Pyramide de San Bartolo
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
L'aube des dieux et des rois Mayas
De nouvelles découvertes faites sur le site guatémaltèque de San Bartolo, dont une peinture murale sacrée et une tombe royale, montrent que les souverains du ciel et de la terre faisaient déjà partie intégrante de la culture maya, il y a plus de deux mille ans.

Comprendre simplement  Up Page

L'archéologue Monica Pellecer Alecio retire une statuette en pierre de la plus vieille tombe royale maya, qui remonte à 150 av. J.-C. La sépulture est située dansla partie ouest de San Bartolo. A l'est deux chambres datant de 100 av. J.-C. ont été trouvées près d'une pyramide cachée par une construction plus récente. L'une d'elle renferme la plus ancienne des fresques racontant les exploits des dieux et des rois.
 

 

Domaines de présence  Up Page
La fresque
Cinq arbres sacrés permettaient de relier la terre et le ciel dans l'ancien cosmos maya: un arbre était placé à chacun des quatre coins cardinaux, et un autre au centre. La peinture murale de San Bartolo montre cinq divinités, chacune debout devant un des arbres sacrés, tandis qu'elles organisent l'Univers.
En partant de la gauche, on voit chacun des quatre dieux se transpercer le pénis, répandant le sang artificiel, avant de faire une offrande qui lui est spécifique. Le premier offre un poisson, symbole du milieu aquatique; le deuxième, un cerf symbole de la terre; et le troisième, une dinde, symbole du ciel. Quant au quatrième, il présente des fleurs parfumées, nourriture des dieux dans le paradis fleuri, où le seoleil renaît chaque jour. Perché dans chaque arbre, l'oiseau céleste observe les sacrifices des dieux.
L'iconographe du projet, Karl Taube, de l'université de Californie, à Riverside, note que les mêmes sacrifices - pratiqués par un prêtre - apparaissent dans un manuscrit maya, un millier d'années plus tard: le codex de Dresde,  qui date du XIIIe siècle, preuve de la longue continuité du symbolisme religieux maya.




Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
National geographic janvier 2006 n76
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir