Hiéroglyphe crétois
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

©Mallia (Grèce)

La petite histoire  Up Page
Début de l'écriture
En Crète : fut inventée une écriture principalement phonétique dans laquelle les signes isolés prirent une valeur syllabique. Sir Arthur Evans, spécialiste de la civilisation crétoise, distingua quatre écritures qui se sont développées successivement :
hiéroglyphe A ou archaïque (-2100, -1900).
hiéroglyphe B (-1900, -1750).
le linéaire A (-1660, -1450).
le linéaire B (-1450, -1200). Ces écritures n'ont toujours pas été complètement déchiffrées.
 
L'écriture hiéroglyphe n'a été retrouvée qu'en Crète (palais de Cnossos et de Malia, quartier Mu de Malia; peut-être une tablette au palais de Phaistos). Elle apparaît sous la forme d'inscriptions gravées ou peintes sur des vases (Malia), de gravure de pierre (un exemplaire unique découvert fortuitement à Malia), sur des empreintes de sceaux en argile (Cnossos, Malia, Palaikastro, Zakros, peut-être Phaistos). Cette écriture remplit une fonction principalement administrative et comptable.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans
Malgré le nom inexact "écriture pictographique" donné par Evans et le nom trompeur "hiéroglyphique crétois" en usage aujourd'hui, la première écriture crétoise est phonétique. On la trouve employée sur un petit nombre de sceaux, mais surtout sur des étiquettes, des barres et des tablettes de terre crue cuites lors d'incendie.
 
Alors qu'Evans avait cru pouvoir identifé 135 signes, on n'en compte plus aujourd'hui qu'environ 90. Il ne peut donc s'agir d'un système pictographique, où les notions seraient représentées par des signes figurés ou symboliques, car il n'y a tout simplement pas assez de signes.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
Il ne peut s'agir en fait que d'un système phonétique, où des sons sont représentés par des signes symboliques. Mais ce n'est pas non plus un système alphabétique, car alors deux ou trois dizaines de signes suffiraient.
Il s'agit très certainement d'un système syllabique, où chaque signe vaut une syllabe, et l'on peut même supposer que ce syllabaire est de type ouvert: un signe représente un groupe consonne + voyelle (de type da, de, ra, re, etc.) ou bien une voyelle seule (i, o, etc.).
C'est déjà le système qui sera celui du linéaire A et de linéaire B et cette parentée, qui ne s'applique d'ailleurs pas forcément à la langue elle-même, est encore soulignée par la présence dans les trois cas (linéaires A & B, et hiéroglyphique crétois) d'idéogrammes, c'est-à-dire de signes servant à noter, non pas des syllabes ni des notions, mais des mots entiers.
Ce mode de notation, en quelque sorte sténographique, n'empêche pas nécessairement toute interprétation des idéogrammes, comme le montre le cas du linéaire B, mais il rend la lecture de ces signes quasiment impossible.
Cette écriture, nul ne sait la lire ni même la déchiffrer. Il faudrait pour cela disposer de documents beaucoup plus nombreux que ceux actuellement, qui ne comportent en tout et pour tout que 1 500 signes...
Une seule certitude: il s'agit d'archives comptables. Matériellement, en effet, ces documents ressemblent étroitement aux textes en linéaire B, d'époque mycéniennes. Ils comportent en outre de trs nombreux chiffres, bien reconnaissables car ils évoluent peu d'un système à l'autre.
 
L'apparition de l'écriture en Crète est plus tardive qu'en Mésopotamie et en Egypte, ce qui permet à la Crète, par une sorte de compensation de son retard, de faire l'économie du passage par un système pictographique et d'accéder d'emblée à la forme plus souple de l'écriture phonétique.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Archeologia
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir