Hongrie
Informations générales
Institution
Industries automobile et électronique
Géographie
Empreinte ethnique
Langue latine
Paprika, goulasch et compagnie
Références
Agriculture
Energies
Matières premières
Population par ville
by Pepe ©
Accueil Arborescence Page précédente



Informations générales  Up Page
Aperçu
Population: 10 020 600 habitants, dont Hongrois (96%), Allemands, Slovaques et Croates.
Langue : hongrois.
Superficie: 93 030 km2.
Point culminant: 1 014 m (Kékes).
Capitale: Budapest.


Institution  Up Page
Sujet


Economie  Up Page
Industries automobile et électronique
Bien avant son éloignement définitif du bloc soviétique, la Hongrie avait développé une économie encourageant l'initiative privée. L'industrie lourde et l'agriculture étaient les principales activités du pays. Les nombreuses réformes entreprises depuis une dizaine d'années ont permis de renforcer le dynamisme du secteur privé. Aujourd'hui, des secteurs comme l'industrie électronique ou l'automobile soutiennent la croissance qui a atteint 3,8% en 2001. L'Union européenne représente les trois quarts des exportations hongroises et 58% de ces exportations. La France est le 3e investisseur étranger en Hongrie. Elle est son 3e client et son 5e fournisseur.

Géographie  Up Page
Sujet


Histoire  Up Page
Empreinte ethnique
La Hongrie est située dans le bassin des Carpates, aux confins des massifs des Alpes et des Carpates. Traversé au cours des siècles par des populations venant d'Iran (les Scythes) et des tribus indo-européennes (celtes, illyriennes, thraces), marqué par l'empreinte gréco-romaine, le territoire est occupé à partir du IXe siècle par les Magyars, venus de l'Oural. Ils fondent le premier royaume chrétien de Hongrie en l'an 1000.

Après une période de domination de l'Empire ottoman (à partir de 1526), puis la division du pays en trois parties, la Hongrie est conquise et réunifiée par les Habsbourg à la fin du XVIIe siècle. En 1867, elle retrouve un statut d'égalité et d'autonomie par rapport à Vienne dans le cadre de la double monarchie austro-hongroise. Le traité de Trianon, en 1920, après la Première Guerre mondiale, fait perdre à la Hongrie les deux tiers de son territoire. Devenu communiste après 1945, le pays sera marqué par les tragiques événements de 1956 avec l'intervention des troupes soviétiques à Budapest.

L'ouverture des frontières avec l'Autriche, en 1989, marque le début du processus qui aboutira, en 1990, aux premières élections libres et démocratiques.

Culture  Up Page
Langue latine
Beaucoup de gens pensent que l'on parle en Hongrie une langue slave. Mais, en réalité, la langue hongroise, le magyar est une langue "finno-ougrienne", apparentée au finnois et à l'estonien. Il est vraisemblable que les Finlandais et les Hongrois vivaient ensemble autrefois à l'est de l'Oural. On trouve également des minorités hongroises en Roumanie, Slovaquie et en Serbie-Monténégro. Le hongrois s'écrit en caractères latins (et non cyrilliques comme les langues slaves). Comme le finnois, il comporte des déclinaisons, comprenant près d'une trentaine de cas !

Les bains sont incontournables en Hongrie. Le sous-sol hongrois compte quelque 500 sources chaudes dont les propriétés médicales étaient déjà connues des Romains.
La science doit beaucoup à la Hongrie : Albert Svent-Györgyi, le découvreur de la vitamine C, était hongrois, de même que J‡nos Neumam, l'un des inventeurs de l'informatique. Pas moins de douze Prix Nobel scientifiques sont hongrois ou d'origine hongroise !

Arômes et Saveurs  Up Page
Paprika, goulasch et compagnie
Pas de cuisine hongroise sans paprika. Cette épice, qui provient d'un piment réduit en poudre, a été rapportée en Europe par Christophe Colomb. Doux ou corsé, le paprika assaisonne les principaux plats nationaux. Autres spécialités, le poulet au paprika "csirkepaprik‡s" et le foie gras "libam‡j", servi grillé, accompagné d'oignons frits... Côté douceurs, on peut se régaler de "palacsinta", petites crêpes sucrées farcies de fromage blanc aromatisé, ou de "rétes", un mille feuille aux pommes, et de quantité d'autres pâtisseries au pavot, aux noix, aux pommes, à la crème, que l'on déguste dans de merveilleux salons de thé... Pour accompagner ces plats, on n'oubliera pas de goûter le célèbre vin, couleur d'ambre, le "tokaj" (prononcer tokaï), le "roi des vins et vin des rois" selon Louis XIV.

Foie gras
Les Français raffolent de foie gras. Avec 6 436 tonnes vendues en 2004 _ oie et canard _ la consommation a augmenté de 10 % par rapport à 2003 et battu le record de 2000. Pourtant, ce produit est aussi une spécialité hongroise. Depuis le XVe siècle, le gavage des oies et des canards est une tradition florissante, ce qui place ce pays au deuxième rang des producteurs, derrière la France.
En outre, les éleveurs français se sont détournés de l'oie, qui demande plus de temps et se révèle moins rentable que le canard. Ainsi, trois foies gras d'oie sur quatre consommés proviennent de Hongrie: 85 % des 2 000 tonnes produites par an chez les Magyars arrivent en France. Soit plus que la production nationale de foie d'oie, de 500 tonnes en 2003.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
ChallengeS
Energies dans le monde Ouvrage numérique
MetroFrance
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).
AGRICULTURE Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Blé
(millions de tonnes)
3,91 5,088
(2008)
Bois
(millions de mètres cube)
5,836 5,94
(2008)
Cacao
(millions de tonnes)
Café
(millions de tonnes)
Canne à sucre
(millions de tonnes)
Coton
(millions de tonnes)
Maïs
(millions de tonnes)
6,121 9,05
(2008)
Millet
(millions de tonnes)
0,01 0,015
(2008)
Oranges
(millions de tonnes)
Orge
(millions de tonnes)
1,046 1,19
(2008)
Pomme de terre
(millions de tonnes)
0,752 0,657
(2008)
Riz
(millions de tonnes)
0,01 0,009
(2008)
Thé
(millions de tonnes)
Vin
(millions de tonnes)
0,333 0,357
(2008)
Bovins
(millions de têtes)
0,783 0,723
(2008)
Ovins
(millions de têtes)
1,136 1,397
(2008)
Porcins
(millions de têtes)
4,822 4,059
(2008)
Production halieutique
(millions de tonnes)
0,018 0,021
(2008)
ENERGIES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Production totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
11,199 10,369
(2008)
Consommation totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
25,601 27,583
(2008)
Consommation d'énergie par habitant
(tonnes équivalent pétrole)
2,520 2,734
(2008)
Production d'électricité
(milliards de kWh)
36,157 35,756
(2008)
_ dont énergie biomasse (résidus forestiers & déchets agricoles) (MWh) 4,9%
1,7 TWh
(2012)
_ dont énergie éolienne (vent, courant aérien) (MWh) 2,2%
768 GWh
(2012)
_ dont énergie de déchets non renouvelables (industriels & municipaux) (MWh) 0,3%
120 GWh
(2012)
_ dont énergie fossile (combustible naturel: charbon, pétrole, gaz naturel...) (MWh) 45,9%
15,8 TWh
(2012)
_ dont énergie géothermique (chaleur du sous-sol) (MWh)
_ dont énergie hydraulique (barrage, pompage-turbinage) (MWh) 0,54% 0,56%
(2008)
0,6%
213 GWh
(2012)
_ dont énergie marine (marée, vague, courant, hydrothermale) (MWh)
_ dont énergie nucléaire (fission ou fusion de l'atome d'uranium) (MWh) 38,59% 38,69%
(2008)
45,9%
15,8 TWh
(2012)
_ dont énergie solaire (centrales photovoltaïques et centrales solaires thermiques) (MWh) 0,02%
7 GWh
(2012)
Consommation d'électricité par habitant
(milliers de kWh)
3,545 3,771
(2008)
3,446
(2012)
Consommation totale d'électricité
(milliards de kWh)
36,014 38,042
(2008)
MATIERES PREMIERES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Argent
(tonnes)
Bauxite
(millions de tonnes)
0,666 0,538
(2008)
Charbon
(million de tonnes)
Charbon & lignite
(million de tonnes)
13,300 9,952
(2008)
Cuivre
(millions de tonnes)
Diamant
(milliers de carats)
Etain
(tonnes)
Fer
(millions de tonne)
Gaz naturel
(millions de mètres cube)
3,112
(2006)
3,041
(2007)
Lignite
(millions de tonnes)
Nickel
(millions de tonnes)
Or
(tonnes)
Pétrole
(millions de tonnes)
1,078
(2006)
0,948
(2007)
Phosphates
(millions de tonnes)
Plomb
(millions de tonnes)
Potasse
(millions de tonnes)
Uranium
(tonnes)
Zinc
(millions de tonnes)
Réserves de gaz
(milliards de mètres cube)
34 34
(2008)
Réserves de pétrole
(millions de tonnes)
14 14
(2008)
POPULATION Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Debrecen
(1re ville la plus peuplée)
212 235 207 560
(2001)
208 016
(2011)
Miskolc
(2ème ville la plus peuplée)
196 442 185 387
(2001)
168 075
(2011)
Szeged
(3ème ville la plus peuplée)
175 301 165 588
(2001)
170 285
(2011)
Pécs
(4ème ville la plus peuplée)
170 039 161 377
(2001)
157 721
(2011)
Gyor
(5ème ville la plus peuplée)
129 338 129 879
(2001)
131 267
(2011)
Nyíregyháza
(6ème ville la plus peuplée)
114 152 117 351
(2001)
117 852
(2011)
Kecskemét
(7ème ville la plus peuplée)
102 516 107 665
(2001)
113 275
(2011)
Székesfehévár
(8ème ville la plus peuplée)
108 958 104 769
(2001)
101 943
(2011)
Szombathely
(9ème ville la plus peuplée)
85 617 82 298
(2001)
79 590
(2011)
Szolnok
(10ème ville la plus peuplée)
78 328 77 553
(2001)
74 544
(2011)
Tatabánya
(11ème ville la plus peuplée)
74 277 72 962
(2001)
70 164
(2011)
Kaposvár
(12ème ville la plus peuplée)
71 788 68 240
(2001)
67 979
(2011)
Erd
(13ème ville la plus peuplée)
43 327 56 123
(2001)
65 043
(2011)
Veszprém
(14ème ville la plus peuplée)
63 867 61 958
(2001)
64 339
(2011)
Békécsaba
(15ème ville la plus peuplée)
67 609 67 664
(2001)
64 074
(2011)
Zalaegerszeg
(16ème ville la plus peuplée)
62 212 62 255
(2001)
61 970
(2011)
Sopron
(17ème ville la plus peuplée)
55 083 55 081
(2001)
60 755
(2011)
Eger
(18ème ville la plus peuplée)
61 892 58 173
(2001)
56 530
(2011)
Nagykanizsa
(19ème ville la plus peuplée)
54 052 52 773
(2001)
49 850
(2011)
Dunaújváros
(20ème ville la plus peuplée)
59 028 53 957
(2001)
48 104
(2011)