Mochica
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

© Potiers Mochicas

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard

Comprendre simplement  Up Page
Dignitaire mochica
La chambre funéraire d'un riche seigneur moche (IIIe siècle de notre ère) a été dégagée au nord de Lambayeque, au Pérou. En 1987, la même colline avait livré le tombeau du Seigneur de Sipan (Science et Vie n°697, mars 2005), considéré à ce jour comme la plus importante découverte archéologique d'Amérique.
 
Masque de chaman
Sourcils hérissés, yeux en coquillage et pupilles d'ardoise: un exceptionnel masque mortuaire mochica a été découvert (fin 2007 / début 2008) dans une tombe du IVe siècle de notre ère, au nord-ouest du Pérou. L'objet en cuivre doré, large de 23 cm, a été mis au jour dans une sépulture située au pied de la pyramide de la Lune (voir Sciences & Vie, n°660 et n°697), non loin de Trujillo.
Assis au fond d'un puits façonné en adobe, le mort, âgé d'environ 40 ans, semblait veillé par le masque, intentionnellement placé sur ses genoux, en vis-à-vis, et non sur son visage comme à l'accoutumée. Selon Chauchat (CNRS), auteur de la trouvaille, "la tombe se trouvait dans une zone sacrificielle". L'analyse du squelette a révélé la présence de plusieurs malformations congénitales, dont un bras atrophié. Dans les Andes, les devins, chamans ou "curandelos", étaient souvent choisis chez les individus porteurs d'anomalies (ancêtres ou aliénigènes ?), et considérés comme "huacas", sacrés. Moins d'une dizaine de masques mochicas d'une telle qualité est connue dans l'ensemble du Pérou.

Domaines de présence  Up Page
La Huaca del Sol
Sur la côte nord du Pérou, près de Trujillo, les Moches (ou Mochicas) ont régné en maîtres bien avant la colonisation hispanique. La pyramide de Huaca du Soleil et son escalier de 20 mètres de hauteur conservent les peintures murales des rituels de cette civilisation disparue.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Culture Moche
Une équipe d'archéologues polonais a remis au grand jour, en juin 2008, les ruines d'un palais et d'un tombeau Mochica dans la vallée de Culebras, à 300 km au nord de Lima, la capitale péruvienne. La culture Moche est une culture précolombienne qui s'est étendue le long de la côte nord péruvienne, entre l'an 100 et l'an 700 après JC. Les scientifiques, issus du centre de recherche précolombien de l'Université de Varsovie, ont été épaules par leurs homologues de l'Université catholique de Lima.
La qualité des ruines découvertes pourrait permettre au palais d'être entièrement reconstitué. Le tombeau, situé en-dessous du palais, contient les restes de neuf corps, dont 4 enfants et probablement un guerrier. Cette découverte est importante car elle "repousse les limites de l'influence de la culture Moche d'une centaine de kilomètres vers le sud", explique Milosz Giersz, le chercheur à la tête de l'équipe.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Pologne
Civilisations disparues Jean-Paul Barbier
Derniers Mystères du Monde Sélection du Reader's Digest
Science & Avenir août 2007 n726
Science & Avenir février 2008 n732
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Tête Chavin (1 000 av. J.-C.)
Un petit récipient à chaux (début du Ier millénaire av. J.-C.). Haut de 7,2cm. Ce mortier sert à broyer les feuilles de coca.

 
Félin Chavin (1 000 av. J.-C.)
Mortier de pierre, Chavin, représentant un félin dressé sur ses quatre pattes. Il date du Ier millénaire av. J.-C.

 
Félin mochica (100-200 ap. J.-C.)
Cet objet témoigne de l'habileté des métallurgistes mochicas. Cette tête de félin est faite d'une tôle en alliage de cuivre et d'or, les dents et la langue étant en coquillage, comme les yeux. Ier ou IIee siècle ap. J.-C. On peut le trouver au Musée Barbier-Mueller d'art précolombien, à Barcelone.

 
Félin mochica (100-200 ap. J.-C.)
Statue en pierre typique du style de Recuay, contemporaine du style mochica moyen et récent (100-700 ap. J.-C.). D'une hauteur de 73 cm, on peut le voir au Musée Barbier-Mueller d'art précolombien, à Barcelone.

 
Parure de nez (moustache)
Cet anneau de nez en or n'est pas le bijou mochica le plus élaboré que l'on connaisse, mais il illustre la pureté stylistique dont cet art est empreint. Long de 14 cm, on le trouve au Musée Barbier-Mueller d'art précolombien, à Barcelone.

 
Vase-portrait (200-700 ap. J.-C.)
Les vases-portraits en terre cuite sont parmi les pièces les plus fameuses de la céramique mochica. Cette tête masculine est représentée avec un rare réalisme. Ce vase date de 200-700 ap. J.-C. D'une hauteur de 23,9 cm, on le trouve au Musée Barbier-Mueller d'art précolombien, à Barcelone.

 

 
Vases
Vases en terre cuite Chavin Cupisnique illustrant la naissance d'une forme qui durera jusqu'à la conquête: celle de vase en goulot en forme d'étrier.

 
Orfèvrerie Mochica
Des gants faits de sept feuilles d'or martelées recouvraient les mains des chefs et des prêtres mochica défunts, dont le corps momifié était entièrement recouvert de pièces d'orfèvrerie.
 

Plusieurs siècles avant l'arrivée des conquistadores, dans les vallées fluviales de la côte nord du Pérou, les notables défunts du peuple mochica portaient sur leur visage des masques en or incrustés d'émeraudes. En 1536, Jiménez de Quesada, suivi de cinq cents soldats, quitte Santa Marta, sur la côte nord-ouest de la Colombie. Arrivé au pays des Chibchas, sur le plateau de Bogota, il ramènera de Muzo 1185 émeraudes.
 
Vase mochica et indien quechua