Sang en poudre
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
L'entreprise californienne Sangart a mis au point un substitut du sang qui peut être transfusé à tous les patients, peu importe leur groupe sanguin. Les essais cliniques en cours auprès de patients subissant des chirurgies à l'Hôpital Karolinska, à Stockholm, en Suède, montrent que le produit remplace avantageusement le sang provenant de don.

Comprendre simplement  Up Page
Transport d'oxygène
Le sang synthétique Hemospan ne peut remplacer complètement le sang humain. Il n'assume en fait qu'une fonction, celle de transporter l'oxygène jusqu'au tissu. Hemospan est fabriqué à partir des globules rouges de sang humain périmé. On en isole l'hémoglobine, le pigment qui assure la fonction de transport de l'oxygène dans le sang. En éliminant toutes les autres composantes sanguines, on fait tomber à zéro le risque de rejet ou de transmission de maladies comme les hépatites ou le sida. On pourrait également le fabriquer à partir de sang d'autres mammifères.

Domaines de présence  Up Page
Toxique pour les reins
L'hémoglobine purifiée est cependant toxique pour les reins, car la molécule se brise en deux en arrivant dans l'organisme et cause des dommages aux cellules rénales. Les scientifiques de Sangart ont donc encapsulé les molécules d'hémoglobine dans une enveloppe de malémide-polyéthylène glycol (PEG), un polymère déjà utilisé pour d'autres applications médicales.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Interventions d'urgence
Hemospan présente plusieurs avantages. Préparé sous forme de poudre, il pourra probablement se conserver des années, alors que le vrai sang se garde 42 jours. Il faut environ une heure pour faire, à partir de cette poudre, un substitut de sang liquide qui peut être transfusé. Comme il peut être reçu par tous les patients sans risque de rejet, on pourra le transfuser directement sur les lieux d'un accident ou dans l'ambulance, sans avoir à préalablement analyser le sang du patient pour connaître son groupe sanguin.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Cybersciences
Science & Vie février 2004 n1037
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Huit patients suédois ont reçu avec succès une transfusion de sang artificiel, reconstitué à partir d' hémoglobine (la molécule du sang qui transporte l'oxygène), purifiéé et lyophilisée.
"C'est la première fois que des essais de ce genre sont réalisé", annonce le docteur Liliane Leclerc, spécialiste des subsituts sanguins à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Paris). "Jusqu'alors l'hémoglobine lyophilisée avait tendance à s'oxyder très rapidement." Le professeur Robert Winslow, de l'entreprise Sangart, à San Diego, à l'origine de ce procédé, tient à rester discret sur sa méthode. Le sustitut sous forme de poudre ne remplace pas le sang, néanmoins il pourrait être utile en cas d'urgence puisqu'il est facilement transportable et peut attendre des années avant une transfusion.