Protocole de Kyoto
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

© Pacte écologique de Nicolas Hulot

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Le protocole de Kyoto impose des réductions d'émissions des gaz responsables du changement climatique, comme le CO2. Conclu en décembre 1997, il n'est entré en vigueur qu'en février 2005. Il vise uniquement les pays industriels (56% des émissions mondiales de CO2). Chine, Inde, Brésil et Mexique, classés comm pays en développement, n'ont que des obligations d'inventaires, alors que leurs rejets en CO2 explosent: +65% pour la Chine, et +75% pour l'Inde entre 1990 et 2003, selon l'AIE.

Comprendre simplement  Up Page
Gaz à effet de serre
Les conclusions des études publiées dans la revue Science de novembre 2005 sont alarmantes. Premièrement, la concentration de gaz à effet de serre n'a jamais été aussi élevée depuis 650 000 ans (+27%). Deuxièmement, la montée du niveau des océans a doublé de vitesse depuis le XIXième siècle: deux millimètres par an contre 1mm/an lors des 5 000 années précédentes.
Les chercheurs européens sont parvenus à ces résultats en étudiant un forage effectué à environ 3 000 m de profondeur dans l'Antarctique oriental. Jusqu'alors, les scientifiques avaient pu remonter seulement jusqu'à 460 000 ans. Désormais, ils pensent pouvoir analyser des bulles d'air datant d'un million d'années dans les couches profondes des glaces de l'Antarctique.
 
Fonte des glaciers
Multiplication des ouragans, sécheresses, canicules, cyclones, fortes précipitations l'hiver ... La fonte des glaciers, résultat de l'accélération du changement climatique, pourrait entraîner une série de catastrophes naturelles. "D'ici à 2050, la canicule qu'a connue la France à l'été 2003 sera la norme", prévient Jean Jouzel, membre du bureau du Groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur le changement climatique.
Dans l'Arctique, comme dans les autres régions polaires, le réchauffement, plus rapide qu'ailleurs, pourrait atteindre 8 à 10°C d'ici à 2100 pour une hausse moyenne du thermomètre de 2°C à l'échelle mondiale.
Dans cette hypothèse, le niveau de la mer continuera à s'élever avec la dilatation naturelle de l'océan sous l'effet du réchauffement. La hausse atteindrait 3 à 4 mètres dans quelques siècles, estime le climatologue français. Les flots menacerait alors un milliard d'humains vivant sur les côtes.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
La douma a donné son accord pour la ratification du protocole de Kyoto sur le changement climatique le 22 octobre 2004. "Le caractère particulier de notre position est que tout dépend de nous. L'avenir du protocole de Kyoto est entre nos mains", avait dit en septembre 2004 le vice-ministre des Affaires étrangères, Iouri Fedotov, devant le conseil des ministres.
Le protocole de Kyoto est destiné à freiner le réchauffement global du climat en limitant les émissions de gaz à effet de serre. Pour entrer en vigueur, il doit être ratifié par au moins 55 pays représentant 55% des émissions de CO2 des pays industriels. Les Etats-Unis ont décidé en mars 2001 de ne pas ratifier l'accord, et le taux de 55% ne pouvait être atteint qu'avec le feu vert de la Russie.
 
Le président Vladimir Poutine a soufflé le chaud et le froid sur ses intentions depuis deux ans, alors que se sont affrontés au sein de la direction russe partisans et opposants à la ratification. Alors qu'en septembre 2002 Poutine affirmait que la Russie s'engageait à signer, il changeait d'avis un an plus tard expliquant avec un humour peu fédérateur que "la Russie étant un pays du Nord, un réchauffement de deux à trois degrès ne serait pas grave et même peut-être bénéfique. On dépenserait moins d'argent pour les manteaux de fourrures."
 
L'Union européenne a beaucoup insisté pour obtenir la ratification russe, car le rejet américain est apparu comme inébranlable.
La ratification du protocole de Kyoto par la Russie ne coûterait rien à la Russie et pourrait même lui permettre de faire des gains. En effet, les pays qui n'auront pas atteint le seuil maximal d'émission qui leur est imposé pourront vendre leur surplus de droits à polluer aux pays qui les dépassent.
Idem pour les entreprises qui auront franchit la ligne, qui pourront opérer ce genre de transaction avec d'autres entreprises à travers le monde.
L'économie post-soviétique a fait baisser les émissions de gaz en Russie de 30 a 40%. Avec un taux de croissance économique de 9 à 10% par an et sans programme d'économie d'énergie, la Russie atteindrait son quota d'émission vers 2010. Les bénéfices des ventes de quota pourrait s'élever à 10 milliards d'euros entre 2005 et 2012. <-- Sources : Agence France Presse (AFP), Reuters, Moscow Times Redacteur : Christophe Lormelle - christophe.lormelle@diplomatie.gouv.fr -->

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Nicolas Hulot et Mikhaïl Gorbatchev
Nicolas Hulot et Mikhaïl Gorbatchev échangèrent leurs points de vue sur l'écologie, au cours d'un interview présenté par le magazine Paris-Match.
"Il y a beaucoup d'autres personnes qui ont écrit sur l'écologie et qui sont préoccupées par l'avenir de la planète. Le commandant Cousteau, par exemple, nous a donné à réfléchir sur la nature, sur ce qui peut lui arriver et sur ce qui arrive. La Croix-Verte, par exemple, doit mener des projets sur l'eau, car beaucoup de gens sur notre planète manquent d’eau potable. Le XXe siècle a surchargé la planète et a produit beaucoup de malheurs. C'était un siècle très cruel: les guerres mondiales ont aussi eu un impact sur l'écologie, les émissions, la pollution des océans, etc. Et encore aujourd'hui, on commence à nettoyer les rivières, les fleuves, mais quel gâchis! C'est pourquoi écrire des livres n'est pas suffisant.quot; Mickha&imul;l Gorbatchev, auteur de l'ouvrage Manifeste pour la Terre. "Force est de constater, comme vous l'avez écrit, Mikhaïl Gorbatchev dans votre Manifeste, que l'humanité est un peu frappée d'autisme. On est victime du syndrome du 'Titanic'; l'orchestre continue à battre son plein et chacun se préoccupe, aux différents étages du navire, de son propre sort. Et je me demande si, quand vous étiez au pouvoir, vous aviez la possibilité d'avoir la lucidité de tout cela. Et la lucidité que vous avez maintenant ne vient-elle justement pas de la distance que avez avec le pouvoir.quot; Nicolas Hulot, auteur des ouvrages 'Manifeste pour l'environnement, combien de catastrophes avant d'agir' et de 'Syndrome du Titanic'.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Automates Intelligents
BE Russie
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
L'empreinte écologique individuelle des Européens
Selon une étude britannique (NewScientist, 19 mars 2997, p. 41), l'empreinte écologique individuelle (écological footprint) du citoyen du Royaume Uni, estimée en production annuelle de tonnes de CO2, est de 11,1 tonnes. Elle se décompose en :
- biens et services concernant la consommation courante, hors nourriture et énergie: 4,68 t.
- nourriture (production et transport) 3,25 t.
- habitat: 0,48 t.
- consommation électrique 0,42 t.
- gaz naturel 0,79 t.
- déplacements automobiles 1,03 t.
- déplacements par avion 0, 36 t.

On sera peut-être étonné de savoir que pour compenser cette dépense, il suffirait d'installer environ 85 m²de panneaux solaires, 1m² de panneau pouvant économiser grâce à l'électricité produite environ 130 kg de CO2 par an. 85 m², c'est beaucoup, mais ce n'est pas inabordable.