Loi de Conheim (1882)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
En même temps qu'il livre ses théories sur le cancer (médaillé en Autriche et radié en France), André Gernez revisite une deuxième erreur doctrinale enseignée depuis plus de soixante ans: l'impossibilité du cerveau à fabriquer de nouvelles cellules nerveuses.
Au début du siècle dernier, en infraction avec la loi de Conheim (1882) selon laquelle "subsistent au sein des tissus adultes des cellules restées au stade embryonnaire et gardant à l'état latent leur pouvoir de prolifération", Santiago Ramon y Cajal (pric Nobel en 1906) introduit en biologie une donnée qui devait s'avérer catastrophique: "Les structures nerveuses sont fixées et immuables à la naissance; tout peut y mourir, rien n'y peut régénérer". Incontestée, nobélisée, érigée en dogme inviolable, l'intrusion de cette donnée dans l'enseignement doctrinal allait faire obstacle pendant un siècle à la solution des problèmes majeurs de la neuropathologie, enlisant sclérose en plaques, schizophrénie, maladie de Charcot, Parkinson, Alzheimer dans des approches pathogéniques inextricables.
Gernez et son groupe (Dr Delahousse, Dr Deston, Dr Dumont, Dr Lacaze) récusent ce dogme en 1970. Ils affirment qu'il existe une reproduction des neurones chez l'adulte, que le dogme de la fixité neuronale est erroné et que l'organogenèse du cerveau n'est non seulement pas achevée à la naissance, mais qu'elle se poursuit plus tard dans l'âge adulte. La population neuronale comporte donc aussi des cellules souches et des cellules spécialisées.
Aujourd'hui la capacité du cerveau à produire de nouveaux neurones chez l'adulte est admise et universellement reconnue. Cette erreur de dogme a gravement compromis les recherches sur les pathologies dégénératrives comme le cancer, l'athéromatose, la schizophrénie, la sclérose en plaques, Alzheimer ou Parkinson.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Nexus mars / avril 2007 n49
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir