Modèle de Göppert-Mayer
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
En 1949, la physicienne d’origine allemande Maria Geoppert-Mayer proposa un modèle radicalement différent pour expliquer la stabilité exceptionnelle de certains noyaux. Les nucléons se répartiraient sur des couches semblables à des pelures d’oignons, traduisant l’intensité de leur liaison.
Les noyaux les plus stables auraient leur dernière couches de protons ou de neutrons pleine. Cette interprétation fit d’elle l’une des deux seules femmes, avec Marie Curie, à obtenir un prix Nobel de physique, qu’elle partagea en 1963 avec Hens Jensen et Paul Wigner.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans
Maria Goeppert-Mayer (1906-1972) surnommée par Wolfang Pauli la "madone de l’oignon" ou quand la science et la magie s’unissent pour le meilleur ou encore les nombres magiques de la physique nucléaire, soit : 2,8,50,82,126. Parmi eux, le plomb 208 (82 protons et 126 neutrons), ou le calcium 40 (20 protons et vingt neutrons), qui sont des noyaux particulièrement stables.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
"Lorsque Teller et moi écrivions sur l'origine des éléments chimiques, je suis tombée sur les nombres magiques. Nous avons trouvé quelques rares noyaux qui possédaient plus d'isotopes ou qui étaient beaucoup plus fréquents que ne pouvaient l'expliquer notre théorie ou une simple théorie du continuum. Puis j'ai découvert que ces noyaux avaient une propriété commune : ils avaient 82 neutrons, quel que soit le nombre de protons, ou bien ils avaient 50 neutrons. 82 et 50 sont les ‘’ nombres magiques’". Le fait que ces noyaux se présentent plus souvent, tend à indiquer qu'ils ont une stabilité spéciale qui a dû forcément jouer un rôle dans la formation des éléments.
"J'ai pris connaissance par la suite des travaux d'Elsasser datant de 1933.Les nombres magiques ont été non seulement confirmés par les nouvelles connaissances, mais ils se manifestaient de manière bien plus claire dans tous les processus atomiques possibles. Il n'était plus possible de maintenir qu'il s'agissait de rencontres fortuites. "Les nombres magiques, comme nous le savons aujourd'hui sont 2, 8, 20, 28, 50, 82, et 126."

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Source
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir