Couche d'ozone
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Trou d'ozone
Le trou d’ozone serait plus important cette année, selon l’Office mondial de la météorologie. Il avait régressé depuis 2 ans mais atteint la même surface qu’en 2000 (28 millions de km2). Quant à son évolution, elle est impossible à prévoir selon la même source.

Comprendre simplement  Up Page
Protection contre les rayons ultraviolets (UV)
L'ozone peut être bénéfique ou néfaste, selon l'altitude où il se concentre. Ce gaz à effet de serre, deux mille fois plus absorbant que le gaz carbonique, provoque dans l'atmosphère l'inflammation des voies respiratoires. Dans la stratosphère, il nous protège des rayonnements UV (ultraviolets).

Domaines de présence  Up Page
Trou périodique
Grâce à l'analyse des données fournies par le satellite géostationnaire d'EUMETSAT, MetOp, le Centre aérospatial allemand (DLR) a montré en octobre 2007 que la taille du trou dans la couche d'ozone, situé au-dessus de l'Antarctique, ne tend globalement pas à diminuer même si son amplitude varie tout au long de l'année jusqu'à se refermer.
On appelle trou dans la couche d'ozone la forte baisse de l'ozone dans la stratosphère (entre 10 et 50 kilomètres d'altitude) située au-dessus de l'Antarctique, observée tous les ans au printemps de l'hémisphère sud. Sa taille varie grandement tout au long de l'année. Il apparaît d'août à décembre, puis se referme et atteint à la mi-septembre sa taille maximale annuelle: deux fois la surface de l'Europe.
On parle de trou lorsque la quantité d'ozone est inférieure à 220 unités Dobson (ou DU), cette valeur étant de 300 en moyenne dans la stratosphère. La principale cause de la diminution de la quantité d'ozone est la libération de produits dits chlorofluorocarbones (CFC).

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Cycle de l'ozone remise en cause par le rayonnement cosmique
Depuis plus de deux décennies, il était généralement admis que la couche d'ozone s'épuisait à cause des atomes de chlore produits lors de la décomposition par le rayonnement ultraviolet provenant du soleil des molécules de chlorofluorocarbures (modèle photochimique). Or, le Dr Qing-Bin Lu, professeur de physique et d'astronomie à l'Université de Waterloo et spécialiste de la couche d'ozone, a une théorie tout à fait différente.
Le Dr. Lu a étudié les données certifiées concernant la couche d'ozone sur une période de 1980 à 2007. Ces observations ne peuvent pas être expliquées par le modèle photochimique jusqu'à présent accepté. Cependant, si les données concernant le rayonnement cosmique, provenant en partie du soleil, sur cette même période sont prises en compte, il est alors possible de montrer sans équivoque non seulement une corrélation temporelle entre l'intensité du rayonnement cosmique et la réduction globale d'ozone mais aussi une corrélation entre l'intensité du rayonnement cosmique et le trou d'ozone sur le pôle sud.
Grâce à cette étude qui couvre 11 années de cycles solaires, le Dr. Lu a pu prédire quantitativement en août dernier la variation d'ozone du mois d'octobre 2008. En effet, le travail du Dr. Lu indiquait que, du fait d'un cycle de rayonnement cosmique, le trou d'ozone en octobre sur l'Antarctique devrait atteindre en moyenne 187 unités Dobson (DU). Les données provenant du satellite OMI de la NASA (données révélées le 13 mars 2009) montrent que la moyenne de la couche d'ozone en Octobre 2008 sur cette même zone a été de 197 DU, soit une erreur de moins de 5% de la prédiction du Dr. Lu, justifiant de facto sa théorie.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Allemagne
BE Canada 07 avril 2009 n°351
Sea river
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir