Murailles de Pohnpei (Micronésie)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Depuis les simples maisons sur pilotis des premiers Lapitas jusqu'aux moai géants de l'île de Pâques, les insulaires du Pacifique ont élaboré une diversité de styles architecturaux et artistiques. L'un des exemples les plus mystérieux en est Nan Madol, siège d'une ancienne dynastie sur l'île de Pohnei, en Micronésie. Les Pohneiens, à partir de 500 de notre ère environ et pendant un millier d'années, ont édifié une centaine d'îlots artificiels sur une étendue plate constituée de récifs. Sur ces fondations, ils ont bâti des maisons, des édifices de cérémonies et de robustes tombes creusés dans d'épaisses colonnes de basalte.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
National Geographic mars 2008 n102
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Les murailles d'un ensemble tombal, à Pohnpei, ont été édifiées pour les gouvernements de Nan Madol, vers 1350 de notre ère. Les ouvriers n'ont pas gravé la pierre mais ont ajusté les unes aux autres des colonnes basaltiques naturelles _ dont certaines pèsent plus de 10 tonnes.