O'Brien (Dominic)
Qui est ce personnage
Travaux et découvertes
Citations et prix Nobel
Comment il voit le monde
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

Qui est ce personnage  Up Page
Les secrets d'un champion
Trois clés pour exercer sa mémoire: imagination, association et localisation.
"La plupart des casinos de France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis m'ont fermé leur porte, sourit Dominic O'Brien, ils me soupçonnaient de compter les cartes au black-jack." A juste raison. Le Britannique raflait jusqu'à 1 500 euro par jour sur les tapis verts,se trompant rarement lorsqu'il décidait ou non de tirer une nouvelle carte. Dans ce jeu où il faut s'approcher de 21 sans jamais le dépasser, se rappeler des cartes déjà tirées l'aidait à évaluer ses chances avec celles non encore distribuées. Une formalité pour ce crack capable de se rappeler, dans l'ordre, six paquets de cartes mélangées.
A 43 ans, Dominic O'Brien vient de remporter, pour la septième fois, les championnats du monde de la mémoire, organisés à Londres en août 1999. Battant vingt concurrents venus de six pays, il a pulvérisé un record en retenant 316 chiffres en 5 minutes seulement. Son challenger, Andy Bell, a fait tomber le record à l'heure: 1820 chiffres. Une performance étonnante pour ce dyslexique qui n'a pas dépassé le niveau de la seconde.
 

 
Parcours de golf
Son secret ? Dominic est un bûcheur. "Ma mémoire naturelle est médiocre. Je travaille en permanence, comme un golfeur qui essaie d'améliorer son swing", confesse-t-il. Voici treize ans qu'il exerce, depuis qu'il a été fasciné par la performance télévisée de Creighton Carvello, capable de mémoriser 52 cartes en moins de trois minutes. Trois mois d'entraînement intensif plus tard, il égalait son modèle ...
Sa technique ? "A chaque carte, j'attribue une image. Tony Blair pour le 10, par exemple (puisque le Premier Ministre britannique habite au 10, Dowing Street). James Bond, alias 007, pour le 7, etc.", explique Dominic O'Brien. Pour mémoriser l'ordre des cartes, il ne lui reste plus qu'à distribuer chaque image - ou personnage - sur un trajet imaginaire. Le patient du psychologue russe A. Luria remontait la rue de son enfance. Dominic, lui, arpente un parcours de golf.

Travaux et découvertes  Up Page
Analyse de sa mémoire
"En fait, la plupart de ces 'stratèges' imposent un sens et une structure à un matériau qui en est dépourvu pour eux", analyse Fernant Gobet, de l'université de Nottingham (Royaume-Uni). Ce psychologue a payé plusieurs sujets pour qu'ils dopent leur mémoire, puis timulé en détail leur développement sur ordinateur. L'un d'eux, un athlète, associait les chiffres entendus à la distance qu'il aurait alors parcourue en un temps similaire. "Classique: il faisait des associations entre les éléments à apprendre et d'autres éléments déjà stockés dans sa mémoire." Il faut ensuite classer les informations.
"Les maîtres en mnémotechnique utilisent alors une structure de retrait - en fait uns structure hiérarchique - qui leur permet d'indexer ces éléments de manière à pouvoir ensuite les récupérer. Ces structures font appel à la mémoire à long terme et dépendent beaucoup de la personnalité", précise le chercheur. Le green de notre champion britannique se transformera ainsi en un arbre pourvu de multiples branches chez un amoureux de la nature.
Malheureusement, plus le truc est artificiel moins l'information persiste. Chaque nouvelle liste d'éléments remplace la précédente. Une difficulté que ne rencontrent apparemment pas les personnes "naturellement douées", capables de se souvenir d'hallucinantes séries de chiffres jusqu'à plusieurs mois plus tard. Les culturistes, eux, doivent s'armer de plusieurs "structures de retrait" pour retenir plusieurs listes à long terme. "En fait, les champions traitent l'infomation plus profondément qu'en s'en souvenant simplement. Mais toutes les mnémotechniques, dont l'efficacité a été démontré expérimentalement, sont difficiles et dévorent du temps, conclut Fernand Gobet. Beaucoup se lassent de cette gonflette intellectuelle."
Une personne avec un QI (quotient intellectuel) moyen se souvient d'environ sept chiffres, énoncés au rythme d'un nouveau toutes les deux secondes. Un individu avec un QI élevé s'en rappelle de 10. L'Allemand Günter Karsten en a retenu ... 400 !

Citations et prix Nobel  Up Page
Ce quon retient de lui

Comment il voit le monde  Up Page
Sa vision du futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Science & Avenir octobre 2000 n644
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir