Psychokinésie
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Définition
Il s'agit d'un mouvement imprimé sur des objets physiques par le mental sans intervention extérieure d'aucune sorte.

Comprendre simplement  Up Page
Pouvoir sur la matière
La psychokinésie est précisément le pouvoir de l'esprit sur la matière. La faculté paranormale et extrasensorielle d'intervenir, par la seule puissance de la pensée, sur le monde extérieur, d'agir sur les atomes de la matière et sur l'environnement en général, de commander psychiquement au vivant et à l'inanimé.

Domaines de présence  Up Page
Bacon, l'avangardiste
Il semble que ce fut l'Anglais Francis Bacon qui, le premier, au XVIIe siècle, s'intéressa de manière objective à la question. On possède plusieurs écrits de ce pionnier sur l'influence des pensées, lors de la distribution des cartes d'un jeu, par exemple, ou sur le jeu des dés.
En 1854, le comte Agénor de Gasparin publia une étude, assortie de commentaires, sur les tables tournantes en Suisse. L'année suivante, le professeur Marc Thury, de l'université de Genève, faisait siennes ces théories.
De l'autre côté de l'Atlantique, on peut citer les scéances de Douglas Home ou de William Crookes.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Avis d'un expert
La psychokinésie, ou la capacité de l’esprit d’avoir une action directe sur la matière, n’est pas acceptée comme un phénomène légitime par la science officielle.
 
"Je crois en la psychokinésie parce que je l’ai personnellement expérimentée; néanmoins je n’ignore pas la difficulté que cette faculté représente pour ceux qui se retranchent derrière des décennies de préjugés scientifiques, et qui se refusent à mener une réflexion sérieuse sur cette question.
Ce qui suit concerne ma propre expérience avec un poltergeist, et je souhaite que d’autres recherches scientifiques soient engagées dans ce domaine. Il est nécessaire de tenir compte du nombre de manifestations inexplicables que le poltergeist provoqua sur une période de plusieurs années, et qui s’élèvent à des centaines. Il faut également peser les ressemblances entre ces événements et ceux observés au cours de l’histoire. Enfin, même si de nombreux phénomènes que j’attribue au poltergeist pourraient à la rigueur trouver des explications banales, certaines demeurent si inexplicables qu’il est impossible de les évoquer sans faire entrer en jeu des processus qui ne sont pas encore admis par la science officielle."

Michael Talbot

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Grand Livre du Mystère Abonnements France Novembre 1997
Univers: Dieu ou Hasard Michael Talbot
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Au début des années 1970, le physicien Helmut Schmidt, de Duke University, chercha à découvrir une preuve de capacité psychokinétique parmi les animaux. Il brancha un générateur binaire sur un chauffage et plaça le tout dans la remise se son jardin.
Le générateur se mettait en marche et s’éteignait à intervalles irréguliers. Schmidt savait que les lois de la probabilité voulaient que le temps de chauffage corresponde grosso-modo au temps de refroidissement de l’appareil.
Au cours d’un essai, alors que la remise était vide, il vérifia et nota la fréquence des arrêts et des mises en route. Puis il enferma un chat dans la remise et enregistra la durée e fonctionnement du chauffage. A son grand étonnement, il constata que la présence du chat faisait toute la différence, et que le chauffage restait allumé plus longtemps que ne le prévoyaient les lois du hasard.
Le chat est assez "significatif-sensible" pour savoir que la chaleur est préférable au froid mais on peut douter qu’il savait que sa présence altérerait la réalité.