Limbique
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

© Le système limbique est le siège de la mémoire et des émotions.

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Le système limbique est fondamental dans les émotions, la mémoire et l'apprentissage. Préfigure comme la dimension affective de notre cerveau, celle qui régit notre besoin de se sentir en confiance, de donner un sens aux apprentissages.
 
Le système limbique règle: l'alimentation, le sommeil, la marche, la température du corps, les équilibres chimiques, le rythme cardiaque, la tension artérielle, les hormones, l'activité sexuelle et les émotions. C'est aussi le centre du plaisir, de la faim, de la soif, de l'agressivité et de la colère. Non content de contrôler nos émotions, le système limbique contribue au développement de nos connaissances. Il joue un rôle vital dans le transfert des informations reçues vers la mémoire.
La communication émotion /raison est à sens unique: les émotions ne sont pas sous le contrôle direct du cortex. La peur, la frayeur ne disparaissent pas par voie de raisonnement. Quand " ça vous prend aux tripes " un raisonnement ne peut rien changer.
La motivation, n'est sans doute pas autre chose qu'une stimulation limbique qui fait aller vers un événement, un objet, un apprentissage parce qu'il est perçu comme de nature à satisfaire des besoins de l'individu (bon, désirable, agréable). Ce n'est pas un état inné, c'est "un état d'esprit".

Comprendre simplement  Up Page
Les émotions
Le premier rôle des émotions est de nous avertir qu'il se passe quelque chose dans l'environnement qui est susceptible de nous porter préjudice. Elles ne servent pas uniquement à réagir à l'urgence, elles nous permettent d'attribuer une valeur positive ou négative aux événements dans lesquels nous sommes engagés. L'émotion estime la valeur des choses. Sur quelles références ? Le plaisir ou le déplaisir.
Nous avons déjà signalé qu'à chaque expérience est associé un plaisir ou une douleur. Habituellement nous entendons par plaisir la seule satisfaction immédiate, le seul bien-être de l'instant la douleur étant associée à une sensation de mal-être général ou localisé. Ces ressentis permettent de classer les choses en favorables ou défavorables. Le cerveau informe "cet événement-ci j'aimerais bien le voir se renouveler, il m'a satisfait, apporté du plaisir, par contre, celui-ci est à éviter". Il classe ainsi le monde avec un "objectif" : la recherche des situations associées au plaisir et l'évitement des événements "mal vécus". C'est par ce mécanisme que l'expérience nous amène à nous représenter le monde. Aux choses qui ne font qu'être, nous attribuons une valeur en fonction de notre propre satisfaction. C'est ce que nous appelons donner sens.
Si le deuxième cerveau (le premier étant le reptilien, le deuxième le limbique et le troisième le cortex) est capable d'éviter des situations entrevues comme pénibles, de faire éprouver le bien-être comme le malaise c'est qu'il a la mémoire des événements.
 
La mémoire
Expérience, sentiment positif ou négatif, mémoire; tel est le tiercé gagnant du cerveau limbique. Le plus étonnant est que plus la sensation est forte, plus l'évènement va être intériorisé, gardé en mémoire. Le lien très fort entre mémorisation et affectif se retrouve lorsqu'il s'agit d'apprendre. Tous les pédagogues savent qu'un cours qui n'attire pas l'affect de l'élève à peu de chance d'être retenu et compris.
Ce cerveau, qui vient s'ajouter au cerveau reptilien dans l'évolution des espèces, est nécessaire à la mémoire à long terme, c'est-à-dire au fait de pouvoir se souvenir des expériences qui nous ont été propices ou néfastes. Il induit la recherche de situations favorables et l'évitement de situations défavorables. Deux activités qui peuvent êtres encouragées par la troisième couche cérébrale, le cerveau cortical (Cortex).
 
La douleur et le plaisir
Ces deux émotions dirigent nos vies. Elles cherchent l'origine de ce qui nous arrive et partant de cette connaissance mettent tout en œuvre pour que l'avenir le reproduise ou non selon qu'il a été jugé favorable ou défavorable par le ressenti. C'est en ce sens que les émotions déterminent nos espoirs, nos envies, ce qu'on aspire à devenir. Nos buts sont nos émotions qui nous poussent à tout mettre en place pour arriver à une chose que l'on s'est fixé viscéralement. Là se trouve le projet de toute vie humaine. Plus qu'un être de volonté, l'humain est un être de projet, projet de retrouver le bien-être, le plaisir.
 
Réfléchir pour la liberté
Nos comportements sont, le plus souvent, assujettis à la recherche du plaisir et surtout l'évitement de la douleur. Ces tendances sont bienheureuses puisqu'elles permettent avant tout la perpétuation de la vie. Mais la beauté de notre condition humaine c'est que nous sommes capables de remettre un plaisir à plus tard ("le présent est vécu une souffrance et se projeter dans l'avenir permet de supporter la douleur immédiate par exemple en imaginant un futur meilleur"), c'est-à-dire de passer de l'immédiateté à un futur entrevu et de changer la source de notre plaisir ("Cela ne signifie pas renoncer au plaisir. Une fois encore, la quête du plaisir n'est que le moyen de se maintenir en vie" Henri Laborit).

Domaines de présence  Up Page
Lois physiologiques
a) Le système limbique est imperméable à toute logique.
b) Le cerveau limbique agit comme un filtre, il a un rôle sélectif et détectif: toute information passe d'abord par le limbique qui filtre l'information et excite le cortex selon le filtre lui même lié aux tonalités émotionnelles de l'information (intérêt, sécurité, plaisir, motivation, …) Les émotions déclenchées par des stimuli agissant sur le système limbique ne sont pas sous le contrôle du cortex. La peur, par exemple ne disparaît pas par voie de raisonnement. Le cerveau limbique a une certaine autonomie par rapport au cortex: il peut bloquer toute réactivité des zones corticales, et anesthésier les infos déplaisantes qui n'atteignent pas le cortex mais il peut aussi stimuler certaines zones du cortex. La communication est donc unidirectionnelle.
c) Le système limbique enregistre d'abord l'action vécue qui deviendra réflexion. La réflexion est ainsi soumise à l'action: le cerveau ne peut résoudre un problème que s'il expérimente de nouvelles solutions. Sur le plan biologique, cela correspond au fonctionnement coordonné du cortex et du limbique.
d) Il stocke tous les souvenirs jouant ainsi un rôle essentiel dans la mémoire à long terme, qui permet la réception et l'enregistrement des informations en fonction des tonalités émotionnelles. La mémoire en permettant la création d'automatismes pourra être à l'origine des besoins nouveaux qui du coup, ne seront plus instinctifs mais seront d'ordre socio-culturel.
e) Il assure le début de la connaissance par l'image et joue un rôle cognitif comme produire, élaborer des images même s'il est essentiellement lié aux processus émotionnels et aux pulsions.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Limbique gauche
Prévu/réalisé
Régule le rapport entre le prévu et le réalisé
 
Contrôlé
Planifiant
Organisé
Administratif
Critique
 
Apathie
Recueille une information neutre
 
Prudent
Nous vérifions un plan d'action pour le rendre réaliste
Nous sommes prudents en prenant des sécurités appropriées
Nous voyons facilement les coquilles dans un rapport.
Limbique droit
Connu/perçu
Régule le rapport entre le connu et le perçu
 
Expansif
Relationnel
Spontané
Non verbal
Chaleureux
 
Empathie
Recueille des émotions
Comprend intuitivement les émotions et les sentiments des autres
 
Intuitif
Sent l'ambiance (" radar intuitif ") dans une réunion
Parvient à créer des réseaux invisibles de solidarité et de complicité
Evite de faire jaillir sur autrui les éclats de leurs impulsions ou de leurs colères.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Les Débrouillards
TEFCA
Volodalen
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir