Théâtre acoustique (Epidaure, Grèce)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente


La petite histoire  Up Page
A Epidaure, la voix est d'or
L'anecdote est dans tous les guides: une pièce qui tombe sur la scène du théâtre d'Epidaure, en Grèce, est entendue au dernier rang de l'hémicycle, près de 60 mètres plus loin. Du fait, l'acoustique de ce théâtre construit au IVe siècle avant notre ère par l'architecte Polyclète le Jeune est esceptionnelle: pas besoin pour les acteurs de s'époumoner pour se faire entrendre. Mais par quel mécanisme ? Nico Declercq, de l'Institut de technologie de Goergie, à Atlanta, et du Georgia Tech Lorraine, à Metz a montré que la clef est l'agencement des rangées de sièges.
 

Sur ce plan du théâtre d'Epidaure, exposé au musée d'Epidaure, on voit parfaitement les proportions géométriques et harmonieuses de l'édifice. Les gradins sont disposés sur deux arcs de cercle parfaits, autour du chœur central. A la différence des théâtres romains, qui forment un demi-cercle, les gradins des théâtres grecs constituent presque deux tiers de cercle.
 

Comprendre simplement  Up Page
Sans artifice
Archéologues et architectes ont longtemps débattu sans résoudre l'énigme. On a ainsi proposé comme solution le sens du vent, le rythme du grec ancien, voire les masques des acteurs qui auraient joué un rôle de porte-voix. Aucune de ces hypothèses ne résiste à un examen attentif. L'acoustique est toujours saisissante sans vent, sans masque et quelle que soit la langue parlée.
 

Domaines de présence  Up Page
Un filtre passe-haut
Pour y voir clair, les physiciens ont effectué sur place plusieurs teste de réflexion d'ondes ultrasonores et ont procédé à diverses modélisations informatiques. Leurs travaux montrent que l'agencement des rangs de pierres fonctionne comme un filtre acoustique qui supprime les basses fréquences (inférieures à 500 hertz), mettant ainsi en valeur les hautes fréquences.
Or les basses fréquences sont justement majoritairement dans les bruits de fond, tels le bruissement des arbres (le théâtre est adossé à une colline boisée) et le son des pas des spectateurs en retard (ou déçus). A l'inverse, les ondes sonores de la voix humaine sont riches en fréquences proches de 3 000 hertz, pour lesquelles notre oreille est la plus sensible (même si elle perçoit des fréquences comprises entre 30 et 16 000 hertz). Les voix des acteurs étaient donc parfaitement audibles par tous les spectateurs.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Basses fréquences par interpolation
Ces voix n'étaient-elles pas transformées par le filtre ?
Non, car notre cerveau "reconstruit" les basses fréquences par interpolation à partir des harmoniques perçues: de la même façon, nous "entendons" les sons graves lorsque nous écoutons une petite radio alors que les hauts-parleurs de l'appareil sont trop petits pour les produire.
On ignore si la structure du théâtre d'Epidaure résulte d'un hasard ou d'un calcul, mais les Grecs, et à leur suite les Romains, avaient compris qu'ils tenaient là une prouesse, car ils ont à plusieurs reprise tenté de la renouveler, avec moins de succès. Dorénavant, les guides expliqueront comment Asclépios, à qui était dédié le théâtre, était mis à l'honneur par les bancs et l'arrière-ban des spectateurs.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
A la recherche des cités et mondes perdus Guy Rachet
L'abc de l'Acoustique
Ciel & espace mars 2007 n442
Pour la Science juin 2008 n356
Voyages et archéologie Guy Rachet
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Il n'est pas un touriste qui soit passé par la Grèce sans aller admirer le théâtre d'Epidaure, chef-d'œuvre d'équilibre et d'élégance. Mais si presque tout le monde connaît ce célèbre théâtre dû à Polyclète le Jeune et bâti au IVe siècle avant notre ère, la raison de sa présence en ce vallon de l'Argolide, loin de la ville même d'Epidaure (l'actuelle Paleo Epidavros, sur le golfe d'Egine) reste souvent ignorée.
Les théâtres n'étaient pas, dans la Grèce classique, des bâtiments profanes où la foule se réunissait pour se distraire: c'étaient des lieux sacrés, attachés à un sanctuaire et les spectacles qui y étaient donnés, tragédies et drames satiriques, possédaient, tout au moins à l'origine, un caractère religieux. Ainsi le théâtre d'Epidaure était-il lié à un sanctuaire, l'Asclépieion, c'est-à-dire le temple d'Asclépios, l'Esculape des Latins, était un dieu guérisseur et dans son sanctuaire venait des pèlerins de toutes les parties du monde grec pour y trouver une guérison à des maladies considérées souvent incurables.
 
Théâtre romain de Fourvière (Lyon, France)

 
Théâtre grec des Elymes (Ségeste, Sicile)

 
Théâtre Ostie

 
Théâtregrec de Minoa