Nébuleuse du Crabe en 1006
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Etoile à neutrons
La Nébuleuse du Crabe, dans la constellation du Taureau, est le vestige d'une étoile ayant explosé en 1006. En son centre se trouve un pulsar, une étoile à neutrons qui balaye l'espace de faisceaux radio.

Comprendre simplement  Up Page
Trois témoignages
Dans un premier document chinois, le Song Huiyao Jigao, daté du 30 mai 1006, le directeur du bureau astronomique rapporte que le 1er mai une étoile brillante de couleur jaune est apparue à l'Est de Kulou et à l'Ouest de Qiguan, (deux groupes d'étoiles situés respectivement dans les Constellations du Centaure et du Loup) à trois degrés dans la loge de la Lune Di, puis que sa luminosité a progressivement augmenté.
Le Wenxian Tongkao relate le 06 mai qu'une étoile Zhoubo (une expression peu courante se référant à une lumière jaune) est apparue dans le Sud de Di et à un degré Ouest de Qiguan: "Sa forme est celle d'une demi-lune et elle a des rayons pointus. Elle est si brillante que l'on peut voir les choses clairement grâce à sa lumière. Pendant le huitième mois lunaire (27 août - 24 septembre 1006), en suivant la roue céleste (le mouvement annuel des constellations), elle a sombré sous l'horizon, puis, durant le 11e mois lunaire, elle a été observée de nouveau dans Di, à l'aube dans la direction du Sud-Est."
En Egypte, Ali ibn Ridwan écrit dans le commentaire sur le Tétrabiblos de Plotémée: "J'ai été témoin d'un spectacle au début de mes études. Il est apparu dans la 15e degré du signe du Scorpion, à l'opposé du Soleil, ce jour-là dans le 15e degré du Taureau. C'était un corps céleste circulaire 2,5 à 3 fois plus gros que Vénus. Il resta en ce lieu et se décala jour après jour avec son signe zodiacal jusqu'à ce que le Soleil soit en sextile avec cete astre (décalé de 60 degrés) dans le signe de la Vierge, où il disparut d'un coup." Ali ibn Ridwan n'indique pas la date de la découverte, mais les références à la longitude du Soleil, de la Lune et des planètes permettent de dater la première observation au 30 avril 1006.

Domaines de présence  Up Page
PKS 1459-41
En 1965, les restes d'une supernova ont été identifiés en longueur d'onde radio à environ deux degrés de la position prévue. Connue sous le nom de PKS 1459-41, le reliquat est une coquille d'un diamètre d'environ un demi-degré accompagnée de deux arcs brillants. Malgré le léger écart de position, il ne fait aucun doute qu'il s'agit des restes de la supernova de 1006. Sa structure très symétrique est en effet cohérent avec un âge d'un millier d'années, et aucun autre vestige de supernova ne se trouve à moins de dix degrés.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Pour la Science novembre 2005 n337
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir