Nuraghi
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Entre 1 400 et 900 av. J.-C., des milliers de forteresses colossales, les nuraghi, ont été bâties en Sardaigne. Les connaissances relatives aux peuples qui les érigèrent sont encore minces et leur civilisation demeure un des plus puissants mystères de l'archéologie méditerranénne.
 
Tour d'angle sud du nuraghe Losa (Abbassanta), de planimètre triangulaire, avec de chaque côté les restes de tours appartenant à un premier rempart esterne.
Entrée du nuraghe Losa, protégée par une tour.
A l'intérieur du parement de la tour principale des nuraghi se trouve un escalier en colimaçon, qui permet d'accéder aux étages supérieur. Ici, celui du nuraghe de Santa Antine.
7 000 enceintes cyclopéennes
Plus de 7 000 nuraghi sont actuellement conservés, répartis sur toute la surface de l'île.
Il existe, tout d'abord, de nombreux nuraghi simples se composant d'une seule tour tronconique, de deux ou trois étages. Ces monuments simples sont les plus nombreux. Il existe aussi des monuments complexes, qui se composent d'une tour principale, insérée dans une véritable forteresse, munie de remparts, de tours d'angles et de bastions.
Une architecture massive et élaborée.
Ces forteresses, à l'image du nuraghe de Santa Antine (Torralba), sont faites de blocs polygonaux irréguliers, souvent de dimensions très considérables, notamment dans la partie inférieure des murailles. Les structures sont en pierre sèches; l'emploi de terre argileuse pour lier les blocs n'a été que très rarement observé et correspond probablement à des phases de réfections assez tardives.
Vue de la tour principale (ou donjon) du nuraghe de Santa Antine, encore conservée sur près de 18 m de haut.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Archeologia décembre 2005 n428
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir