Mars Reconnaissance Orbiter (MRO)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans
Mars Reconnaissandce Orbiter (MRO) a mis sept mois pour parvenir jusqu'à Mars. Vendredi 10 avril 2006 elle s'est mise en orbite autour de la planète sans aucun problème. "Je suis vraiment soulagé, c'était parfait", a lancé Jim Graf, le chef du projet MRO.
"Nous ne pouvions pas avoir programmé cette mission mieux que cela" a-t-il ajouté, soulignant que la sonde était réapparue de l'autre côté de Mars exactement au moment prévu, à une seconde près. Car la sonde avait en effet perdu le contact radio avec la Terre pendant 30 minutes en passant derrière Mars et ce, six minutes avant la fin de la phase de 27 minutes d'allumage du moteur pour freiner sa vitesse de 20% et lui permettre de se faire happer par la force d'attraction martienne. Au début de ses révolutions de 35 heures autour de la planète rouge, le MRO suivra une orbite elliptique de 400 à 44 000km au-dessus de Mars.
Mais d'ici à deux semaines, les ingénieurs de la Nasa manoeuvreront pour commencer son freinage atmosphérique afin de la ramener progressivement en orbite circulaire basse, de 320 à 410 km au-dessus de la surface de la planète dont elle fera le tour en deux heures. C'est à partir de là que la sonde commencera sa véritable mission d'observation de 25 mois. Selon Doug McCuistion, directeur du programme de la Nasa, la sonde "va permettre de considérablement étendre notre compréhension scientifique de Mars, de préparer les deux prochaines missions robotiques sur son vol - Phoenix et Mars Laboratory - d'ici à la fin de la décennie."

Domaines de présence  Up Page
Les instruments à bord
MRO survolera la surface de la planète rouge à une altitude variant de 320 à 410 km, 20% plus basse que les autres orbiteurs. La sonde pourra ainsi envoyer dix fois plus de données et d'images que l'ensemble des trois sondes déjà envoyer en orbite autour de Mars.
Pour sa quête d'eau, le MRO utilisera un spectromètre détectant des minéraux liés à la présence d'eau, un radar capable de pénétrer le sol pour voir la présence de glace ou d'eau, et un radiomètre analysant les poussières atmosphériques, la vapeur d'eau et les températures. Pour scruter la surface du vol, la sonde dispose de trois caméras dont l'une a le plus grand objectif télescopique jamais envoyé pour observer une planète.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Sonde MRO

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Etats-Unis
BE Royaume-Uni
Montpellier plus
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Beagle 2
Le Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA a utilisé en avril 2007 sa caméra haute résolution pour prendre des photos couleur de la région de la planète Mars se trouvant à proximité du lieu d'atterrissage prévu pour Beagle 2. Mais les vues prises par HiRISE (pour High resolution Imaging Science Experiment), une caméra pourtant d'une qualité exceptionnelle, ne recèlent aucun indice sur le sort du robot britannique perdu en décembre 2003 (voir Actualites Scientifiques au Royaume-Uni, janvier 2004, p.34 et novembre 2004, p.34).
HiRISE a en particulier couvert le cratère H2O pour lequel l'équipe Beagle 2 avait développé un intérêt particulier. En 2005, l'équipe annonçait avoir trouvé ce qu'elle pensait être les restes de Beagle 2, situés dans ce cratère de 19 mètres de diamètre...