Talismans
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Un talisman a pour objet d'attirer les influences favorables et d'apporter la chance. Il est conçu spécialement dans un but précis.
 
On appelle talismans une espèce de médaille où sont représentés des figures, des paroles et des caractères gravés sous certains aspects du ciel, et certaines constellations, que l'on croit leur imprimer une vertue secrète de guérir les maladies, des détourner les orages, et les tempêtes, de chasser les choses nuisibles, d'enrichir les hommes, les faire aimer, respecter, et réussir dans leurs desseins de voyages, d'entreprises, de négociation, et capables de produire d'autres effets merveilleux en vertu des influences célestes.

Comprendre simplement  Up Page
Les gemmes (ou pierres précieuses)
Il y avait analogie profonde entre la gnose, qui enseignait le sens véritable des théories philosophiques et religieuses dissimulées sous le voile des symboles et des allégories, et l'alchimie grecque qui, en tant que doctrine, poursuivait la connaissance des propriétés cachées de la matière et les représentait par des symboles. Les alchimistes utilisèrent abondamment les symboles gnostiques, notamment le fameux Ouroboros, qui se trouve gravé sur les gemmes et talismans qui possèdent la Bibliothèque nationale (les sectes connues sous le nom de Naassènes ou d'Ophites, qui vénéraient le serpent comme symbolisant l'Ame du monde, qui enveloppe tout ce qui est, clôturant l'univers créé).

Domaines de présence  Up Page
Sorts et mauvais sorts
Bien des gens accrochent des mascottes dans leur voiture ou portent des bracelets fétiches, et le fer à cheval est un porte-bonheur bien connu à la campagne. Les écoliers se promènent quelquefois avec une patte de lapin dans leur poche; ils comptent sur elle pour leur faire passer leurs examens avec succès. Le lapin a, en effet, hérité dans le folklore d'Europe et d'Amérique des pouvoirs que l'on attribuait au lièvre. Un clou contenant la force antidémoniaque du fer, est également un porte-bonheur, de même qu'un morceau de charbon, qui recèle le pouvoir protecteur et stimulant du feu.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Barrière psychique
L'occultisme explique généralement l'action des amulettes et des talismans par le fait que le fabricant ou l'utilisateur concentrent leurs pensées et leur volonté sur l'objet, créant ainsi une barrière psychique.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Alchimie, science et sagesse Titus Burckhardt Encyclopédie Planète
Encyclopédie de l'Inexpliqué Richard Cavendish / J. B. Rhine / Jacques Bergier
Histoire des magies Kurt Seligmann Encyclopédie Planète
Philosophie des images énigmatiques Le Père Claude François Ménestrier 1694 Jacques Lions
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
La chance et l'esprit
Nombreux sont ceux qui adoptent, à titre de porte-bonheur ou comme agent de protection, un objet qui a pour eux une signification toute personnelle parce qu'il est lié à un événement heureux de leur passé. C'est là une illustration d'une superstition courante qui veut qu'une action ou un objet associés tout à fait fortuitement à une réussite ou à une chance pourront être réutilisés constamment par la suite en vue de s'assurer de nouveaux succès ou de perpétuer une période faste. Cela constitue la base de bien des comportements superstitieux et le sentiment de confiance conféré par une superstition ou un porte-bonheur peut effectivement contribuer à une réussite et renforcer la foi en eux.
Des expériences de parapsychologie suggèrent qu'au moins sous certains aspects, la chance existe réellement et qu'elle est même une faculté de l'esprit: une aptitude, par exemple, à prévoir la répartition des cartes ou la façon dont tomberont les dés. Il n'y a aucune raison, bien au contraire, de supposer que cette faculté de chance se limite au seul domaine du jeu.
 
Moïse
La religion de Moïse, comme celle du Christ, s'opposait à la magie parce que celle-ci était u détournement illicite de la puissance de Dieu.
Jannès et Mambrès, sorciers de la cour pharaonique, étaient capables d'imiter Moïse; ils pouvaient changer les bâtons en serpents et susciter des pluies de grenouilles.
Moïse, cherchant à délivrer son peuple de la plaie des serpents, érigea dans le désert un serpent d'airain. Cette sculpture avait le caractère d'un talisman; de telles représentations furent d'usage, à toutes les époques, pour se protéger contre divers maux. Selon les conceptions de la magie, non seulement une image participe de l'être qu'elle représente, mais elle le rend propice. Grégoire de Tours (538-594) raconte comment les Parisiens, creusant pour contruire un pont, trouvèrent d'étranges médailles dont le sens leur était inconnu. L'une de ces monnaies magiques montraient un rat, une autre un serpent et une troisième une flamme. Ces talismans, dit Grégoire, furent perdus ou détruits et, depuis ce temps, Paris a connu les rats, les serpents et les incendies, trois plaies qui, jusqu'alors, avaient épargné la cité.
 
Cité des Morts
LLorsque l'âme, appelée Ba, passe dans l'au-delà, le Ka reste avec la momie. Le Ka est une force vitale mystérieuse, une réplique ténue de l'âme, où continue à vivre un reflet magique de la vie terrestre dans la tombe, ou les tombes, du défunt, ou encore dans les reproductions de ces tombes. Des images, des statuettes, des ustensiles miniatures et des modèles réduits de maisons tiennent lieu d'objets réels.
Des opérations magiques leur confèrent l'efficacité, et ces répliques en miniature attirent le Ka, puisque celui-ci est incapable de détecter la différence entre elles et la réalité? Ou plutôt, grâce aux rites célébrés par des prêtres spécialisés dans les cérémonies funèbres, les répliques deviennent réalités. Le prêtre pouvait ainsi assurer au Ka une vie sereine dans les profondeurs silencieuses du tombeau, d'où le défunt pouvait parfois surgir pour se réchauffer aux rayons du soleil.