Naine brune
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
C'est une proto-étoile qui n'a pas été finie. Pour simplifier, les grands nuages d'hydrogène (principalement mais contenant aussi hélium, silicates, métaux...) qui se trouvent dans les galaxies subissent parfois une "instabilité gravitationnelle" qui en fait s'effondrer une partie sur eux-mêmes, à cause de la force de gravitation. La matière s'écroule alors en spirale jusqu'à atteindre des dimensions telles que la densité et la température au centre deviennent très importantes, tellement importantes qu'elles sont suffisantes pour engendrer des réactions nucléaires: l'étoile est née. Pendant ce temps une faible partie du nuage périphérique reste sur des orbites stables sur lesquelles ses constituants se rassemblent doucement pour finalement former astéroïdes et comètes, puis finalement des planètes s'il y a assez de matière.

Comprendre simplement  Up Page
Observations
Les naines brunes sont des astres froids qui rayonnent essentiellement dans une partie du spectre électromagnétique, l'infrarouge. Grâce au télescope de l'ESO, équipé d'une caméra infrarouge et basé à l'Observatoire de La Silla, au Chili, Daniel Apai de l'Institut d'Astronomie Max-Planck, a pu étudier plusieurs naines brunes dans la nébuleuse d'Orion, en novembre et décembre 2001. Parmi celles-ci, une jeune âgée de 2 à 4,5 millions d'années et baptisée Cha HA 2 ainsi qu'une autre qui date de 500 à 650 millions d'années et qu'on a appelée LP 944-20.
Daniel Apai estime que les observations confirment que le modèle d'évolution des naines brunes est bien celui qu'on pense. Les naines brunes naissent par contraction d'un nuage de gaz et de poussière sur lui-même. Durant ce processus, des disques de matière se forment autour de certaines d'entre elles. Ceux-ci finissent par disparaître avec le temps.
Les naines brunes sont des étoiles peu massives qui ne brillent pas. En effet, celles-ci n'ont pas les conditions de température et de pression requises pour déclencher les réactions nucléaires -la transformation de l'hydrogène en hélium puis en éléments plus lourds- qui leur permettraient de briller comme notre Soleil. Les astronomes ont prédit l'existence des naines brunes dès 1963 mais il a fallu attendre 1995 pour en apercevoir une.

Domaines de présence  Up Page
Planètes de naines brunes
Un même processus semble en action dans les disques entourant les naines brunes, petites étoiles avortées, et dans ceux qui gravitent autour des étoiles de masse intermédiaire comme le Soleil. C'est ce qu'indique une équipe italo-américaine qui a analysé en 2006 les spectres infrarouges de nombreux jeunes disques. A l'instar de ceux qui gravitent autour des étoiles en formation, les grains de poussières des petits disques entourant les naines brunes s'agglomèrent, ceux de la taille du micromètre se cristallisent puis se concentrent dans le plan équatorial du disque. Un procédé de formation planétaire universel ?

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Formation identique aux étoiles
Les naines brunes forment une classe d'astres à part, de masse intermédiaire entre les planètes et les étoiles dont le mécanisme de formation est encore inconnu. Des astronomes de l'Institut d'astronomie et d'astrophysique (ASIAA) de l'Academia Sinica ont découvert de nouvelles preuves permettant de rapprocher ce mécanisme de formation à celui des étoiles.
Une étoile naît de la contraction par gravité d'un nuage riche en hydrogène, la contraction du gaz entraînant son échauffement. Si ce dernier est suffisant, il peut initier des réactions thermonucléaires au cœur du nuage. L'étoile entre alors dans sa séquence principale stable pendant laquelle son noyau, initialement et essentiellement constitué d'hydrogene et d'hélium, va progressivement se transformer en hélium uniquement.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Taiwan 16 janvier 2009 n°21
Cybersciences
La Recherche (AFP)
Recherche décembre 2005 n392
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir