10-13, avec l'unité que nous avons choisi.
 
Interactions gravitationnelles
Les interactions dites gravitationnelles, les plus anciennes révélées à l'observation, aussi les plus faibles (force 10-38 environ). La force gravitationnelle exercée par le Soleil sur un proton situé sur sa surface est sensiblement la même que la force électrostatique exercée sur ce proton par un électron situé à un centimètre de lui.
Le mécanisme de production des forces gravitationnelles, toujours toujours totalement inconnu, est une énigme d'autant plus irritante, ou exaltante, que ces forces gouvernent les mouvements de tout l'Univers cosmique.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Homme et l'Univers Jean Charon
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir