Lama Egyptien
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

© Werner Forman

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Le Dr Svetla Balabanova en trouvant des traces de nicotine et de cocaïne dans des momies égyptiennes, a soulevé le problème du contact entre le Moyen-Orient et l'Amérique dans l'antiquité.

Comprendre simplement  Up Page
Dignité bafouée
Bafouée, insultée, elle a subi les foudres de la communauté scientifique. Il est bien évidemment absurde de croire qu'il ait pu y avoir un contact entre l'Egypte pharaonique et l'Amérique, qui comme chacun le sait, n'a été découverte qu'en 1492 par Christophe Colomb. Il est encore plus impardonnable de faire croire au "bon peuple" que cela soit possible ou même imaginable sous peine de cautionner tout un tas d'inepties _ aux yeux des ultra-rationalistes _ comme la croyance en la légende platonicienne de l'Atlantide, par exemple, ou encore le fait que la civilisation égyptienne ait pu être plus évoluée que ce que l'on en sait aujourd'hui, ou tout au moins ce que l'on croit en savoir.

Domaines de présence  Up Page
Présence de nicotine et de cocaïne
La découverte du Dr Svetla Balabanova a depuis été confirmée par d'autres chercheurs.
Le problème qui se pose alors est de savoir comment cette nicotine et cette cocaïne sont parvenues en Egypte antique. Le contact étant par principe impossible, la seule explication "rationnelle" consiste donc à imaginer que ces plantes ne sont pas exclusives au continent sud américain, qu'elles étaient présentes au moyen-orient dans l'antiquité puis qu'elles ont disparu ... Cette hypothèse est gratuite, puisque aucunes preuves ne permet de prouver la véracité de ces propos !

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
La palette dite de "Battlefield"
Cette image est extraite du livre:
"Les Égyptiens: à l'ombre des pyramides", texte de Jaromir Màlek, photographies de Werner Forman, aux éditions Atlas, 1988.
Titre original : "In the shadow of the pyramids", MacDonald and Co.Publishers.
 
Dans ce livre, on apprend que cette palette à deux faces servait à broyer du fard pour les yeux. Elle aurait été trouvée dans la région d'Abydos et sa datation est difficile à établir. D'après le style, la palette aurait été fabriquée à l'époque prédynastique de la civilisation égyptienne ( vers 5000/4500 av. J.C à 2925 av. J.C ).

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Marcogee
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
La palette du "champ de bataille", et la palette des "chiens"
Voici la palette dîte de "Battlefield" ( champ de bataille ) complète et l'explication officielle est que c'est une girafe !
 
On s'étonnera donc seulement de la différence "purement artistique" de représentations de girafes entre la palette du champ de bataille ( à gauche ) et, par exemple, la palette des "chiens" ( à droite ) où l'on peut voir sur le verso des girafes... avec leurs cornes caractéristiques, celles-là...
 
Palette Nar-mer