Mégalithes dans le monde
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Leur présence
Ces monuments, de la simple pierre au vaste ensemble couvrant des kilomètres, se trouvent de l'Europe au Japon, et en Afrique comme en Amérique du Nord. En tout, ils seraient plus de cent mille. La répartition géographique des monuments surprend souvent les non-initiés. La France en compte environ six mille sept cents, répartis en deux groupes bien distincts. Les menhirs (pierres levées isolées) se trouvent essentiellement en Bretagne, tandis que les dolmens (ensembles comportant des pierres dressées soutenant un mégalithe posé sur le dessus, formant ainsi une sorte de chambre primitive ouverte aux quatre vents) se concentrent surout dans le Périgord.
Dans le reste de l'Europe, la répartition est très inégale: l'essentiel de la péninsule Ibérique, la Corse, le Massif central, une partie des îles britanniques (la Cournouailles, le pays de Galles, le nord de l'Europe, les rivages est de l'Irlande); au nord de l'Europe, les rivages suédoises de la Baltique. Le Brandenburg constitue la limite est du mégalithisme. Il semblerait que très tôt les plaines de la Russie actuelle étaient déjà occupées par un peuple n'ayant pas les mêmes croyances que les pacifiques cultivateurs néolithiques.
 
Il y a près de neuf cents cercles de pierres connus dans le Royaume-Uni. L'étude réalisée par le professeur Alexandre Thom a montré que ces pierres formaient diverses figures géométriques, dont certaines suggèrent un haut degré d'évolution de la pensée mathématique. l'un des anneaux vraiment circulaires a été baptisé Des Hommes du Roi. Il se trouve près d'Oxford. D'un diamètre d'environ 30 m, ce cercle est fait d'un nombre de pierres difficile à préciser.
L'Irlande est aussi fort bien pourvue en vestiges mégalithes. Ce pays compte plus de mille cairns, dont les plus connus sont ceux de la vallée de Boyne, à 50 km au nord de Dublin, où les immenses tertres de Newgrange, Knowth et Dowth dominent le paysage.
Il existe en Afrique, un grand nombre de sites non étudiés. Dans le nord, au Maroc, le cercle de pierresz de Msoura, de 60 m de diamètre, est comparable à n'importe lequel des grands cercles d'Europe. Plus au sud, entre les fleuves Sénégal et Gambie, quelque huit cents cercles  ont été découverts, preque autant qu'en Grande-Bretagne ! En outre, on peut compter près de deux mille menhirs. A l'autre bout du continent, au Zimbabwe, d'autres cercles, d'autres monuments retiennent l'attention des chercheurs; par exemple le site des Balancing rocks, près de Salisbury.
Certains archéologues ont tiré l'argument de ces vestiges pour avancer l'idée que les bâtisseurs des monuments mégalithiques seraient venus d'Afrique en Europe en passant par la péninsule Ibérique. Déjà Geoffroi de Monmouth dans son "Histoire des rois de Bretagne", rapporte la tradition selon laquelle les grandes pierres qui forment ce qu'il appelle l'Anneau du Roi (sans doute Stonehenge) ont été à l'origine apportées d'Irlande par des géants "depuis les confins de l'Afrique".
 
Dolmen, tumulus et menhir
Tables de pierre, cercles magiques, menhirs, les constructions mégalithiques sont les plus anciens monuments de l’humanité.
Les monuments les plus caractéristiques de cette époque lointaine sont les dolmens et les menhirs. Ces deux mots, d’origine celtique, signifient respectivement "table de pierre" et "pierre longue".
Carnac, pays des menhirs par excellence, constitue sans aucun doute le site mégalithique le plus impressionnant.
Les mégalithes "grandes pierres", en grec, suscitent depuis des siècles l’intérêt des archéologues sans qu’ils aient pu en percer totalement tous les secrets.
 
Pierre de taille
Sous ce nom les archéologues ont classé un certain nombre de monuments de caractère architectural ou sculptural qui ont en commun la taille énorme des pierres utilisées et aussi leur côté assez fruste. Cette appellation reste une convention dans les milieux archéologiques et le fait que les spécialistes aient groupé des monuments si divers sous une même étiquette a favorisé nombre de confusions dans l'esprit du public et chez certains auteurs, étrangers aux méthodes scientifiques de l'archéologie.

Comprendre simplement  Up Page
Qu'est-ce qu'un mégalithe ?
Tous ces enclos sacrés ne sont pas circulaires. On en rencontre de plan rectangulaire, ovalo-quadrangulaire comme pour Althofen et Altheim (Allemagne) ou encore véritablement carré comme pour Makotrasye (Tchéquie) dont la fonction pour une large part d'observation astronomique en même temps que cultuelle (voué au culte) est hautement probable (première application du principe du triangle de Pythagore, observation et culte de la Lune et du Soleil en rapport avec la forme du champ cultivé, etc).

Domaines de présence  Up Page
Centre du monde
L'enceinte est par excellence le centre du territoire sinon du Monde; on y pénètre difficilement comme le suggèrent les séries de fossés et de palissades _marques indélébiles de la fondation, de la création séparant le sacré du profane, le cosmos du chaos_ par un rite de passage conduisant à un lieu de réunion dont le sens profond pour l'heure nous échappe. Comme disait André Leroi-Gourhan, le langage est le grand absent de la Préhistoire.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Définition
Megalithe (du grec megas, grand, et lithos, pierre) Monument érigé avec un seul ou plusieurs bloc de pierre assemblés
Cromlech (breton crom, rond, et lech, pierre) ou cercle de pierres
Menhir (breton men, pierre, et hir, longue) ou pierre levée
Tumulus (ou tumuli) Grand amas artificiel de terre ou de pierres élevé au-dessus d'une sépulture
Dolmen (breton dol, table et men, pierre) Table ou dalles de pierre constituant les parois d'une chambre funéraire

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Anthropologie tome I Cartailhac, Hamy & Topinard 1 890
Archeologia
Dinosoria
Grand Livre des Enigmes Abonnements France Novembre 1997
Mégalithes mystérieux Guy Rachet
Revue préhistorique tome I Paul Cazalis de Fondouce 1 875
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Une communication de M. le général Faidherbe sur les dolmens de l'Algérie a soulevé la question du sens de la marche des peuples qui ont élevé les monuments mégalithiques. Après avoir examiné en Algérie plus de cinq à six mille dolmens, M. Faidherbe a acquis la conviction que ces monuments sont les mêmes que ceux de l'Europe, et qu'ils sont dus à un même peuple, allant du nord au sud, qui, mis en contact avec les populations qu'il traversait, a emprunté à celles-ci, dans chaque région, certains caractères spéciaux.
 
Dolmen au Portugal
Le rapport de M. Turbino fait état des découvertes archéologiques dans la péninsule ibérique, au Portugal, découverte mentionnée par M. le chevalier da Silva. On vient de faire, nous écrit-il, l'intéressante découverte d'un dolmen colossal intact dans la province de Minho, dans le diocèse de Braga, au lieu appelé Ancora. La pierre qui forme la table a plus de 3 mètres en carré. Ce dolmen est placé sur un tertre artificiel, qui est entouré par une construction grossière de pierres, ayant 37 mètres de circonférence. Il est au milieu des bois, assez éloigné des villages, et c'est pour cela qu'il est si bien conservé et que son existence est restée ignorée jusqu'aujourd'hui.
M. da Silva avait fait remarquer au congrès de Bordeaux que l'on avait trouvé encore aucun vestige des dolmens dans la province de Minho, et que pourtant le nom d'antas, qui en portugais s'applique aux dolmens, y était fréquent comme le nom de localité pour laisser supposer qu'il devait y en avoir. Cette découverte, qui vérifie ces prévisions, offre certainement de l'intérêt.
 
Dolmen en Bulgarie
Dans la région située au nord d'Andrinople, les frères Skorpil ont signalé de nombreux monuments mégalithiques, cromlechs, dolmen, menhirs et pierres de sacrifices. Les restes de dolmens décrits sont au nombre de soixante, ceux de cromlechs ou de pierres de sacrifices (?) au nombre de douze; les plus nombreus se trouvent dans la localité appelée Gerdeme. Notamment cette esquisse d'un dolmen ruiné près de Gerdeme, remarquable par l'ouverture en forme de fenêtre que l'on voit percée dans la dalle du fond.
Les auteurs attribuent les monuments mégalithiques de cette région aux Galates, qui dominèrent pendant soixante-dix ans en Thrace; leur ville principale était Tylis, dont il faudrait, selon eux, chercher l'emplacement près de Gerdeme.