Soleil en vibrations
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Vibrations de surface
En détectant certaines ondes sismiques à la surface du Soleil, des astronomes ont montré que le cœur de notre étoile tourne plus vite que le reste de l'astre.
Rafael García et Sylvaine Turck-Chièz, astro-physiciens au CEA à Saclay, et leurs collègues ont réussi à écouter ses battements en détectant certaines vibrations e surface à l'aide du satellite SOHO. Ils en ont déduit que le cœur tourne plus vite que le reste de l'étoile.

Comprendre simplement  Up Page
Ondes de modes g
Comme les sismologues sur Terre, les astronomes étudient l'intérieur du Soleil en observant comment les ondes s'y propagent. En surface, ces ondes provoquent des déplacements verticaux, détectés par spectroscopie.
Plusieurs types d'ondes se propagent dans le Soleil. Les seules qui renseignent sur les structures profondes sont les modes de gravité ou modes g, engendrés lorsque de la matière superficielle s'enfonce vers les couches internes plus denses.
Ces modes g sont cependant confinées dans la couche interne dite radiative et sont très atténuées quand ils atteignent la surface. D'après les modèles, leur amplitude n'est que de quelques mètres pour des périodes d'oscillation de plusieurs heures. Pour cette raison, ces modes avaient échappé jusqu'ici à toute détection. Pour les mettre en évidence, Rafael García et ses collègues ont traqué la signature de plusieurs modes qui se surajoutent. En effet, les périodes des harmoniques successives diffèrent d'un même intervalle de temps, et la théorie prévoit que cet intervalle est de 25 minutes pour les modes dits polaires.

Domaines de présence  Up Page
Superposition des harmoniques
C'est cet écart que les chercheurs ont vu apparaître sous la forme d'un pic dans la décomposition en fréquences du signal recueilli depuis dix ans par le satellite SOHO. Ce pic résulte de la superposition des harmoniques des modes de gravité dipolaires.
Cette détection ne suffit pas à caractériser entièrement l'intérieur du Soleil mais d'ores-et-déjà, Rafael García et ses collègues ont montré que ces modes sont compatibles avec les modèles solaires prédisant une rotation du cœur  trois à cinq fois plus rapide que celle du reste de la zone radiative. Une nouvelle façon d'étudier le noyau du Soleil est née.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Pour la Science juin 2008 n356
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir