République tchèque (ou Tchéquie)
Informations générales
Population
Economie
Géographie
Dans les tourments de l'histoire
Innombrables châteaux
Bière, "knedl’ky" et petits gâteaux
Références
Agriculture
Energies
Matières premières
by Pepe ©
Accueil Arborescence Page précédente



Informations générales  Up Page
Aperçu
Population: 10 514 500 habitants.
Superficie: 78 870 km2.
Point culminant: 1 602 m (Sniejka).
Capitale: Prague.


Institution  Up Page
Population
90,4% de Tchèques
Langue : tchèque

Economie  Up Page
Sujet


Géographie  Up Page
Sujet


Histoire  Up Page
Dans les tourments de l'histoire
Formée de la Bohême et de la Moravie-Silésie, la République tchèque étend d'ouest en est une grande plaine fertile, parfois vallonnée, parcourue par l'Elbe. Sur son pourtour, des montagnes constituent une frontière naturelle. La principauté de Bohême est née au Xe siècle sur des terres occupées d'abord par des populations celte (les Boïens), germanique, puis slave que la tribu des Tchèques viendra dominer. Fief du Saint Empire romain germanique, la Bohême, devenue royaume au XIe siècle, connaît la prospérité sous le règne de Charles IV (1346-1378).
Fin lettré et grand bâtisseur, ce cousin du roi de France fait de Prague une capitale intellectuelle et artistique. En 1526, le royaume fait appel à a puissante dynastie des Habsbourg. Pendant près de quatre siècles, la Bohême est intégrée dans le vaste empire austro-hongrois. Le réveil des sentiments nationaux culmine avec le soulèvement de 1848 sévèrement réprimé. En 1918, le démembrement de l'empire austro-hongrois donne naissance à un Etat formé des territoires tchèque et slovaque. Mais la jeune république est balayée de la carte par Hitler : il obtient par les accords de Munich, en 1938, les Sudètes, une région à forte minorité allemande et, en 1939, occupe l'ensemble du pays.
Le "coup de Prague" mené en 1948 par le Parti communiste rattache brutalement la République tchécoslovaque au bloc soviétique. La dictature, durant laquelle une tentative de libéralisation est écrasée en 1968, dure une quarantaine d'années. En 1989, lors de la "Révolution de velours", la population se mobilise contre la répression d'une manifestation étudiante. Elle pousse à la démission les dirigeants communistes et élit à la présidence de la fédération tchécoslovaque l'un des animateurs de la dissidence au sein de la Charte des 77, l'écrivain Vaclav Havel. Une partition à l'amiable donne naissance, le 1er janvier 1993, à deux Etats indépendants : la République tchèque et la Slovaquie. La République tchèque est devenue membre de l'Otan en 1999. Les 13 et 14 juin 2003, les Tchèques approuvent à plus de 77% le traité d'adhésion de leur pays à l'Union européenne.

Culture  Up Page
Innombrables châteaux
L'Unesco a classé au patrimoine mondial de l'humanité douze sites de ce pays dont les innombrables châteaux, palais, églises, monastères, abritent de riches collections. On peut visiter à Prague une des plus anciennes synagogues d'Europe et un émouvant vieux cimetière juif avec ses 12 000 stèles enchevêtrées. Depuis plusieurs siècles, les curistes - l'impératrice Sissi et l'écrivain Goethe furent du nombre vont prendre les eaux des sources chaudes (plus de 70°), à Karlovy Vary, l'ancienne Carlsbad, ou froides à Mari‡nské L‡zne (Marienbad). Les Tchèques brassent leur breuvage national, la bière, depuis plus de huit cents ans.

Architecture
Dès le Moyen Age, les visiteurs ont été frappés par la beauté singulière de Prague. Sur la rive gauche de la rivière Vltava, le château Hradcany domine Mal‡ Strana, un quartier de jardins et de palais baroques. Rive droite, la Vieille ville (Stare Mesto), médiévale et commerçante, jouxte la Nouvelle Ville (Nové Mesto) construite à partir du XVIe siècle. Le merveilleux pont Charles, construit au XIVe siècle, doté au XVIIIe d'une trentaine de statues de saints, resta longtemps l'unique lien entre les deux rives. Regroupés en une seule cité en 1784, ces quartiers offrent un entrelacs de rues, passages et places, ponctué de tours, de coupoles de clochers. Tous les styles s'y côtoient aujourd'hui et ajoutent à son charme : gothique (Notre-Dame de Tyn), Renaissance (pavillon d'été de la reine Anne, palais Schwarzenberg), baroque (église Saint-Jacques), Art nouveau (la maison municipale, avec des oeuvres de Mucha), cubisme.

Musique
La musique est partout, dans les rues, les salles de concert, ou les festivals comme Le Printemps de Prague. Les Praguois ont ovationné Mozart lors de la première de son opéra Don Giovanni en 1787. Les Tchèques ont aussi leurs compositeurs illustres : Dvorak, Smetana, Janacek dont les Français ont applaudi notamment les opéras Ondine et La Petite Renarde rusée en 2002. La littérature tchèque compte de grands écrivains : Franz Kafka, bien sûr, indissociable de la ville de Prague (Le Procès, La Métamorphose...), Jaroslav Hasek, dont Le Brave Soldat Chveik est très populaire, le truculent Bohumil Hrabal (Une trop bruyante solitude), Milan Kundera (L'Insoutenable Légèreté de l'être), devenu citoyen français, qui écrit désormais dans notre langue...

Les cerfs
Elevés dans le parc de Zahusice, les cerfs blancs, dont les premiers exemplaires ont été importés de Perse vers 1780, sont probablement uniques au monde.

Arômes et Saveurs  Up Page
Bière, "knedl’ky" et petits gâteaux
Une copieuse "polévka" (soupe) ouvrira le repas suivie d'un goulache, un ragoût de boeuf servi avec quelques tranches des inévitables quenelles "knedl’ky" qui accompagnent aussi le rôti de porc au chou "veprov‡". Très prisés également, les plats panés "smazeny" salés ou sucrés : champignons, poissons, fromages, quenelles aux fruits... Quelques pintes de bière plus tard, on dégustera un strudel aux pommes "jablkov zavin", des brioches au pavot "buchta", des crêpes fourrées accompagnées de glace et de crème "palacinsky" ou de fines gaufres chaudes "oplatky" parfumées à la cannelle.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
ChallengeS
Energies dans le monde Ouvrage numérique
MetroFrance
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).
AGRICULTURE Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Blé
(millions de tonnes)
3,866 4,145
(2008)
Bois
(millions de mètres cube)
14,541 1,551
(2008)
Cacao
(millions de tonnes)
Café
(millions de tonnes)
Canne à sucre
(millions de tonnes)
Coton
(millions de tonnes)
Maïs
(millions de tonnes)
0,616 0,703
(2008)
Millet
(millions de tonnes)
0,002 0,002
(2008)
Oranges
(millions de tonnes)
Orge
(millions de tonnes)
1,793 2,195
(2008)
Pomme de terre
(millions de tonnes)
1,106 1,013
(2008)
Riz
(millions de tonnes)
Thé
(millions de tonnes)
Vin
(millions de tonnes)
0,05 0,044
(2008)
Bovins
(millions de têtes)
1,52 1,397
(2008)
Ovins
(millions de têtes)
0,096 0,14
(2008)
Porcins
(millions de têtes)
3,441 2,877
(2008)
Production halieutique
(millions de tonnes)
0,024 0,025
(2008)
ENERGIES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Production totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
30,745 32,918
(2008)
Consommation totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
41,811 44,904
(2008)
Consommation d'énergie par habitant
(tonnes équivalent pétrole)
4,097 4,387
(2008)
Production d'électricité
(milliards de kWh)
75,995 81,931
(2008)
_ dont énergie biomasse (résidus forestiers & déchets agricoles) (MWh) 3,8%
3,3 TWh
(2012)
_ dont énergie éolienne (vent, courant aérien) (MWh) 0,5%
417 GWh
+43,7MW
(2012)
_ dont énergie de déchets non renouvelables (industriels & municipaux) (MWh) 0,1%
58 GWh
(2012)
_ dont énergie fossile (combustible naturel: charbon, pétrole, gaz naturel...) (MWh) 55,2%
48,3 TWh
(2012)
_ dont énergie géothermique (chaleur du sous-sol) (MWh)
_ dont énergie hydraulique (barrage, pompage-turbinage) (MWh) 3,28% 2,90%
(2008)
3,4%
3 TWh
(2012)
_ dont énergie marine (marée, vague, courant, hydrothermale) (MWh)
_ dont énergie nucléaire (fission ou fusion de l'atome d'uranium) (MWh) 24,66% 30,18%
(2008)
34,6%
30,3 TWh
(2012)
_ dont énergie solaire (centrales photovoltaïques et centrales solaires thermiques) (MWh) 2,5%
2,2 TWh
(2012)
Consommation d'électricité par habitant
(milliers de kWh)
5,890 6,342
(2008)
8,225
(2012)
Consommation totale d'électricité
(milliards de kWh)
60,103 64,917
(2008)
MATIERES PREMIERES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Argent
(tonnes)
Bauxite
(millions de tonnes)
Charbon
(million de tonnes)
Charbon & lignite
(million de tonnes)
63,900 62,445
(2008)
Cuivre
(millions de tonnes)
Diamant
(milliers de carats)
Etain
(tonnes)
Fer
(millions de tonne)
Gaz naturel
(millions de mètres cube)
0,175
(2006)
0,356
(2007)
Lignite
(millions de tonnes)
Nickel
(millions de tonnes)
Or
(tonnes)
Pétrole
(millions de tonnes)
0,299
(2006)
0,306
(2007)
Phosphates
(millions de tonnes)
Plomb
(millions de tonnes)
0,025
(2006)
0,024
(2008)
Potasse
(millions de tonnes)
Uranium
(tonnes)
458,0 383,0
(2008)
Zinc
(millions de tonnes)
Réserves de gaz
(milliards de mètres cube)
Réserves de pétrole
(millions de tonnes)
2 2
(2008)