Suisse
Informations générales
Institution
Prionics, une entreprise zurichoise
Géographie
Histoire
Culture
Aromes & Saveurs
Références
Agriculture
Energies
Matières premières
by Pepe ©
Accueil Arborescence Page précédente



Informations générales  Up Page
Aperçu
Population: 7 744 200 habitants.
Superficie: 41 290 km2.
Point culminant: 4 634 m (Pointe Dufour).
Capitale: Berne.


Institution  Up Page
Sujet


Economie  Up Page
Le réseau scientifique suisse à l'étranger
La Suisse entretient à l'étranger un réseau de Conseillers et Attachés scientifiques, trois "Maisons de la Suisse", de création récente aux Etats-Unis et en Asie, et deux laboratoires de recherche mixtes en Afrique. 97% du budget alloué à la politique scientifique extérieure de la Confédération suisse est consacré à l'Europe.

Politique scientifique extérieure de la Suisse
La Confédération suisse a redéfini en 2001 sa politique scientifique extérieure à laquelle elle consacre à présent environ 450 millions de francs suisses par an (environ 300 millions d'euros). 97% de ces moyens sont concentrés sur l'Europe. L'accent est mis sur le coopération multilatérale et communautaire, avec quelques coopérations bilatérales et transfrontalières et une présence limitée dans des institutions d'excellence comme le Wissenschaftskolleg à Berlin. Les 3% restants sont consacrés à des actions dans des pays scientifiquement très developpés (Etats-Unis, Japon, Corée), dans des pays émergents (Chine, Inde, Singapour) et dans des pays ou régions à fort potentiel humain (Russie, Afrique du Sud, Moyen-Orient, Brésil et Chili).
Les objectifs de la politique scientifique extérieure de la Suisse sont:
_ promouvoir la Suisse comme un pays d'excellence scientifique et technologique, afin d'y attirer les meilleurs chercheurs.
_ aider les universités et instituts de recherche suisses, y compris les chercheurs individuels, à mettre en oeuvre leurs stratégies internationales,
_ recueillir des données sur les politiques scientifiques et les avancées technologiques des pays cibles.

Le reseau scientifique
La présence scientifique suisse à l'étranger est modeste, néanmoins originale :
- un réseau de conseillers et d'attaches scientifiques. Des personnels titulaires (diplomates de carrière) placés sous la tutelle du Departement Federal des Affaires Etrangeres (DFAE). Cinq Ambassades sont concernées: à Berlin, Paris, Pékin, Rome et Séoul. Dix-huit agents non-diplomates (contractuels) placés sous la tutelle du Département Fédéral de l'Interieur (DFI). La Mission suisse auprès des Communautés Européennes à Bruxelles, ainsi que cinq Ambassades sont concernées: à Londres, Moscou, Pretoria, Tokio et Washington.
- "Maisons de la Suisse".
"Share" à Boston. Cette Maison (Swiss House for advanced Research and Education) est un Consulat scientifique qui a pour mission de tisser des liens entre les communautés scientifiques, universitaires et technologiques de Suisse et de la Nouvelle-Angleterre. C'est un lieu ou les chercheurs suisses expatriés peuvent se retrouver. A proximité du Massachussets Institute of Technologie (MIT) et de l'Universite de Harvard. "Swissnex" à San Francisco. Cette Maison a pour mission d'être une plate-forme d'échanges et de coopération entre la Suisse et la côte ouest nord-américaine, ainsi que le Canada. Elle cible en priorité la Silicon Valley, les universités de Stanford, de Berkeley et de San Francisco, mais aussi les centres de recherche de Seattle et de San Diego, particulièrement en pointe dans le domaine des biotechnologies. La Suisse est le 7ème investisseur étranger en Californie.

"Swiss House" a Singapour. Singapour, pays aussi grand que le Lac Léman, où la Suisse est le 4ème investisseur étranger. - laboratoires de recherche.
Il s'agit de structures de recherche mixtes localisées respectivement en Côte d'Ivoire et en Tanzanie, qui travaillent depuis une cinquantaine d'années sur les maladies infectieuses, en particulier sur la malaria. Dans les deux cas, ces laboratoires, qui s'appuient sur une longue tradition de coopération, sont financés par la Direction de la Coopération et du Développement du Département Fédéral des Affaires Etrangères en partenariat avec l'Académie des Sciences Naturelles et l'Institut d'études tropicales de Bale.

Prionics, une entreprise zurichoise
Prionics, start-up zurichoise et spin-off de l'Université de Zurich, a remporté en 2004 le très prisé"European Biotech Award" (prix européen de biotechnologie), dote de 20.000 euros. Prionics est le numéro un mondial dans le domaine des tests de la maladie de la vache folle (ESB), dont il contrôle la moitié du marché. L'entreprise occupe une position de quasi-monopôle en Suisse avec plus de 90% des parts de marché. En Europe, elle ne détient que 50% du marché, le reste étant partagé entre Bio-Rad (40%) et Enfer (10%). Chaque année, environ huit millions de tests ESB sont vendus en Europe contre 150.000 en Suisse. La société, qui emploie plus de 100 personnes, vient de s'ouvrir les portes du très lucratif marché nord-americain.
Le prix a été décerné par le ministre allemand de l'Economie Wolfgang Clement, lors du Biotechnica Business Forum à Berlin.

Biotechnologie
L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a nommé en 2004 Christof Holliger en qualité de professeur associé au Laboratoire de biotechnologie environnementale (LBE) de la nouvelle Faculte de l'environnement naturel, architectural et construit (ENAC). Les travaux du professeur d'origine zurichoise portent sur un domaine encore émergent de la protection de l'espace naturel: l'exploitation du potentiel biochimique des micro-organismes pour la préservation et la restauration des ressources naturelles.
L'équipe de Christof Holliger se consacre plus particulièrement au développement et à la caractérisation de bioprocédés pour la remédiation (la remise en état) des nappes phréatiques, le traitement des effluents liquides (eaux usées par exemple) et gazeux, ainsi que la production de biogaz à partir de déchets organiques. En plus de déterminer les conditions les plus favorables au travail de dégradation fourni par les bactéries et champignons, les recherches ont permis de connaître la composition exacte de la soupe bactériologique utile. Christof Holliger a développé des outils moléculaires permettant de déceler les bactéries et enzymes à l'origine de la dégradation des composants toxiques. Le chercheur se dit convaincu que la sauvegarde et la restauration des ressources naturelles résident dans la mise au point de procédés biologiques intégrés qui ne visent pas seulement à éliminer la pollution des effluents mais également à les traiter de manière à récupérer toutes les ressources qu'ils renferment.

Géographie  Up Page
Sujet


Histoire  Up Page
Sujet


Culture  Up Page
Sujet


Arômes et Saveurs  Up Page
Sujet


Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Suisse
ChallengeS
Energies dans le monde Ouvrage numérique
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).
AGRICULTURE Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Blé
(millions de tonnes)
0,518 0,531
(2008)
Bois
(millions de mètres cube)
4,557 5,285
(2008)
Cacao
(millions de tonnes)
Café
(millions de tonnes)
Canne à sucre
(millions de tonnes)
Coton
(millions de tonnes)
Maïs
(millions de tonnes)
0,195 0,199
(2008)
Millet
(millions de tonnes)
Oranges
(millions de tonnes)
Orge
(millions de tonnes)
0,247 0,231
(2008)
Pomme de terre
(millions de tonnes)
0,526 0,485
(2008)
Riz
(millions de tonnes)
Thé
(millions de tonnes)
Vin
(millions de tonnes)
0,111 0,1
(2008)
Bovins
(millions de têtes)
1,594 1,545
(2008)
Ovins
(millions de têtes)
0,43 0,446
(2008)
Porcins
(millions de têtes)
1,557 1,609
(2008)
Production halieutique
(millions de tonnes)
0,003 0,003
(2008)
ENERGIES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Production totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
11,578 10,882
(2008)
Consommation totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
25,296 25,833
(2008)
Consommation d'énergie par habitant
(tonnes équivalent pétrole)
3,472 3,474
(2008)
Production d'électricité
(milliards de kWh)
65,475 57,752
(2008)
_ dont énergie biomasse (résidus forestiers & déchets agricoles) (MWh) 2,1%
1,4 TWh
(2012)
_ dont énergie éolienne (vent, courant aérien) (MWh) 0,1%
70 GWh
(2012)
_ dont énergie de déchets non renouvelables (industriels & municipaux) (MWh) 1,7%
1,2 TWh
(2012)
_ dont énergie fossile (combustible naturel: charbon, pétrole, gaz naturel...) (MWh) 1,5%
1,1 TWh
(2012)
_ dont énergie géothermique (chaleur du sous-sol) (MWh)
_ dont énergie hydraulique (barrage, pompage-turbinage) (MWh) 53,78% 54,07%
(2008)
57,9%
40,3 TWh
(2012)
_ dont énergie marine (marée, vague, courant, hydrothermale) (MWh)
_ dont énergie nucléaire (fission ou fusion de l'atome d'uranium) (MWh) 41,59% 40,42%
(2008)
36,5%
25,4 TWh
(2012)
_ dont énergie solaire (centrales photovoltaïques et centrales solaires thermiques) (MWh) 0,2%
149 GWh
(2012)
Consommation d'électricité par habitant
(milliers de kWh)
8,001 8,305
(2008)
8,691
(2012)
Consommation totale d'électricité
(milliards de kWh)
58,286 61,767
(2008)
MATIERES PREMIERES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Argent
(tonnes)
Bauxite
(millions de tonnes)
Charbon
(million de tonnes)
Charbon & lignite
(million de tonnes)
Cuivre
(millions de tonnes)
Diamant
(milliers de carats)
Etain
(tonnes)
Fer
(millions de tonne)
Gaz naturel
(millions de mètres cube)
Lignite
(millions de tonnes)
Nickel
(millions de tonnes)
Or
(tonnes)
Pétrole
(millions de tonnes)
Phosphates
(millions de tonnes)
Plomb
(millions de tonnes)
Potasse
(millions de tonnes)
Uranium
(tonnes)
Zinc
(millions de tonnes)
Réserves de gaz
(milliards de mètres cube)
Réserves de pétrole
(millions de tonnes)