Sixième sens: le champ magnétique
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Un phénomène d'orientation magnétique chez les vaches et les cervidés
Des zoologues de l'Université de Duisbourg-Essen sont parvenus, au terme d'une de leurs études, à un résultat bien surprenant: les vaches orientent leur corps en fonction du champ magnétique.
Les chercheurs ont observé, à l'aide d'images satellites, plus de 8.500 vaches présentés sur 308 pâturages différents dans le monde entier. Les images ont montré que les bovins orientent le plus souvent l'axe de leur corps selon une direction nord-sud pour paître ou encore se reposer. Suite à ces observations, leurs homologues tchèques ont étudié l'orientation de l'axe du corps de chevreuils et de cerfs. Leurs observations directes des animaux et de leurs empreintes dans la neige ont mené ces derniers à la même conclusion, pour les cervidés, que les chercheurs allemands pour les bovins.
 
Les scientifiques, ayant exclu des facteurs tels que le soleil et le vent, ont alors supposé que le champ magnétique, présent partout même faiblement, entrait en jeu. Par de nouvelles observations satellites, centrées sur des lieux présentant une déclinaison positive ou négative particulièrement forte, les chercheurs ont pu préciser l'axe pris par la majorité des ruminants: celui-ci se dirige en fait vers le nord magnétique et non géographique. Ceci renforce donc l'hypothèse avancée d'un rôle important du champ magnétique dans les préférences d'orientation des vaches et des cervidés. Il reste à savoir comment et pourquoi ces animaux ont développé cette sorte de sixième sens. Ceci fera l'objet d'études ultérieures.

Comprendre simplement  Up Page
Les aimants repoussent les requins
Les requins sont fréquemment pris dans les filets maillants des bateaux de pêche de perche barramundi. La prise involontaire de ces espèces a des effets défavorables sur la productivité et la profitabilité de la pêche en raison des dommages causés aux filets et de la perte de temps occasionnée par les efforts pour les dégager et les relâcher. Un moyen simple et efficace pour éloigner les requins des bateaux de pêche serait d'utiliser des aimants, selon des biologistes de l'Université James Cook et du ministère des industries primaires et de la pêche de l'Etat du Queensland (Department of Primary Industries and Fisheries).
Les aimants ferrites perturbent fortement le comportement des requins qui réagissent violemment en rebroussant chemin. Les six espèces de requins et de raies qui ont été testées ne s'approchent pas des aimants, mais leur niveau de tolérance varie, et ils apprennent tous rapidement à éviter les endroits où sont placés les aimants. Les tests menés dans des réservoirs ont porté sur des spécimens de requin gris de récif ou requin dagsit (Carcharhinus amblyrhynchos), requin-marteau (sphyrna), requin à nez pointu (Scoliodon terrae-novae), requin borde (Carcharhinus limbatus), requin lancette (Glyphis glyphis) qui est une espèce en voie de disparition, et de poisson-scie (Pristis).
Le système sensoriel très développé des requins et des raies comporte de petites vésicules sous-cutanées ou ampoules de Lorenzini, situées autour de leur tête, qui leur permettent de détecter les champs magnétiques produits par d'autres poissons qu'ils dévorent et par les aimants qu'ils évitent.
Avant d'envisager un développement commercial, l'influence des aimants sur les requins et raies va être testée au large des côtes. Et heureusement pour les pêcheurs, les barramundis ne sont pas affectés par les aimants...

Domaines de présence  Up Page
Cas des oiseaux migrateurs et des cétacés
Les oiseaux migrateurs accomplissent des milliers de kilomètres, souvent hors de vue des terres ou sans visibilité et retrouvent toujours exactement leur destination, à l’aller comme au retour. Ces oiseaux, comme d’ailleurs d’autres grands migrateurs, tels les cétacés, disposent en supplément d’un système de référencement par rapport au Nord ou par rapport à d’autres repères géodésiques permanents. Il s’agit là de l’équivalent naturel, d’ailleurs encore mal étudié, du compas (boussole) et peut-être même du GPS (qui situe le voyageur en latitude, longitude et altitude).

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Expériences sur les bovins
Une étude de Hynek Burda, de l'université de Duisbourg-Essen, montre à partir de nombreuses observations aériennes que partout dans le monde les bovins domestiques et sauvages s'orientent généralement au repos la tête tournée vers le nord magnétique (et non pas le nord géographique). Ce système d'orientation aurait pu leur être utile dans les temps anciens lorsqu'ils se trouvaient sans repères visibles identifiables dans les plaines et savanes. Mais quel est le mécanisme en cause? Il serait intéressant de le rechercher.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Automates intelligents 07 octobre 2008 n81
BE Allemagne 3 septembre 2008 n401
BE Australie 8 septembre 2008 n59
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir