Des jumeaux chimères
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Une ovule pour deux spermatozoïdes
Un dogme de la reproduction humaine est remis en question par des jumeaux issus de la fécondation d'un ovule par deux spermatozoïdes.

Comprendre simplement  Up Page
Monozygote ou dizygote ?
Deux jumeaux bien singuliers viennent d'être découverts en mai 2007 par Mikhail Golubovsky (université Duke, Durham, Etats-Unis), Vienne Souter (Banner Good Samaritan Medical Center, Phoenix, Etats-Unis) et David Bonthron (université de Leeds, Roayume-Uni). Ils font l'objet d'une publication dans la revue Journal of Human Genetics. A mi-chemin entre de vrais et de faux jumeaux, chacun porte seulement la moitié du patrimoine génétique de son père.
Il ne s'agit pas de vrais jumeaux monozygotes, où un ovule est fécondé par un spermatozoïde avant de se scinder en deux embryons qui vont chacun donner deux fœtus identiques.
Pas plus que de faux jumeaux dizygotes, lorsquela mère produit deux ovules, chacun fécondé par un spermatozoïde. Les cellules de ces jumeaux exceptionnels ne sont pas génétiquement uniformes et portent des versions différentesdu génome paternel: l'embryon initial aurait hérité d'un double jeu de chromosomes paternels, puisque issu de la fécondation par deux spermatozoïdes. Seulement, les premières cellules de chaque fœtus se seraient débarrassées des 23 chromosomes en trop, sans faire le ménage de la même façon.

Domaines de présence  Up Page
Semi-monozygote
Ce cas extraordinaire a pu être repéré car l'un des bambins présente un développement sexuel anormal. Il se présente comme un "vrai hermaphrodite", possédant à la fois des tissus testiculaires et ovariens. Des tests génétiques ont alors révélé que chacun des deux enfants, y compris celui ayant un développement normal, possédait des cellules avec deux chromosomes X (qui signe le sexe féminin) et d'autres avec les chromosomes X et Y (du sexe masculin).
Selon les chercheurs, cette double fécondation se produirait dans 1% des cas, mais conduirait la plupart du temps à un embryon non viable. Cet exemple démontre que d'autres cas de "semi-monozygotes" pourraieit exister mais passeraient inaperçus.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Science & Avenir mai 2007 n723
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir