Nuit de l'écroulement des Mondes
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Le Livre des Morts
Le Livre des Morts des anciens Égyptiens est l'un des plus vieux documents écrits que les hommes du passé nous ont légués. Il existait déjà (tout au moins les chapitres les plus importants) vers 2700 ans avant J.-C., sous le règne de Men-kau-ra, pharaon de la IVe dynastie. Mais il pourrait remonter encore plus loin et dater du IVe millénaire avant notre ère.
L'un des leitmotive de ce Livre des Morts et des autres textes de la même époque est la succession de catastrophes cosmiques qui a prévalu depuis la création des hommes, la fréquence de l'écroulement des mondes. Les anciens textes égyptiens insistent particulièrement sur "la Nuit de l'écroulement des mondes" qui semble avoir été une catastrophe de réelle envergure, tout au moins au niveau de l'Afrique du Nord.

Comprendre simplement  Up Page
Peuple de l'Ouest
De nombreux arguments laissent à penser que l'Afrique du Nord a probablement été victime d'un impact cosmique d'origine cométaire assez important, qui pourrait dater du début du Ve millénaire ou même de la fin du VIe millénaire avant J.-C. (autour de la date historique –5000). Plusieurs auteurs sérieux pensent en effet que l'Égypte archaïque était très différente géographiquement de l'Égypte historique, qui commence pratiquement avec Ménès, le pharaon qui vécut vers –3300 et qui fonda la première dynastie. Certains documents semblent indiquer que les premiers Égyptiens venaient de l'ouest, d'où ils furent chassés par le cataclysme cosmique, et qu'ils s'intégrèrent avec une seconde ethnie venant du sud, à une population beaucoup plus primitive qui vivait déjà sur les bords du Nil.

Domaines de présence  Up Page
Fleuve fossile
Cette migration forcée des pré-Égyptiens nous pousse à soupçonner un impact saharien. Car il est certain que cette zone immense, qui est aujourd'hui le plus grand désert du monde (avec environ huit millions de kilomètres carrés) et l'un des plus arides, était un territoire fort accueillant et verdoyant, habité dès la haute préhistoire. L'ancien Sahara était baigné par un grand fleuve, le fleuve des Tritons, qui coulait du sud au nord, parallèlement au Nil, et au bord duquel évidemment devaient vivre principalement les populations de l'époque. Le tracé de cet étonnant fleuve fossile, fort important apparemment, a pu être reconstitué avec précision car il a laissé son empreinte indélébile. Le fleuve des Tritons descendait du Hoggar, et après un cours de 2000 km et la traversée de deux lacs importants (lacs Tritonis et Pallas) se jetait dans le golfe de Gabès, qui avait une géographie sensiblement différente de celle d'aujourd'hui.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Lieu de l'impact
L'avenir pourra peut-être confirmer cet impact saharien, le dater avec précision quand on connaîtra mieux le passé des fragments de Héphaïstos (Météorite de Farmington), et aussi localiser la région de l'impact d'une manière plus précise. En tout cas, cette hypothèse saharienne présente de multiples avantages, car elle explique d'une manière fort plausible à la fois le début ou l'accélération de la désertification du Sahara, l'exode des pré-Egyptiens et leurs innombrables allusions à cette Nuit de l'écroulement des mondes qui, apparemment, les avait sérieusement traumatisés. Bien que sa datation soit délicate, nous penchons pour moins de 2000 ans avant Ménès, disons vers –5000.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Sens de la Vie
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Baisse brutale du niveau des lacs
La Lac Van, dans l'Est de l'Anatolie, présente un intéressant sommet en son milieu. On y retrouve l'isotope 18 de l'oxygène, ainsi que la présence dans son eau de Mg et Ca (Manganèse et calcium), en nette augmentation depuis - 4 190 av. J.-C.
Le lac Bosumtwi, au Ghana, atteignait une altitude de 60 mètres, il y a 6 000 ans. Il semblerait que le lac Bosumtwi ait perdu 30 mètres d'altitude, en l'espace de 3 000 à 4 000 ans.