Supernova en 1604
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
En 1604, une supernova de faible luminosité voit le jour, cinq ans avantles premières lunettes astronomiques. Les observations européennes surpassent celles menées en Extrême-Orient, et seuls les relevés des astronomes coréens à Hanyang (Séoul) apportent un supplément d'information.
La nouvelle étoile, située dans la constellation Ophiuchus, est apparue à moins de trois degrés de Mars et Jupiter, alors en conjonction, ce qui a contribué à sa découverte plusieurs avant qu'elle n'ai atteint son maximum.
Le Ming Shenzong Shilu, un ouvrage chinois, résume ainsi la découverte: "le 07 octobre 1604, la nuit, l'étoile hôte n'a pas été vue. Du 23 septembre au 22 octobre elle fut vue dans la loge de Wei. Pendant les premières observations quoditiennes, elle est apparue vers le Sud-Est et tournait vers l'Ouest avec le ciel. Au cours du mois suivant, elle se coucha dans la soirée et ne fut plus visible. Le mois ultérieur, à la cinquième heure, elle apparut régulièrement dans la direction du Sud-Est. Entre le 19 mars et le 17 avril 1605, sa lumière s'atténua progressivement. Maintenant, elle a finalement disparu."
Le Sonjo Sillok mentionne que l'étoile hôte a été découverte le 13 octobre 1604: "Pendant la première heure de la nuit, il y eut une étoile hôte; elle était à 10du (degrés) dans la loge de Wei, et sa distance au Pôle (Nord était de 110 du. Plus petite que Jupiter, et de couleur orange, elle scintillait."
Dans le même ouvrage, le 28 octobre, une observation proche du maximum de luminosité est rapportée: "Pendant la première heure de la nuit, l'étoile était au-dessus des étoiles de Tianjiang. Elle était avancé de 11 du dans la loge de Wei, et sa distance au pôle était de 109 du. Sa forme était aussi étendue que celle de Vénus, et ses rayons très brillants." Les rapports se succèdent presque quoditiennement dans le Sonjo Sillok durant six mois, puis se raréfient. La dernière mention de l'étoile - son absence - date du 15 décembre 1605.
En Europe, les astronomes découvrirent la supernova deux jours après leurs collègues chinois, le 09 octobre 1604. Kepler, à Prague, la suivit systématiquement durant un an jour pour jour.
Les astronomes coréens ont comparé l'éclat maximal de la supernova à celui de Vénus, bien que cette planète ne fut pas visible à ce moment. Kepler estima de son côté que l'étoile était deux fois plus brillante que Jupiter, alors voisine avec une magnitude de -2. En croisant ces estimations, on évalue à environ -3 la magnitude maximale de la supernova. Les astronomes coréens ont ensuite rapporté la luminosité déclinante de la supernova à l'éclat de Jupiter, puis de Mars, à Antarès (Alpha Scorpii) et enfin à Tau Scorpii. Ces observations; combinées à celles de Kepler, donnent une courbe de luminosité semblable à celle de la supernova de 1572.

Comprendre simplement  Up Page
Source radio G4,5+6,8
On a détecté des filaments ténus dans les années 1940, avant de découvrir la source radio G4,5+6,8. Les restes de la supernova forment une coquille d'environ trois minutes d'arc de diamètre.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Pour la Science novembre 2005 n337
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir