Inde
Informations générales
Manques d'étudiants
Les biotechnologies
L'Himalaya
Les explorateurs
Le Dalaï-lama
Aromes & Saveurs
Références
Agriculture
Energies
Matières premières
Population par ville
by Pepe ©
Accueil Arborescence Page précédente



Informations générales  Up Page
Aperçu
Population: 1 155 142 900 habitants.
Superficie: 3 287 260 km2.
Point culminant: 8 598 m (Mont K2).
Capitale: New Delhi.


Institution  Up Page
Manques d'étudiants
L'engouement pour l'informatique en Inde pourrait nuire a des formations dans d'autres disciplines. M. G Madhavan NAIR, Chairman de l'ISRO (Indian Space Research Organization), estime qu'il manque d'etudiants dans le domaine des hyperfrequences. Seulement deux organismes proposent des enseignements dans cette discipline en Inde. M. NAIR a declare, lors du salon IMAC 2004, sur les technologies hyperfrequences, qu'il faudrait attirer un nombre plus important d'etudiants dans ce domaine. Il precise egalement que, selon lui, les etudiants qui s'engageraient dans cette voie auraient des perspectives de carriere plus interessantes que dans l'informatique. M. NAIR ajoute que les technologies de l'information ne peuvent reellement se developper sans les hyperfrequences et cite en exemple la technologie Bluetooth.
Ces dernieres annees, ses applications ont migre du domaine des radars militaires vers un large spectre d'utilisation civile. Les telecommunications, la teledetection et les sondes spatiales font egalement appel a ce savoir-faire. IMEC 2004 est le premier congres indien consacre aux hyperfrequences. Il etait organise par l'Aeronautical Society of India,
la Society of Indian Aerospace Technologists and Industry et le COPEX. A l'exception de l'Indian Institute of Technology de Kharagpur et de l'Universite de Delhi, le domaine des hyperfrequences souffre d'une baisse d'interet parmi les enseignants, les chercheurs et les etudiants. Les principaux centres de competence industrielle sont situes au sein du LRDE (Electronic and Radar Establishment), de BEL (Bharat Electronics Limited) et du site de Bangalore de l'ISRO et du fabricant de composant GAETEC (Hyderabad).

Economie  Up Page
Les biotechnologies
Avec une croissance de 39% et un revenu de 700 millions de dollars en 2003-2004 dont 56% provient des exportations, les biotechnologies indiennes devraient voir leur chiffre d'affaires depasser le milliard de dollars pour l'annee a venir. Il est estime a 1.5 milliards de dollars en 2007 et a 5 milliards de dollars en 2010.
En 2003-2004, l'etude du marche des biotechnologies indiennes montrait que le secteur de la bio pharmaceutique comptait pour 75%, le secteur industriel pour 8%, les bio-services, comprenant la recherche clinique, les contrats de recherche et les contrats de fabrication, comptent pour 8% et le secteur de l'agro-biotechnologie represente 6% du marche et la bio informatique pour 3% Le marche pharmaceutique indien devrait atteindre 9 milliards de dollars d'ici 2005. Il est le plus important contributeur de la bio-pharmaceutique indienne qui atteint 525 millions de dollars en 2003-2004 dont 56% provient des exportations. Le diagnostic, les vaccins et les proteines therapeutiques recombinantes sont les moteurs du secteur. L'Inde est l'un des plus importants marches mondiaux de vaccins de tous types. Il atteint 100 millions de dollars de chiffre d'affaires et devrait connaitre une croissance de 27% en 2004.

De l'électricité à partir de l'arbre Babool (mimosa épineux)
Les effets bénéfiques du Babool sur la santé sont connus depuis longtemps en Inde. En mâchant un morceau de Babool, le tanin qu'il contient offre une protection contre les moisissures et les bactéries qui logent dans l'appareil buccal. Des recherches sont également menées par le département des sources d'énergie non conventionnelle dans le Rajasthan, où la plante est présente en abondance, pour étudier la possibilité de produire de l'électricité à partir de sa combustion. Selon les études, 12 kg de Babool produiraient 7500 watts d'électricité. La production d'électricité à partir du Babool est moins coûteuse (2.50 roupies/unité) que les sources conventionnelles (3 a 4.5 roupies/unité). Grâce à une centrale, installée avec l'aide de l'Etat du Rajasthan et du gouvernement indien, il sera possible d'offrir une électricité très rentable en utilisant des matières agricoles non utilisées pour les régions difficilement électrifiable.

Géographie  Up Page
L'Himalaya


Histoire  Up Page
Les explorateurs
Fa-Hien, pèlerin bouddhiste chinois (IVe-Ve s.). Par la Tartarie, Khotan et le Pendjab, il atteignit l'Inde en 399 et y séjourna jusqu'en 414: il a laissé une très précieuse description des pays qu'il a traversés.

Jourdain Catalan de Séverac, dominicain français du XIVe siècle. Il fut envoyé en mission par le pape en Perse, puis dans l'Inde, où il arriva en 1320. Le premier, il décrivit l'empire mahratte et, proche de la vérité, plaça en Ethiopie le mystérieux royaume chrétien du Prêtre Jean. Certains ont prétendu qu'une deuxième mission le conduisit en Chine, où il aurait été martyrisé.

Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec, officier de marine français (1734-1797). Il découvre en 1772 les îles Kergelen, dans le sud de l'océan Indien, et les présente à son retour sous le jour le plus brillant, ce qui n'était qu'une pure affabulation. En 1774, il dirige une entreprise de colonisation de ces îles: c'est un échec complet, et sa légèreté lui vaudra cinq ans de captivité.

Fiodor Petrovitch Lütke, amiral russe (1795-1882). Il cartographia le littoral de la Nouvelle-Zemble (1821-1824) et dirigea en 1826 une expédition en Océanie (aux îles Carolines, notamment).

Pierre Olivier Malherbe, voyageur français (né à la fin du XVIe siècle). Il fut l'un des premiers français à faire le tour du monde, au début du XVIIe siècle, en passant par le Mexique, les Philippines, la Chine et l'Inde.

Tavernier (Jean-Baptiste), voyageur français (1605-1689). Il commence à parcourir l'Europe dès l'âge de quinze ans, puis, en 1632, gagne la Perse, où il fait fortune dans le commerce des pierres précieuses. Il fait cinq voyages dans l'Inde entre 1638 et 1668, et en rapporte des récits de voyage qui connaîtront un grand succès.

Varthema (Ludovico de), navigateur italien (v. 1465-1517). Il partit pour l'Orient en 1502, étudia l'arabe en Syrie et osa se joindre à une caravane de pèlerins pour la Mecque. Il fut ainsi le premier chrétien à réussir l'exploit d'entrer dans la Kaaba. De là, il se rendit au Yémen, en Perse, dans l'Inde et jusqu'aux îles Molusques.

Culture  Up Page
Le Dalaï-lama
En 1959, le 14e dalaï-lama, Tenzin Gyatso, chef spirituel et politique du Tibet, fuit en Inde, poussé à l'exil par l'armée chinoise. Il s'installe alors à Dharamsala, une petite ville nichée sur les contreforts de l'Himalaya, où il crée son gouvernement.

Le pilier en fer d'Ashoka
Depuis 1600 ans, le pilier en fer d'Ashoka, au pied du célèbre Qutub Minar a Delhi, subit les contraintes de la pluie et des variations de températures sans rouiller. Les métallurgistes de l'Indian Institute of Technology de Kanpur ont étudié le pilier et propose un type de fer qui servirait à réaliser des containers de stockage de matériels nucléaires. Le pilier est recouvert d'une fine couche de "misawite", un compose de fer, d'oxygène et d'hydrogène, provenant de la présence de phosphore dans le matériau. Cette haute teneur en phosphore vient du processus de fabrication du fer utilisé autrefois.

Edifices


Arômes et Saveurs  Up Page
Sujet


Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Inde
ChallengeS
Energies dans le monde Ouvrage numérique
Terres vierges mondes interdits Sélection du Reager's Digest
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).
AGRICULTURE Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Blé
(millions de tonnes)
72,766 68,637
(2008)
Bois
(millions de mètres cube)
319,389 328,677
(2008)
Cacao
(millions de tonnes)
0,007 0,009
(2008)
Café
(millions de tonnes)
0,301 0,276
(2008)
Canne à sucre
(millions de tonnes)
297,2 237,088
(2008)
Coton
(millions de tonnes)
4,399 9,435
(2008)
Maïs
(millions de tonnes)
11,152 14,71
(2008)
Millet
(millions de tonnes)
6,474 10,509
(2008)
Oranges
(millions de tonnes)
2,871 3,314
(2008)
Orge
(millions de tonnes)
1,425 1,207
(2008)
Pomme de terre
(millions de tonnes)
23,92 23,631
(2008)
Riz
(millions de tonnes)
107,73 137,69
(2008)
Thé
(millions de tonnes)
0,854 0,893
(2008)
Vin
(millions de tonnes)
Bovins
(millions de têtes)
187,422 180,837
Ovins
(millions de têtes)
60,787 62,854
(2008)
Porcins
(millions de têtes)
13,48 14
(2008)
Production halieutique
(millions de tonnes)
5,933 6,658
(2008)
ENERGIES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Production totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
381,382 420,288
(2008)
Consommation totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
476,208 534,097
(2008)
Consommation d'énergie par habitant
(tonnes équivalent pétrole)
0,454 0,488
(2008)
Production d'électricité
(milliards de kWh)
598,397 699,126
(2008)
1 089,9 TWh
(2012)
_ dont énergie biomasse (résidus forestiers & déchets agricoles) (MWh) 0,2%
2,1 TWh
(2012)
_ dont énergie éolienne (vent, courant aérien) (MWh) 3 TWh
(2012)
2,8%
30 TWh
10,2 GWh
(2012)
_ dont énergie de déchets non renouvelables (industriels & municipaux) (MWh)
_ dont énergie fossile (combustible naturel: charbon, pétrole, gaz naturel...) (MWh) 83,4%
908,9 TWh
(2012)
_ dont énergie géothermique (chaleur du sous-sol) (MWh)
_ dont énergie hydraulique (barrage, pompage-turbinage) (MWh) 10,71% 14,55%
(2008)
10,5%
114,8 TWh
43 GW
(2012)
_ dont énergie marine (marée, vague, courant, hydrothermale) (MWh)
_ dont énergie nucléaire (fission ou fusion de l'atome d'uranium) (MWh) 3,24% 2,48%
(2008)
3,0%
33,3 TWh
(2012)
_ dont énergie solaire (centrales photovoltaïques et centrales solaires thermiques) (MWh) 0,1%
930 GWh
(2012)
Consommation d'électricité par habitant
(milliers de kWh)
0,417 0,476
(2008)
0,906
(2012)
Consommation totale d'électricité
(milliards de kWh)
436,860 520,581
(2008)
MATIERES PREMIERES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Argent
(tonnes)
51,2 30,9
(2008)
Bauxite
(millions de tonnes)
10,414 13,940
(2008)
Charbon
(million de tonnes)
Charbon & lignite
(million de tonnes)
375,350 449,193
(2008)
Cuivre
(millions de tonnes)
0,029 0,024
(2008)
Diamant
(milliers de carats)
71 2
(2008)
Etain
(tonnes)
Fer
(millions de tonne)
122,838 180,917
(2008)
Gaz naturel
(millions de mètres cube)
29,500 29,300
(2008)
Lignite
(millions de tonnes)
Nickel
(millions de tonnes)
Or
(tonnes)
3,2 2,5
(2008)
Pétrole
(millions de tonnes)
35,400 35,800
(2008)
Phosphates
(millions de tonnes)
1,175 1,200
(2008)
Plomb
(millions de tonnes)
0,044 0,069
(2008)
Potasse
(millions de tonnes)
Uranium
(tonnes)
230,0 177,0
(2008)
Zinc
(millions de tonnes)
0,306 0,536
(2008)
Réserves de gaz
(milliards de mètres cube)
854 1 075
(2008)
Réserves de pétrole
(millions de tonnes)
759
(2006)
756
(2008)
POPULATION Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Mumbai
(1re ville la plus peuplée)
9 925 891
(1991)
11 978 450
(2001)
12 478 447
(2011)
Delhi
(2ème ville la plus peuplée)
7 206 704
(1991)
9 879 172
(2001)
11 007 835
(2011)
Bangalore
(3ème ville la plus peuplée)
2 908 018
(1991)
4 301 326
(2001)
8 425 970
(2011)
Hyderabad
(4ème ville la plus peuplée)
3 059 262
(1991)
3 449 878
(2001)
6 809 970
(2011)
Ahmedabad
(5ème ville la plus peuplée)
2 966 312
(1991)
3 637 483
(2001)
5 570 585
(2011)
Chennai
(6ème ville la plus peuplée)
3 857 529
(1991)
4 343 645
(2001)
4 681 087
(2011)
Kolkata
(7ème ville la plus peuplée)
4 399 819
(1991)
4 572 876
(2001)
4 486 679
(2011)
Surate
(8ème ville la plus peuplée)
1 498 817
(1991)
2 433 835
(2001)
4 462 002
(2011)
Pune
(9ème ville la plus peuplée)
1 702 376
(1991)
2 538 473
(2001)
3 115 431
(2011)
Jaipur
(10ème ville la plus peuplée)
1 518 235
(1991)
2 322 575
(2001)
3 073 350
(2011)
Lucknow
(11ème ville la plus peuplée)
1 619 115
(1991)
2 185 927
(2001)
2 815 601
(2011)
Kanpur
(12ème ville la plus peuplée)
1 879 420
(1991)
2 551 337
(2001)
2 767 031
(2011)
Nagpur
(13ème ville la plus peuplée)
1 624 752
(1991)
2 052 066
(2001)
2 405 421
(2011)
Indore
(14ème ville la plus peuplée)
1 091 674
(1991)
1 474 968
(2001)
1 960 631
(2011)
Thane
(15ème ville la plus peuplée)
803 389
(1991)
1 262 551
(2001)
1 818 872
(2011)
Bhopal
(16ème ville la plus peuplée)
1 062 771
(1991)
1 437 354
(2001)
1 795 648
(2011)
Visakhapatnam
(17ème ville la plus peuplée)
752 037
(1991)
982 904
(2001)
1 730 320
(2011)
Pimpri-Chinchwad
(18ème ville la plus peuplée)
517 083
(1991)
1 012 472
(2001)
1 729 359
(2011)
Patna
(19ème ville la plus peuplée)
917 243
(1991)
1 366 444
(2001)
1 683 200
(2011)
Vadodara
(20ème ville la plus peuplée)
1 046 009
(1991)
1 306 227
(2001)
1 666 703
(2011)