Grippe aviaire
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Une personne atteinte d'une grippe classique A (H3N2) ou A (H1N1) projette autour d'elle en toussant ou en éternuant des particules d'eau infectées qui restent en suspension dans l'air et peuvent contaminer par inhalation de nombreuses personnes alentour, cela d'autant plus dans les lieux de confinement.
Chez les animaux, le virus grippal aviaire A (H5N1) est aussi extrêmement contagieux, mais surtout, les taux de mortalité sont très élevés, jusqu'à 100% chez certains oiseaux.
Chez l'homme, il n'est que de 73% avec la grippe aviaire A (H5N1). En 2004, sur les 17 personnes infectées en Thaïlande, 12 sont mortes, et 20 personnes sur 27 au Vietnam.
 
Il existe trois types de virus de la grippe, A, B, C. Les sous-types du virus A se définissent par leurs protéines de surface, l'hémaglutinine (H) dont il existe 15 formes, et la neurominidase (N) dont il existe 9 formes.

Comprendre simplement  Up Page
Qu'est-ce que la grippe aviaire ?
La grippe aviaire qu'on connaît actuellement est une maladie infectueuse causée par le virus H5N1, apparu à Hongkong, en 1997. Elle se transmet de la volaille ou du porc à l'homme par inhalation, et atteint les poumons. En Asie (au Vietnam, en Thailande, au Cambodge, à Hongkong et en Indonésie), 63 personnes en sont mortes. On sait la traiter, mais on a du mal à la repérer: les symptômes (courbatures, forte fièvre, toux) sont les mêmes que ceux de la grippe humaine.
 
Qui peut être contaminé ?
Le virus n'atteint que des personnes en contact fréquent avec des volailles: éleveurs ou marchands ... Le consommateur n'est pas encore touché. Et c'est logique: le virus est sensible à la chaleur, la cuisson le tue.
 
Doit-on s'alarmer ?
Le virus peut muter. Il se transmettrait d'homme à homme. C'est une hypothèse très probable. En fait, c'est une loi de l'évolution: tout virus tend à se propager au plus vite et au plus grand nombre, en s'adaptant à son milieu. D'ailleurs, la plupart des scientifiques, dont ceux de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS), ne se posent plus la question de savoir si cette mutation aura lieu, mais à quel moment.

Domaines de présence  Up Page
Comment se ferait cette mutation ?
De la rencontre entre le H5N1 et le virus de la grippe humaine. Tous deux se croiseraient dans l'organisme d'un sujet hôte, le porc. Ils se reproduiraient et fonderaient une nouvelle génération de virus, combinant les propriétés des deux parents, dont le mode de transmission.
 
Et que se passerait-il ?
En cas de mutation, tous les scénarios sont imaginables. Jusqu'ici, l'épidémie de grippe aviaire a été jugulée par la destruction des élevages. Mais, si le virus mute et que les humains deviennent à la fois porteurs et vecteurs, il pourrait se répandre à grande vitesse.
 
Quels sont les moyens de prévention ?
Il est conseillé de ne pas rater la vaccination contre la grippe. Cela ne peut pas faire de mal. On ne sait jamais. Mais pondérons tout inquiétude: nous vivons dans l'un des 40 pays qui ont adopté des mesures sérieuses. La France a commandé le futur vaccin à deux laboratoires.
 
Peut-on parler d'un vaccin contre un virus inconnu ?
On peut supposer que les laboratoires ont suffisamment développé leurs recherches pour être capables de répondre à la demande en temps utile. Dans ces circonstances, cela vaut le coup de "s'affoler" pour éviter le pire.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Comment distinguer la grippe aviaire du Sras ?
Les symptômes et leur origine géographique sont les mêmes: le Symptôme respiratoire aigu sévère (Sras, qui a fait 800 morts en 2003) et la grippe aviaire viennent de Chine. Mais le mode de transmission est différent, puisque le Sras se transmet entre humains. Enfin, le Sras, éteint aujourd'hui, est un virus récent, alors que la grippe aviaire est connu depuis plus de cent ans.
Qu'est-ce qu'une pandémie ?
C'est une épidémie qui voyage de continent en continent. Trois pandémies majeures ont frappé l'humanité depuis un siècle: la grippe espagnole, en 1918 (40 millions de morts), la grippe asiatique, en 1957 (4 millions de morts) et la grippe de Hongkong en 1968 (2 millions de morts).
 
Les mesures en France
Précommande du futur vaccin, achat de 200 millions de masques, augmentation du stock d'antiviraux ... La vigilance aux frontières a été accrue. Selon les recommandations européennes.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
On nous cache tout
Recherche décembre 2005 n392
Science & Vie janvier 2005 n1048
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
C'est maintenant au tour du chien d'être contaminé par le virus de la grippe du cheval. Contrairement à l'homme chez lequel aucune contamination interhumaine ne semble avoir été observée pour l'instant, le virus équin est contagieux chez le chien entraînant depuis un an d'importantes épidémies dans plusieurs états américains. De juin à août 2004, l'épidémie a ainsi touché plus de 10 000 chiens dans les champs de course au Texas, dans le Kansas. en Virginie-Oc­cidentale et en Floride. Entre janvier et mai 2005, sur sept champs de course de Flo­ride, et de nombreux autres en Arizona. Massachusetts, Ala­bama, Kansas, West Virginia et le Wisconsin, on estime qu'elle a touché 20 000 chiens de course supplémentaires.
L'identité génétique entre le virus du cheval et celui du chien s'élève à 96%, alors qu'entre les souches aviaires, porcines ou humaines, elle n'est, pour l'instant, que de 80 à 94%. C'est sans doute la raison pour laquelle, en passant chez le chien, le virus H3N8 de la grippe du cheval continue à se propager et se transmettre d'un chien à un autre avec une mortalité entre 5 et 8%. (Réf. : Le Figaro du 29 septembre 2005).
 
Tous les virus grippaux de type A impliqués dans la grippe aviaire, la grippe canine ou la grippe humaine sont génétiquement instables. Ils ont en effet tendance à subir en permanence des modifications antigéniques fréquentes lors de leur réplication chez l'homme ou chez l'animal et sont donc bien adaptés pour échapper aux défenses immunitaires de l'hôte dont l'organisme est momentanément affaibli.