Manuel de l'enseignant:
la communication
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
La communication a pour but de mieux faire comprendre à l'élève les exigences linguistiques de chacun des six domaines d'étude obligatoires au Canada. On reconnaît en effet que la langue est au cœur de l'apprentissage, quel que soit le domaine étudié. La communication n'exige pas que tous les enseignants se transforment en professeurs de langue, mais plutôt qu'ils comprennent le rôle que joue le langage dans leur(s) domaine(s) respectif(s), et qu'ils en tiennent compte systématiquement dans leur méthode pédagogique. L'objectif est d'encourager chez l'élève l'apprentissage dans toutes les disciplines en améliorant ses compétences langagières dans chacune.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans
L'incorporation de la communication aux programmes des écoles de la Saskatchewan de la maternelle à la 12e année a pour but d'encourager chez l'élève l' apprentissage dans toutes les disciplines en améliorant ses habiletés langagières dans chaque matière. On cherche ainsi à former des élèves capables de saisir la signification et l'ordre des choses, et capables de les communiquer de manière efficace aux autres.

Domaines de présence  Up Page
Définition
La communication en tant qu'apprentissage essentiel commun s'intéresse aux exigences linguistiques de chaque discipline. L'enseignant joue un rôle capital dans l'amélioration des connaissances de l'élève en l'amenant à développer des habiletés de communication dans toutes les disciples. La communication se définit donc, en grand partie, en fonction des stratégies d'enseignement nécessaires pour aider les élèves dans cette tâche. Cela n'exige pas que tous les enseignants se transforment en professeurs de langue, pas plus que cela n'élimine la responsabilité qui est la leur d'enseigner le contenu et les démarches propres à chaque matière.
 
En tant qu'apprentissage essentiel commun, la communication reconnaît premièrement que les exigences linguistiques de toutes les disciplines scolaires doivent être clarifiées et, deuxièmement, que l'on doit apporter un soutien aux enseignants qui assument la responsabilité de ces exigences. Cette clarification et ce soutien ont pour objectif primordial d'aider les élèves à mieux comprendre toutes les disciplines à leur programme.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Philosophie
La communication s'appuie sur trois principes importants qui illustrent la relation existant entre le langage, la pensée et l'apprentissage.
 
Dans chaque matière l'apprentissage se fait grâce au langage. L'apprentissage et le développement d'habiletés langagières dans les quatre modes du langage - audition, expression orale, écriture et lecture - sont étroitement liés et sont inséparables de l'apprentissage dans chaque domaine d'étude. Cela signifie que le développement des habiletés langagières est indispensable au développement continu des connaissances dans chaque matière.
 
Le développement des habiletés langagières est le produit d'expériences planifiées dans les quatre modes - audition, expression orale, écriture et lecture. Une personne apprend à écrire tout en apprenant à parler à écouter. C'est en faisant appel à chacune de ces habiletés qu'on les améliore.
 
Certaines exigences linguistiques sont unique à une discipline, d'autres sont communes à toutes les disciplines. Par exemple, si on veut, à la lecture d'un passage littéraire, en apprécier le style, il ne faut pas se préoccuper de disséquer le texte mais plutôt se montrer réceptif au ton général du texte. Par contre, lorsqu'on tente de comprendre des problèmes mathématiques ou des équations algébriques, il faut prêter attention au moindre détail. C'est pourquoi on doit incorporer l'enseignement du langage à tous les cours. Cet enseignement (sauf pour les cours de langue) doit répondre aux besoins langagiers de chaque discipline: en fonction du discours de l'enseignant, du langage des manuels, du vocabulaire spécialisé et des formes d'expression particulières à chaque matière.
 
Si l'on comprend comment l'élève apprend, les liens qui existent entre le langage, la pensée et l'apprentissage deviennent encore plus clairs. L'élève ne peut pas acquérir ou améliorer ses connaissances avant d'être capable d'organiser l'information de manière à la comprendre. C'est en général par le biais du langage que l'élève organise les faits et découvre le sens d'une expérience: il peut le faire verbalement ou par écrit, ou il peut avoir recours au monologue intérieur. L'école s'attend à ce que la plus grosse part de l'apprentissage se fasse par le biais du langage.
 
L'un des buts de l'éducation est d'aider l'élève à réaliser son plein potentiel dans l'utilisation du langage (y compris pour les élèves qui ne peuvent pas communiquer par la parole, des formes de langage non-verbales permettant de suppléer à la parole, ou s'ajoutant à une expression orale déficiente). Pour réaliser cet objectif, il est important de se rendre compte de la diversité des besoins des élèves. Lorsqu'on parle de langage, il ne faut pas oublier que cela inclut le langage par signes, les systèmes de communication manuelle, les appareils de communication électronique et le braille. Ces formes de communication sont importantes non seulement pour les élèves présentant des besoins spécifiques, mais aussi pour les personnes avec lesquelles ils souhaitent communiquer. On reconnaît que certaines adaptations seront nécessaires pour ces élèves. Il est également important de reconnaître que les formes de communication peuvent varier selon les cultures: le silence, le contact visuel et l'expression des émotions, par exemple, n'ont pas la même manière d'une culture à l'autre. On doit respecter ces différences culturelles. Dans le domaine de la communication, il faut absolument tenir compte des traditions culturelles.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Ce chapitre s'inspire en grande partie de l'ouvrage de Trevor Gambell, Communication Accross the Curriculum, Ministère de l'Éducation de la Saskatchewan, 1987.
Pour une discussion plus détaillée des différences culturelles qui existent dans le cadre du langage et de la communication, veuillez consulter Cross-Cultural Communication, Session 2, Phase II Inservice, (1981), Direction de l'éducation communautaire, Ministère de l'Éducation de la Saskatchewan.
Source
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Le langage a plus de chances de s'enrichir si on a l'occasion de l'utiliser dans une multitude de situations pour exécuter une grande variété de tâches.
 
La plus grande partie de l'apprentissage de l'élève passe par le langage. Les méthodes utilisées pour faire des recherches, prendre des notes, rendre compte des conclusions et émettre une hypothèse sont des démarches linguistiques influencées par le contexte dans lesquelles elles se déroulent. Or, l'apprentissage des domaines d'étude obligatoires a lieu dans le cade de l'école et cette dernière dispose de moyens qui lui permettent de faciliter ces démarches linguistiques. L'élève arrivera à comprendre ce qu'offre l'éducation si le langage est utilisé pour atteindre des objectifs d'apprentissage qu'il comprend bien. L'école doit devenir l'endroit où l'on peut à la fois se familiariser avec la nature du langage et acquérir des connaissances dans tous les domaines grâce à l'écriture, la lecture, l'expression orale et l'audition.